Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Tout savoir sur la Licence LEA - Licence mentio...

Tout savoir sur la Licence LEA - Licence mention Langues Etrangères Appliquées

La licence LEA (langues étrangères appliquées) rencontre toujours un succès incontestable auprès des bacheliers lors de la procédure Admission Post Bac. Tour d'horizon de cette formation universitaire de Bac+3 : son programme, le type de cours, les débouchés, les différences avec la licence LLCE... et tout ce qu'il faut savoir !

24 Février 2017 à 17h40 | | 34 avis

Tout savoir sur la Licence LEA - Licence mention Langues Etrangères Appliquées

La licence LEA (langues étrangères appliquées) est l'une des filières les plus demandées à l'université. De nombreux étudiants souhaitent faire une licence d'anglais, d'espagnol, d'italien, d'allemand ou d'une autre langue étrangère et choisissent cette licence après le Bac ou équivalent. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette filière en accédant directement aux parties de l'article :

Pour qui ?  S'inscrire en LEA  Les langues vivantes

Le programme  Où faire son stage ?  Débouchés

Différences entre LEA et LLCE

 

À qui s'adresse la Licence LEA ?

Pour être admis en licence de langues étrangères appliquées, il suffit d'être titulaire d’un baccalauréat généraliste, technologique ou professionnel, d’un DAEU ou de faire une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience ou études personnelles). Les titulaires de Bac L ou de Bac ES représentent pas moins de 40% des étudiants en Licence LEA.

En effet, l'orientation au lycée n'est pas déterminante pour être admis ou pour réussir car il s'agit d'une filière pluridisciplinaire. Il n'y a généralement pas de sélection à l'entrée en licence, mais certaines universités peuvent avoir une capacité d'accueil limitée et donc opérer une sélection par tirage au sort.

Enfin les étudiants qui sont titulaires de certains BTS ou DUT peuvent être admis en deuxième année de Licence LEA s'ils en font la demande.

Pour s'orienter en langues vivantes, il est fortement conseillé d'avoir un bon niveau dans la langue que vous souhaitez étudier, et notamment une certaine curiosité pour les matières d'économie, de droit, de marketing, etc. qui seront enseignées dans la langue étudiée.

 

Comment s'inscrire en Licence LEA ?

Pour s'inscrire dans le département de langues étrangères appliquées de l'université choisie, les bacheliers doivent émettre leur voeu en ligne via la procédure APB. La plupart du temps, ils doivent également procéder à une pré-inscription en ligne sur le site de l'université de leur choix.

Le futur étudiant en LEA doit par la suite procéder à son inscription administrative dans le courant de l'été. C'est à ce moment là qu'il règle les frais d'inscription, qu'il choisit sa mutuelle étudiante et qu'il fournit tous les documents nécessaires aux services administratifs de l'université.

L'inscription dans le département des langues étrangères appliquées a lieu après l'inscription administrative, et se fait généralement dans le secrétariat LEA. Au cours de l'inscription pédagogique l'étudiant prend connaissance du programme de la licence ainsi que des ouvrages à lire et à acquérir. Il doit choisir ses préférences parmi les langues proposées par la filière ainsi que les options obligatoires et facultatives dont il suivra les cours tout au long de l'année scolaire.

 

Licence LEA : quelles langues vivantes 2 et 3 choisir ?

La licence LEA repose sur l'apprentissage de 2 langues vivantes. La majorité des étudiants optent pour l'anglais en langue vivante 1 car beaucoup d'universités ne proposent que cette possibilité. Le choix de la langue vivante 2 et de la langue vivante 3, lorsque cette dernière est proposée, est souvent plus problématique.

 

Les langues vivantes classiques

Les universités proposent aux étudiants un choix plus ou moins varié de langues vivantes 2 et 3. En fonction de l'établissement, l'étudiant pourra opter pour une langue classique comme l'espagnol, l'allemand, le portugais ou l'italien. Le choix de l'élève doit être fait en fonction de son affinité avec les langues possibles, de son niveau linguistique mais également de son projet professionnel. Par exemple, un étudiant ayant pour but de travailler dans le commerce latino-américain aura bien sûr tout intérêt à choisir l'espagnol en langue vivante 2.

 

Les langues vivantes originales

Depuis plusieurs années, le boom des langues originales a permis à certaines universités de proposer des langues vivantes 2 et 3 différentes et peu ordinires. Tous les établissements dispensant une licence LEA n'offrent pas les mêmes choix. L'étudiant doit tout d'abord vérifier si la langue qu'il souhaite avoir en LV2 ou LV3 est disponible dans l'université de son choix avant de faire sa préinscription.

Parmi les langues originales les plus fréquemment proposées se trouvent le russe, le chinois, le japonais ainsi que l'arabe. Certaines universités proposent des langues beaucoup moins répandues comme le grec, le suédois, le néerlandais, le polonais, le serbo-croate, l'hébreu, le hongrois, le norvégien, l'indonésien, le coréen ou le tchèque.

 

Le programme de Licence LEA

La formation est organisée sur trois ans, soit 6 semestres. Le programme comprend des modules d'histoire des civilisations, de droit, de communication, de marketing et de gestion mais c’est avant tout l’alliance de deux domaines fondamentaux : les langues et l’économie.

Les cours de langue ont pour but de donner à l'étudiant des bases solides en grammaire ainsi qu'à l'oral, aussi bien dans sa première langue vivante que dans sa seconde :

  • expression orale
  • traduction spécialisée
  • syntaxe
  • phonétique

L'élève doit être capable d'écrire et de parler facilement la langue notamment dans le secteur du commerce.

 

1ère année

L’étudiant doit, dès la première année, choisir 2 langues vivantes parmi celles qui lui sont proposées (le choix varie d'un établissement à un autre et beaucoup d'établissements proposent des couples de langues prédéfinis). Les étudiants reçoivent des cours de langue bien sûr, mais aussi des cours consacrés à l'étude des sociétés contemporaines, à l'histoire et à l'économie des pays étudiés.

L'étudiant doit avoir un bon niveau dans les deux langues choisies puisqu'elles comptent à part égale dans la moyenne. Cette première année reste une année de découverte et ne spécialise pas les étudiants dans un domaine particulier.

2ème année

En deuxième année, certaines universités demandent aux étudiants de commencer à se spécialiser en choisissant des matières d'application. Celles-ci sont nombreuses et dépendent des universités mais concernent généralement les domaines de la traduction spécialisée, du commerce, des affaires ou encore de l'informatique. Des universités proposent aux étudiants de choisir une troisième langue vivante.

3ème année

En troisième année, l'étudiant fixe définitivement son parcours en choisissant parmi les options qui lui sont proposées et des matières d'application (par exemple : développement international des entreprises, tourisme et environnement, langues et tourisme environnemental, traduction spécialisée, informatique...).

C'est aussi le moment de la professionnalisation : des cours et des conférences sont organisés avec l'aide de professionnels. Le sixième semestre est le moment privilégié par les étudiants pour effectuer des stages à l'étranger généralement oblligatoires pour parfaire leur maîtrise des langues qu'ils étudient et s'initier au monde professionnel.

 

Licence LEA : où faire son stage ?

Les possibilités de stage en LEA

L'étudiant peut opter pour un stage en entreprise sur le sol français ou à l'étranger. Sa durée dépend de l'université. Certaines fixent le minimum à 6 semaines, d'autres à 8 semaines ou encore à 4 mois.

Le but du stage est de mettre en pratique les connaissances acquises tout au long des études. L'entreprise et le poste de stagiaire proposé doivent donc correspondre avec la spécialité de l'étudiant : traduction spécialisée, coopération internationale, import-export, tourisme...

La formation étant axée sur la maîtrise de deux langues, l'idéal est que l'étudiant opte pour un stage à l'étranger afin de perfectionner sa maîtrise des langues et de l'appliquer dans une situation professionnelle réelle.

Où trouver son stage de langues ?

Pour faciliter la recherche des élèves, de nombreuses facultés mettent à leur disposition des offres de stages. Ceux qui n'ont pas la chance ou qui ne souhaitent pas trouver un stage grâce à leur université, peuvent postuler directement dans les entreprises visées ou se rendre sur les sites internet spécialisés. 

Les types de postes accessibles concernent différents services tels que le marketing, la comptabilité, l'export... N'hésitez pas à postuler des entreprises de grande envergure, qui disposent de services internationaux.

La convention de stage

Pour que l'étudiant puisse partir en stage, il doit obligatoirement signer une convention de stage. Ce document permet de légaliser la période en entreprise de l'étudiant. La convention doit être retirée au sein de l'université. Elle doit être signée par l'employeur, par l'étudiant ainsi que par la faculté.

Pour qu'une convention de stage soit valable, elle doit contenir certaines mentions obligatoires comme la durée du stage, les horaires, la gratification perçue (obligatoire si le stage dure plus de deux mois en France), le contenu du stage, les coordonnées de chaque partie (entreprise et stagiaire), etc. La convention offre également une couverture sociale au stagiaire en cas d'accident ou de maladie.

Une fois signée, l'étudiant peut débuter son immersion en entreprise. L'élève ne peut en aucun cas faire un stage sans disposer d'une convention valable.

 

Le rapport de stage de la Licence LEA

Le stage est obligatoire pour obtenir le diplôme de licence. Une fois que la période de stage est terminée, l'étudiant dispose d'un certain temps pour rédiger un rapport de stage qu'il remettra a son université. La plupart du temps, le rapport de stage fait l'objet d'une soutenance orale. Cette épreuve compte dans la note globale de l'UE de stage de la formation.

Le rapport de stage présente l'entreprise, l'activité de l'étudiant tout au long de sa période en entreprise, des études de cas, une bibliographie...

Lors de la soutenance, l'étudiant a pour mission de présenter son rapport à l'oral. Le jury, composé de professeurs et du tuteur de stage, fait des observations concernant le fond et la forme du rapport. Il peut poser des questions afin que l'étudiant précise certains points ou développe son raisonnement.

Après délibération du jury, une note est attribuée à l'étudiant. Elle a généralement un fort coefficient et détermine en grande partie l'obtention du diplôme.

 

Les débouchés pour les diplômés LEA

La filière LEA atteste d’une formation pluridisciplinaire dans le domaine des langues, du droit, de la gestion et d’une bonne culture générale (civilisation, droit, politique...). Pour valoriser son parcours et faciliter son insertion sur le marché du travail, l’étudiant doit profiter des opportunités de stage à la fin de chaque année. Il est indispensable d’avoir une très bonne culture générale, le sens du contact, une grande autonomie et d'être curieux pour obtenir un poste.

C'est une formation qui vise à former de futurs professionnels polyglottes dans des domaines variés (économie, gestion,informatique, traduction...). Son objectif est de former des conseillers commerciaux, des assistants administratifs, des traducteurs, des chargés de communication... Autrement dit, des professionnels caractérisés par leurs facultés à travailler dans plusieurs langues.

 

Une Licence LEA peut mener à des secteurs variés :

  • La traduction ou la traduction spécialisée (médicale et pharmaceutique par exemple)
  • L'interprétariat
  • La communication bilingue ou trilingue
  • L'import-export
  • Les relations publiques
  • Le commerce international

 

En général, les diplômés commencent leur carrière en tant qu'assistant. Toutefois l'évolution de carrière peut être assez rapide et mener à des postes de cadre ou de cadre supérieur.

Poursuivre ses études après une Licence LEA

Une fois votre diplôme de licence obtenu, vous pouvez poursuivre vos études en choisissant :

  • un des nombreux masters ou masters professionnels : Métiers de la Traduction, Management international, Négociateur trilingue en commerce international, Management de projet multilingue, Responsable du développement à l'international, Traduction d’affaires...
  • d'intégrer un IEP
  • d'intégrer un IAE
  • d'intégrer un IUT ou une autre licence
  • de se présenter aux concours de fonction publique
  • de se présenter aux concours d'écoles de commerce

 

Quelles différences entre les Licences LLCE et LEA ?

De nombreux élèves passionnés par les langues hésitent entre un cursus LLCE et un cursus LEA. Si les deux filières sont axées sur l'apprentissage des langues, elles ont pourtant des objectifs et un contenu pédagogique bien distincts. Voici un aperçu des principales différences entre ces deux formations.

 

 Licence LEALicence LLCE
Le nombre de langues La filière LEA enseigne au minimum 2 langues vivantes. Dans certains cas, les élèves peuvent également opter pour une 3ème langue dispensée à un niveau basique ou intermédiaire. Le cursus LLCE est spécialisé dans l'apprentissage d'une seule langue vivante : anglais, espagnol, italien, allemand, chinois, portugais ou encore vietnamien…
Le contenu pédagogique La licence LEA offre aux étudiants un enseignement beaucoup plus pratique. Elle a pour but de professionnaliser les élèves. Les cours de langues sont appliqués à des domaines concrets tels que l'économie, le droit, le commerce, le marketing ou encore la gestion, en fonction du parcours choisi par l'élève. La traduction est également enseignée tout au long du cursus et porte sur des textes spécialisés. La licence LLCE est plutôt basée sur un enseignement théorique et littéraire. Le programme comprend la lecture de nombreux romans, des cours d'histoire antique et moderne, de cours de grammaire ainsi que de cours de linguistique. La traduction est également présente et porte sur des textes littéraires modernes et classiques.
Le stage Au cours de la 3ème année de licence LEA, l'étudiant doit faire un stage en entreprise (France ou étranger). Cela permet à l'élève de mettre en pratique les notions acquises tout au long de la licence et de perfectionner les langues qui lui sont enseignées. La filière LLCE, axée sur l'enseignement littéraire ne propose aucun stage en entreprise. Par contre, les élèves ont la possibilité d'étudier durant un ou deux semestres dans un pays étranger.
Les compétences visées Le cursus LEA a pour but de former des élèves compétents dans deux langues distinctes et dans le secteur économique. Les étudiants doivent être capables d'appliquer leurs connaissances linguistiques à des domaines professionnels comme le droit, le commerce, le marketing ou la gestion. Le cursus LLCE cherche à former des personnes capables d'interpréter tout type de texte, de traduire des documents à vocation littéraire, de disserter sur un épisode historique d'un pays... L'élève doit avoir des connaissances très poussées de la langue qu'il étudie mais également de l'histoire et de la culture des pays qui la parlent.
Les débouchés La licence LEA prépare les étudiants à des postes dans le secteur du commerce international, de l'administration d'entreprise, du tourisme, de l'enseignement ainsi que de la traduction technique. La licence LLCE prépare essentiellement les élèves aux concours de l'éducation nationale ainsi qu'à des postes administratifs. Les étudiants peuvent également s'orienter vers les activités culturelles et touristiques, la publicité, l'audiovisuel, la traduction mais également la recherche.
Les avis sur cet article
ines48

20 / 20

Bonjour ! je suis en ce moment en première L , je me dirige donc vers le Bac L. merci beaucoup pour toutes ces informations , maintenant la LEA m'intéresse beaucoup donc avant de choisir ma voie , je voudrais savoir si c'étais conseillée de le faire sachant que je me dirige vers le métier : hôtesse de l'air
Par

ines48

- le 22 Septembre 17h17
LALUTINE22

20 / 20

Merci beaucoup pour l'explication de cette filière et les différences notables avec la LLCE. J'ai néanmoins une question, il est dit qu'il est possible de faire une LEA avec un bac généraliste comme ES et L mais est-il possible d'y accéder aussi avec un bac S ?
Par

LALUTINE22

- le 22 Aout 23h23
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis