Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Allocations logement : la différence entre APL...

Allocations logement : la différence entre APL, ALF et ALS

Quand on vous dit "allocation logement" vous pensez instantanément aux "APL". Ce qui n'est pas faux mais il existe deux autres aides au logement : l’allocation logement à caractère familial (ALF) et l’allocation logement à caractère social (ALS). On vous en dit plus !

Publié le 14 Avril 2014 à 16h49 | | 0 avis

Allocations logement : la différence entre APL, ALF et ALS

L’aide personnalisée au logement (APL) est certainement l'aide au logement plus connue et la plus demandée par les étudiants. Entre APL, ALF et ALS il existe des différences qu'il faut apprendre à distinguer.

Qu'est ce que les APL ?

L’aide personnalisée au logement (APL) se définit comme étant une aide financière ayant pour objectif de réduire le montant du loyer d'une personne.

Bien évidemment il faut respecter certaines conditions pour prétendre bénéficier de cette aide. Il faut être locataire (ou colocataire) d'un logement conventionné respectant certaines normes, n'avoir aucun lien de parenté avec le propriétaire du logement en question, percevoir un revenu inférieur au plafond définit selon la composition de votre foyer et la situation géographique de votre logement.


La différence avec l'ALF

Tout comme l'APL, l'ALF est une aide financière destinée au réduire le montant du loyer. Les conditions sont quasi similaires mais se soucient tout particulièrement de la situation familiale du demandeur. Vous perceverez ainsi l'ALF si vous remplissez l'une des conditions suivantes

vous percevez l'une des prestations suivantes : allocations familiales, complément familial, allocation de soutien familial ou allocation d’éducation de l'enfant handicapé (AEEH),
vous avez à votre charge un enfant d'au maximum 21 ans,
vous avez à votre charge un ascendant de plus de 65 ans (ou 60 ans, s'il est inapte au travail, ancien déporté ou ancien combattant) et ne disposant pas de ressources supérieures au plafond de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa),
vous avez à votre charge un ascendant, descendant ou collatéral et atteint d'une infirmité entraînant une incapacité permanente d'au moins 80 % ou qui est, compte tenu de son handicap, dans l'impossibilité reconnue par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) de se procurer un emploi,
vous êtes mariés depuis moins de 5 ans, sans enfants à charge, et votre mariage a été célébré avant que vous et votre conjoint(e) aient atteint l'âge de 40 ans,
vous êtes enceinte, seule ou vivant en couple et sans personne à charge à compter du 1er jour du mois civil suivant le 4ème mois de votre grossesse et jusqu'au mois civil de la naissance de votre enfant.
Elle est vous attribuée quelle que soit votre nationalité, à condition d'être en situation régulière en France.
Aucune condition d'âge minimum n'est exigée.
  • Percevoir au moins l'une des restations suivantes : allocations familiales, complément familial, allocation de soutien familial ou allocation d’éducation de l'enfant handicapé (AEEH).
  • Être en charge d'un enfant d'au maximum 21 ans.
  • Vous avez à votre charge un ascendant de plus de 65 ans (ou 60 ans, s'il est inapte au travail, ancien déporté ou ancien combattant) et ne disposant pas de ressources supérieures au plafond de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).
  • Vous avez à votre charge un ascendant, descendant ou collatéral et atteint d'une infirmité entraînant une incapacité permanente d'au moins 80 % ou qui est, compte tenu de son handicap, dans l'impossibilité reconnue par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) de se procurer un emploi.
  • Être mariés depuis moins de 5 ans, sans enfant à charge, et votre mariage a été célébré avant que vous et votre conjoint(e) aient atteint l'âge de 40 ans.
  • vous êtes enceinte, seule ou vivant en couple et sans personne à charge à compter du 1er jour du mois civil suivant le 4ème mois de votre grossesse et jusqu'au mois civil de la naissance de votre enfant.

De plus, elle vous est attribuée quelle que soit votre nationalité, à condition d'être en situation régulière en France. Et aucune condition d'âge minimum n'est exigée. Le montant de l'aide se fera en fonction de critères sociaux, géographiques et financiers de l'appartement et du candidat.


La différence avec l'ALS

L'ALS est elle aussi une aide financière comme l'APL ou l'ALF et les personnes concernées sont principalement les étudiants, les jeunes, les ménages sans enfant et les personnes âgées ou handicapées. Mais attention, l'ALS est accordée que si vous ne bénéficiez ni de l'ALF, ni de l'APL.

Le calcul de l'aide se fera en fonction de vos ressources, celles de personnes qui habitent avec vous, de votre situation professionnelle et de la situation géographique de votre logement.