Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Nadia, fac de philo : «Dans les grandes école...

Nadia, fac de philo : «Dans les grandes écoles, la logique d'encadrement appartient au lycée»

A la question : "les étudiants en fac ont-ils tous un poil dans la main ?", nous avons rencontré divers étudiants à l'université... Nadia, étudiante en philosophie, nous donne son point de vue.

25 Mars 2017 à 11h08 | | 0 avis

Nadia, fac de philo : «Dans les grandes écoles, la logique d'encadrement appartient au lycée»

Connaissez-vous le cliché des étudiants en fac fainéants ?

Oui, ce cliché je l'ai entendu des centaines de fois, depuis mon entrée à l'université. Et bien avant, d'ailleurs. Dès le lycée on nous ancre cette idée selon laquelle les étudiants sont des "fainéants", des fêtards qui ne mettent jamais les pieds en cours.

 

Selon vous, d'où vient ce cliché ?

Selon moi, ce cliché est d'une part véhiculé par certains étudiants qui sont issus de filières où les heures de cours ne sont pas importantes. Du coup, on a l'impression que tous les étudiants sont dans la même situation alors que non.

D'autre part, ce cliché est surtout véhiculé par les élèves des grandes écoles, qui se comparent constamment aux étudiants de fac. Ce cliché est surtout né de la comparaison entre université qui rime avec travail personnel et, parfois, avec abandon d'études, et école qui rime avec rigueur et travail encadré.

➜ A lire : Les 5 commandements pour une rentrée réussie à l'université

 

Que répondriez-vous à une personne ayant cet a priori ?

Face à cet a priori, je dirais que oui certains glandent, mais que ce n'est pas la majorité des étudiants. Les personnes qu'on surnomme "fainéants" ne sont en réalité que ceux qui n'ont pas énormément d'heures de cours, ou bien ceux qui se sont orientés dans une filière qui ne leur correspondait pas, et qui de fait désertent les cours.

Dans certaines filières, comme en droit ou en langues, les étudiants ont un emploi du temps assez chargé sans compter les heures de travail personnel à fournir.

 

Pensez-vous que certaines filières universitaires sont plus sujettes aux étudiants "glandeurs" que d'autres ?

Oui certaines filières laisse énormément de temps libre à leurs étudiants. Mais ensuite, cela dépend de la façon dont on gère ce temps. Par exemple, en master nous n'avons pas beaucoup d'heures de cours voir quasiment pas. Mais tout ce temps libre est en théorie dédié à la rédaction du mémoire.

Personnellement en philosophie, nous avons beaucoup plus de travail personnel à fournir, les heures de cours ne sont pas importantes.

➜ Voir le dossier : Réussir l’Université : Méthodologie et Formations

 

Donnez 3 adjectifs qui désignent un étudiant d'université :

  • Autonomie
  • Indépendance
  • Maturité


Selon vous, la fac permet de développer certaines compétences/méthodes que ne permettent pas d'autres établissements ? 

La fac nous permet d'être beaucoup plus responsables. Nous sommes livrés à nous mêmes, c'est donc à nous de gérer notre temps, et de s'organiser.

Personnellement, dans ma filière nous n'avons jamais été vraiment encadrés. Mais cela m'a permis d'être plus autonome. Je pense que dans les écoles ces qualités là ne peuvent pas se développer. Les élèves sont toujours dans une logique d'encadrement qui appartient au lycée, dans une sorte d'infantilisation.

➜ Astuces : Emploi du temps, devoirs : comment organiser vos cours à l'université ?

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis