Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

SIDA : une étudiante testée positive au VIH b...

SIDA : une étudiante testée positive au VIH bientôt expulsée

Une étudiante camerounaise partie étudier à Maurice serait menacée d’expulsion après avoir été testée positive au VIH, selon l’association locale PILS, Prévention information lutte contre le sida. Une situation que cette dernière juge « inefficace, stigmatisante et discriminatoire ».

14 Avril 2015 à 10h38 | | 0 avis

VIH, Sida, Enseignement supérieur, diplômée, études

Maurice : politique d’exclusion des étrangers vivant avec le VIH

Le 5 février dernier, en atterrissant à Maurice pour suivre ses études dans l’« educational hub » promu par le gouvernement mauricien, une étudiante camerounaise aurait été testée positive au VIH. Le 19 mars suivant, le Bureau du Passeport et de l’Immigration mauricien l’aurait informé que son visa étudiant avait été refusé, et que son expulsion prendrait effet dans deux semaines.

L’association PILS, qui soutient cette étudiante décide de relayer l’information auprès du site clicanoo.re afin de montrer son désaccord avec les lois mauriciennes qui contraignent les étudiants étrangers à se soumettre à des tests médicaux obligatoires pour l’obtention du titre étudiant nécessaire sur le territoire mauricien.

Un titre exceptionnel pour poursuivre ses études ?

Après la nouvelle de sa séropositivité, l’étudiante a interpellé le gouvernement mauricien pour « bénéficier, à titre humanitaire », d’un titre exceptionnel qui lui permettrait de poursuivre ses études malgré le « Immigration act » qui interdit la délivrance d’un titre à toute personne vivant avec le VIH. Une loi que l’association juge « discriminatoire, injuste et inacceptable »

« Dans cette ère de mondialisation, la loi mauricienne sur l’immigration est non-seulement obsolète et inefficace, mais elle alimente davantage de stigmatisation et de discrimination. De plus, restreindre la liberté de mouvement en se basant sur le statut sérologique de quelqu’un n’a aucun impact sur la santé publique du pays », termine l’association PILS.

Aujourd’hui, 26 pays du monde appliquent des politiques d’exclusion des étrangers vivant avec le VIH, parmi ces pays, la Chine, l’Egypte, les Etats-Unis, la Malaisie ou encore la Russie.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis