Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

En Bretagne, c'est Noël avant l'heure !

En Bretagne, c'est Noël avant l'heure !

20 Décembre 2010 à 14h20 | | 0 avis

En Bretagne, c'est Noël avant l'heure !

Une ambiance bien particulière régnait sur le stade de la Route de Lorient samedi soir où le Stade Renais recevait Valenciennes.

Retour sur l'événement

Nous sommes à la 90ème minute, les 22 acteurs présents sur le terrain offrent un bien pâle spectacle dans cette froide nuit d’hiver, et les quelques 20 000 spectateurs sont un peu désabusés de voir leur équipe totalement stérile en attaque.

Le coach rennais, Mr Frédéric Antonetti décide alors d’effectuer son dernier changement en faisant rentrer Fabien Lemoine pour son grand retour sur les terrains de l’Hexagone après une terrible blessure quatre mois auparavant : c’était le 14 août dernier, lors d’un duel aérien, Fabien Lemoine recevait un coup de genou dans le dos nécessitant une ablation du rein droit. Beaucoup voyaient déjà la carrière de ce jeune joueur terminé, ou du moins fortement compromise.


Le grand retour de Fabien Lemoine

Pourtant samedi dernier, c’est bien lui qui a réveillé tout un stade en seulement trois minutes. C’est d’abord une « standing ovation » pour la rentrée du joueur rennais sur le terrain : « Fabien si back » affiche le kop des Rouge et Noirs. Fabien est de retour, et Fabien a faim. Faim de ballon, faim de rejouer, faim de prendre du plaisir. Alors il se charge lui-même de tirer les deux derniers corners de la partie.

Et sur le second, son co-équipier Kana-Biyik  s’élève plus haut que tout le monde et vient catapulter le ballon dans les filets, que Lemoine venait de déposer en cadeau sur sa tête : le stade exulte mais l’émotion de l’être humain surclasse la banale émotion du supporter. Tout le stade partage la joie de ce jeune joueur de 24 ans, passé tout près de la mort il y a quatre mois, et salue son retour providentiel.

« J'ai vu la trajectoire du ballon et je me suis dit qu'il était pas mal tiré. Ensuite Kana-Biyik a surgit et a mis un missile. Je me suis laissé emporter par la joie. C'était un moment magique. Quand je suis entré, j'ai eu des frissons. Je suis content d'avoir retrouvé l'ambiance des mises au vert. J'ai beaucoup travaillé pour revenir le plus vite possible. » confiera Fabien Lemoine aux journalistes, classant même ces quelques minutes comme l’un des plus beaux moments de sa vie.

Une belle histoire de Noël, vous ne trouvez pas ?

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis