Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Peuple marseillais : un être vous manque...

Peuple marseillais : un être vous manque...

13 Décembre 2010 à 00h00 | | 2 avis

Peuple marseillais : un être vous manque...

6 ans. 6 ans d’abstinence, de frustration et de méandres infinis. 6 ans d’une attente qui marqua les cœurs irrigués d’un sentiment de manque. Il eut fallu une partition sans panache pour raviver la flamme des premiers jours, des jeux interdits. Les effluves passionnés d’une fusion sans lendemain. Ce moment dura l’espace de 60 minutes. Court et intense, fougueux et impétueux. Didier, oh Didier… Pourquoi ? Pourquoi lui ? Le peuple marseillais, à la critique si facile, a succombé. L’homme providentiel, venu d’une contrée bretonne au doux nom de Guingamp, fit chavirer les sceptiques, les initiés et les patriotes. Son aura et son charisme eurent le chic de mener la barque marseillaise vers une osmose sans commune mesure. Bon gré, mal gré, les olympiens n’avaient d’yeux que pour son mètre 89 et son tempérament de feu. Lui et personne d’autre. Cet être qui marque une vie, une génération sans repère ni prophète. Il incarna en une saison ce que personne d’autre ne réussit après lui.

Didier Drogba : l’homme providentiel

Alors voilà. Nous y sommes, ce foot spectacle-businesso-people aux allures ingrates. Ces je-m’en-foutistes de bas étage qui ne méritent que le mépris. Ces amnésiques au cœur léger qui traversent les foules aux souvenirs incertains. Ils viennent, se délectent et repartent. Et puis… Plus rien. Quelques réminiscences par ci par là, quelques envolées sentimentales. Et alors ? 6 ans ont passé. Si près, si loin. L’OM a soigné ses blessures, non sans heurts et drames pagnolesques. Malgré quelques stigmates persistants, le club a commencé une nouvelle vie. Avec succès, c’est vrai. Nouveaux visages, nouvelles habitudes, appréhender un post trauma Drogba fut compliqué. Aussi, la plaie est encore béante et le retour du fils, du père, de l’ami, du guide,… fut aussi fort que la rupture. Entretenir le désir et l’envie est cruel et le capitaine ivoirien perpétue ce masochisme voué à l’extrême. Dans quel but ? Autosatisfaction ? Peut-être. Instrumentalisation médiatique ? Peut-être aussi. Qu’importe, Didier, la vie est ainsi faite. Le numéro 11 est signé de ta plume, ton empreinte, ton talent. Pour le reste…

R.B

crédits photo : Lynchg

Les avis sur cet article
Hey-Relax

20 / 20

Drogba pardon pas drogua xD
Par

Hey-Relax

- le 17 Décembre 18h13
Hey-Relax

20 / 20

C'est vrai il manque beaucoup a Marseille il leur faudrait un vrai buteur et drogua était parfait comme attaquant mais bon il y'en a d autres L'ol on a Lisandro et il est super !
Par

Hey-Relax

- le 17 Décembre 18h12
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis