Les dossiers du mois :

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#RENTREE 2020 : tout savoir sur la rentrée au lycée (protocole sanitaire, calendrier, positionnement)

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

+0,57% pour les paramètres de calcul des aides...

+0,57% pour les paramètres de calcul des aides au logement

Toi qui es étudiant et qui compte sur toutes les aides au logement (APL, ALS et ALF), sache que les paramètres de calcul de ces allocations viennent d’être revalorisés de 0,57%.

Publié le 10 Octobre 2014 à 09h34 | | 0 avis

+0,57% pour les paramètres de calcul des aides au logement

Alors que l’inflation progresse très fortement avec la crise économique que nous traversons, les pouvoirs publics ont fait le choix de revoir à la hausse les paramètres de calcul des aides au logement. Malheureusement cette revalorisation ne suffit pas à contrebalancer la trop forte inflation du moment.

Une revalorisation encore trop faible

C’est de 0,57% qu’on été augmentés les montants des paramètres de calcul de l’allocation personnalisée au logement, de l’allocation logement social et de l’allocation logement familial au 1er octobre 2014. Cela est valable pour les locataires de résidences HLM, les propriétaires éligibles et les occupants de logements-foyers.

Ce taux d’augmentation a été défini en fonction de l’indice de référence des loyers (IRL) qui est lui-même déterminée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Le gouvernement avait initialement annoncé le gel des montants des aides au logement pour 2014, il est finalement revenu sur sa position en choisissant de revaloriser les paramètres de calcul. Voilà un argument qui saura donc calmer la grogne face à cette hausse faiblarde et bien supérieure à l’inflation.

De plus, les conditions d’attribution de ces aides ont été rendues plus strictes. Ainsi, ces aides ne seront plus versées si le logement est la propriété indirecte de l’allocataire à moins que les parts de propriété et d’usufruit ne soient strictement inférieures à 10% du total.