Les Dossiers du Mois :

Admissions parallèles

Comment intégrer une grande école à Bac+2/3 ?

➜ Voir le dossier

 

Mutuelle étudiante

Tout savoir sur l'assurance santé étudiante !

➜ Voir le dossier

 

Ecoles de commerce

Zoom sur les formations en admission parallèle.

➜ Voir le dossier

 

Admission Post Bac

Tout savoir sur les phases de réponses et la procédure complémentaire.

➜ Voir le dossier

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

Quelle gratification pour mon stage ?

Quelle gratification pour mon stage ?

Quel est le salaire minimum pour un stage ? Quelle est la législation du salaire de stage ? Vous rencontrerez peut être des employeurs qui ne connaissent pas la réglementation actuelle de la rémunération d'un stagiaire. Mieux vaut alors tout connaître sur le sujet !

28 Mai 2013 à 12h18 | | 78 avis

Quelle gratification pour mon stage ?

Tout d'abord, il faut savoir qu'en terme de rémunération du stagiaire, il y a des lois et des règles bien précises à respecter, que ce soit au niveau de la durée du stage ou au niveau du montant de la gratification à donner au stagiaire

Salaire du stage : dès 2 mois

Sachez qu'il existe des règles spécifiques liées à l'indemnité de stage, notamment lorsqu'on prolonge un stage. Découvrez tous les détails à connaître concernant le salaire de stage :

La gratification mensuelle en stage s'élève à 436.05 € en 2013. Une rémunération du stagiaire qui fait débat. En effet, elle est souvent jugée trop faible et ne suffit pas à couvrir les frais des étudiants stagiaires, notamment lorsqu'ils effectuent un stage dans une autre ville et doivent louer un logement. On reproche également à cette rémunération de ne pas tenir compte du profil du stagiaire et de son niveau d'études. De leur côté, les employeurs sont malheureusement bloqués à cause des charges qui pèsent sur les entreprises.  

De nombreux syndicats et organisations d'étudiants appellent à une revalorisation de la rémunération du stagiaire.

Notez que, si l'entreprise vous accorde un salaire supérieur à la rémunération minimum légale du stagiaire, celle-ci devra payer des charges sur la différence entre ce qu'elle verse et la gratification minimum légale. Il arrive bien sûr que certaines entreprises offrent une rémunération au stagiaire supérieure au minimum légal, mais cela reste assez rare. 

Dans certains cas, jusqu'à présent, les stages de moins de deux mois pouvaient ne pas être rémunérés. Cela va changer puisque les députés ont récemment voté une loi interdisant les stages non rémunérés.


Indemnité de stage : obligatoire ou pas ?

Gardez également en tête que la rémunération de stage est bel et bien obligatoire pour les stages longs. Il arrive que des étudiants se fassent avoir car ils ne sont pas au courant de la legislation (voir : stage non payé il y a 3 mois !).

L'indemnité de stage est due par votre employeur à partir du moment où votre stage dure plus de 2 mois. Cela fonctionne aussi dans le cas d'un stage fractionné dans la même entreprise : par exemple si, au cours de la même année universitaire, vous effectuez un mois de stage puis, quelques semaines/mois plus tard, vous faites 1 mois et demi de stage dans cette entreprise, votre employeur devra vous rémunérer pour ces 2 mois et demi.

En revanche, la dynamique fait qu'il est difficile de prétendre à plus que la gratification minimum. C'est pourquoi nous vous proposons un dossier pour entamer le dialogue avec un employeur.

L'indemnité de stage dans le secteur public

Il faut savoir qu'actuellement, l'indemnité de stage n'est pas obligatoire partout. Les collectivités territoriales, notamment, ne sont pas tenues de rémunérer leurs stagiaires. Depuis 2009, la loi précisait que celles-ci pouvait le faire, de préférence si l'étudiant avait passé plus de 2 mois consécutifs au sein de la même structure. Le montant de cette indemnité n'était pas défini.

Cependant en juillet 2013, les députés ont voté une loi qui interdit les stages non rémunérés. Même dans le secteur public, la rémunération du stagiaire sera obligatoire. Cette loi, obligeant toutes les entreprises (dans le public comme dans le privé) à proposer systématiquement un stage rémunéré, vise à limiter les abus dont sont souvent victimes les stagiaires. 

En interdisant les stages non rémunérés, le gouvernement espére aussi limiter les cas où des entreprises font travailler des stagiaires pour une durée inférieure à 2 mois dans le seul intérêt de ne pas avoir à leur verser de gratification.  


Indemnité de stage : ne vous faites pas avoir !

stagiaire remuneration

Beaucoup d'étudiants sont mal renseignés sur le sujet et ne reçoivent finalement pas l'indemnité à laquelle ils peuvent prétendre. Cela est bien souvent dû à une mauvaise connaissance de la legislation en vigueur.

Tout d'abord, sachez qu'à partir du moment où votre stage dépasse 2 mois, vous devez recevoir une gratification de stage pour chaque mois. En 2013, vous recevrez donc 436.05€ mensuellement. Si votre stage devait faire moins de deux mois mais que votre employeur décide de le prolonger, il doit également vous verser votre indemnité pour les 2 premiers mois. 

Autre chose que les stagiaires ne savent pas toujours : l'indemnité de stage de 436.05€ n'est pas un salaire ! Autrement dit, vous ne cotisez pas pour la sécurité sociale ou les autres charges salariales. De la même façon, vous ne participez pas à la journée de solidarité ! La pentecôte n'est pas un jour travaillé par les stagiaires. 

Enfin, autre problème auquel les étudiants sont souvent confrontés : votre indemnité de stage est de 436.05€ pour 35 heures. Si vous ne vous êtes pas absenté durant votre mois de stage, vous recevrez l'intégralité de votre rémunération de stage. Votre employeur ne peut pas décompter les week ends de votre indemnité ! Cela peut paraître évident, mais cela s'est déjà vu...

Crédits : © Frédéric Massard - Fotolia.com

Les avis sur cet article
bob

20 / 20

il y a bq de employeur qui exploite ces jeunes
Par

bob

- le 03 Juin 09h26
adoula

20 / 20

je fais un stage en alternance dans une entreprise , c'est a dire lundi , mardi je suis a la formation ( 14h) et mercredi jeudi vendredi je suis a l'entreprise c'est a dire que j'effectue 21h , mon stage dure 1 ans et demi séparer dans l'année , de janvier 2016 a juin 2016 ET de septembre 2016 a avril 2017 , je ne suis pas rémunérer ? dois-je l’être ? merci
Par

adoula

- le 24 Avril 22h50
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis