Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Colocation et aide au logement : ce qu'il faut ...

Colocation et aide au logement : ce qu'il faut savoir

Comme beaucoup d'étudiants, vous envisagez de vivre en colocation avec une ou plusieurs personnes. Comment cela se passe du côté des aides au logement ? digiSchool vous en dit plus.

Publié le 29 Juin 2017 à 15h00 | | 0 avis

Colocation et aide au logement : ce qu'il faut savoir

Ce n'est pas parce que vous avez choisi la colocation que vous n'avez pas droit aux aides au logement : la Caf inclue cette possibilité. Cependant, il y a certaines choses que vous devez savoir sur la manière dont une colocation se déclare, car des spécificités existent, et elles ont un impact important !

 

Différencier colocation et concubinage

Les étudiants en colocation ont, eux-aussi, droit à l'allocation logement. Pour cela, vous devez ouvrir un dossier auprès de votre Caisse d'allocation familiale. Cependant, il y a une première chose à savoir : la colocation est différente du concubinage. Vous ne devez vous déclarer en colocation que si vous n'entretenez aucune relation intime avec l'un de vos colocataires. Le logement doit donc disposer d'une chambre pour chaque personne résidant au domicile. Attention, la Caf est tout à fait en droit de venir chez vous pour effectuer ce contrôle. Si vous partagez une chambre avec votre ami(e), vous devez vous déclarer en concubinage. L'allocation logement perçue sera alors différente !

➜ Attention aux délais : Quand demander une allocation logement ?

 

Bien comprendre comment déclarer son loyer

Chaque colocataire doit réaliser sa propre demande d'aide au logement auprès de la Caisse d'allocations familiales. En tant que colocataire, vous devez indiquer la part de loyer que vous payez effectivement. Par exemple, si vous êtes 4 et que le loyer est de 800 euros, vous déclarez un loyer de 200 euros. Ce qu'il faut retenir, c'est que :

  • La Caf considère donc chaque colocataire comme un allocataire ayant des droits distincts.
  • Le nom de tous les colocataires doit figurer sur le contrat de location OU chaque colocataire doit avoir signé un contrat de location à son nom.
  • Chaque colocataire doit faire sa propre demande d’aide en déclarant ses revenus personnels. Le calcul de l’aide au logement tient compte de la part de loyer versée par chacun (c'est important pour les colocations avec des chambres et donc des loyers différents).

Si l'un des colocataires quitte le logement ou qu'un autre vous rejoint, vous devez absolument prévenir votre caisse d'allocations familiales. En effet, ce changement entraîne une révision du montant de votre aide pour le mois suivant. Signaler tout changement de situation est important. Si vous tardez trop et que votre allocation est revue à la baisse, vous devrez rembourser le trop-perçu

➜ Revenir au dossier : APL : Obtenir son allocation personnalisée au logement