Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Christine Boutin s'explique sur son salaire

Christine Boutin s'explique sur son salaire

Le Canard enchaîné jette un énième pavé dans sa mare et révèle une lettre du ministère du Travail indiquant que Christine Boutin, ex-ministre du logement, a accepté une mission rémunérée 9500 euros par mois.

09 Juin 2010 à 18h45 | | 0 avis

Christine Boutin s'explique sur son salaire


 

La présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) Christine Boutin, attire les plumes palmipèdes de l'hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné. Le journal révèle que Nicolas Sarkozy l'a chargé d'une mission dont la rémunération atteint les 9500 euros par mois. Mais Christine Boutin, ancienne ministre du logement assure ne pas avoir été "achetée" par Nicolas Sarkozy en acceptant ce travail.

 

Une mission rémunérée près de 10 000 euros par mois

 

Dans un communiqué adressé plus tôt à la presse, l'ex-ministre apporte des précisions sur la mission "Justice sociale et mondialisation" confiée par le chef de l'Etat qui justifie une telle rémunération. Elle explique: "Cette mission correspond à un travail de fond à mener dans la perspective de la présidence française du G20 (novembre 2010-novembre 2011)". Et d'ajouter qu'elle doit rendre un "pré-rapport" à Nicolas Sarkozy courant octobre, à quelques jours de la présidence de l'Hexagone au G20.

 

Du côté de l'Elysée, sa rémunération qui peut sembler assez élevée, avoisinant les 10 000 euros par mois, a été fixée par le secrétariat général du gouvernement "sur la base de textes réglementaires qui encadrent la rémunération des ministres, secrétaires d'Etat et Hauts-commissaires", selon le communiqué. "Elle s'apparente à celle d'un directeur d'administration, d'un conseiller maître à la cour des comptes".

 

S.P avec agence

 

Crédits : noelpecout/laval

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis