Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Toute la diététique avec i-dietetique.com !

Toute la diététique avec i-dietetique.com !

Alexandre Glouchkoff, diététicien nutritionniste, a lancé en 2001 i-dietetique.com, qui est l'une des références francophones dans le domaine de l'information en alimentation, diététique et nutrition. Nous lui avons posé quelques questions sur la nutrition des étudiants et des jeunes plus généralement.

25 Février 2014 à 10h49 | | 0 avis

Toute la diététique avec i-dietetique.com !

Alexandre, présentez-vous et présentez-nous votre site, i-dietetique.com.

Diététicien nutritionniste en libéral depuis plus de 20 ans, j'ai créé en 2001 le site « Toute la diététique ! » ( www.i-dietetique.com)  qui est l'une des références francophones (Certifié HON-HAS, avec plus de 150 000 visiteurs uniques par mois) dans le domaine de l'information en alimentation, diététique et nutrition, aussi bien pour le grand public que pour les professionnels de la santé, de l'industrie agroalimentaire, de l'enseignement ou de la presse et des médias.

J'ai été l'un des premiers à proposer des consultations diététiques avec suivi en ligne, avec succès, dès 1999.

J'ai été l'un des premiers à proposer des consultations diététiques avec suivi en ligne, avec succès, dès 1999. Les possibilités techniques pour exercer ce type d'activité dans des conditions vraiment différentes n'étant pas vraiment disponibles à cette époque-là. Plutôt passionné par la partie média d'information dans le domaine de la nutrition, je me suis recentré sur mon portail internet www.i-dietetique.com, puis plus récemment j'ai développé cuisinevox.fr, entièrement consacré aux recettes de cuisine et leurs caractéristiques nutritionnelles.


Vous êtes en train de travailler sur un nouveau projet web, consacré principalement à l'évaluation nutritionnelle objective des aliments, dîtes nous en un peu plus ?

Zediet : Nourrissez (vraiment) votre corps ! (www.zediet.fr). Ce site est destiné avant tout à mieux comprendre ce qu'est l'alimentation santé et surtout se donner les moyens de manger mieux en essayant de faire de meilleurs choix alimentaires, à travers un certain nombres d'outils innovants gratuits, ainsi qu'un service de coaching diététique en ligne et par téléphone avec un diététicien nutritionniste (moi-même) pour les personnes désireuses d'aller plus loin.

J'ai créé et mis au point Indice Zediet®, qui est le premier système d'information nutritionnelle simple, unique et visuel, applicable à l'ensemble des produits alimentaires et recettes de cuisine.

Ainsi pour ce faire, j'ai créé et mis au point Indice Zediet® (IZ), qui est le premier système d’information nutritionnelle simple, unique et visuel, applicable à l’ensemble des produits alimentaires et recettes de cuisine. Ce score nutritionnel, noté de A à G dans une pastille de couleur, est associé à un avis de consommation cohérent et non culpabilisant. Le but ? Guider et orienter le consommateur dans ses choix d'un seul coup d'œil, de manière objective et impartiale, en parfait accord avec l'une des 15 mesures proposées dans le rapport du Pr Serge Hercberg remis à la Ministre de la Santé le 28 janvier dernier.


Savez-vous combien d'étudiants ou combien de jeunes fréquentent votre site ?

Lorsque j'y travaillais à temps plein, disons entre 2007 et 2011 l'audience de mon site « Toute la diététique » était autour des 250 000 visiteurs uniques par mois. Le nombre d'articles publiés était bien plus important, les mises à jour plus fréquentes, des outils de veilles performants alimentaient de manière bien plus conséquente le site.

De nombreuses enquêtes démontrent que l'équilibre alimentaire n'est pas une préoccupation majeure chez les étudiants.

Les nombreux aléas de référencements par les moteurs de recherche (liés aux multiples changements d'algorithmes), l'augmentation exponentielle du nombre de pages disponibles sur le web, le nombre de publication sur le site bien moindre et l'absence d'optimisation particulière font qu'actuellement l'audience du site est d'environ 150 000 visiteurs uniques par mois . Selon d'autres sources statistiques, je peux estimer l'audience des « jeunes » de 15 à 25 ans autour de 30 à 40 %.


Quel regard portez-vous sur les étudiants (15-25 ans) et la diététique ? Les jeunes mangent-ils de moins en, moins bien comme on l'entend souvent ?

De nombreuses enquêtes démontrent que l’équilibre alimentaire n’est pas une préoccupation majeure chez les étudiants. Et pourtant, une alimentation saine fait partie des conditions de la réussite scolaire et universitaire.  Entre les petits déjeuners sautés, les repas négligés ou déséquilibrés, près de 40% des étudiants déclarent tout de même être préoccupés par leur alimentation. Mais 32% des jeunes ont un problème de poids : 19% sont en état de surpoids ou d’obésité, 13% sont en état de maigreur et près de la moitié concèdent ne pas manger vraiment équilibré, faute de temps, d'argent, d'intérêt, etc.


Donnez-nous vos conseils de diététiciens, pour manger de la meilleure manière qui soit.

Il n'existe pas de recette miracle ! Cependant répondre vraiment à cette question insoluble est à la fois simple et compliqué : apprendre les rudiments (ou plus) de la cuisine afin d'être en mesure d'utiliser plus d'aliments bruts, peu ou pas transformés. Respecter autant que possible les recommandations nutritionnelles du PNNS à travers 9 repères simples de fréquence et quantité de consommation.

C'est ensuite le choix des aliments dans ces différentes familles alimentaires qui fera vraiment la différence... sur la qualité nutritionnelle, parmi des dizaines de milliers de produits alimentaires disponibles. C'est donc finalement là que les difficultés commencent. En favorisant les aliments de qualité (label officiel, bio, marché, petits producteurs), de saison, on paye quand même un peu plus cher, mais en acceptant de consacrer un minimum de temps à la cuisine et en n'achetant pas d'innombrables produits transformés aussi inutiles que mauvais.

Bien manger ne revient pas franchement plus cher que mal manger, contrairement à une croyance bien répandue.

Bien manger ne revient pas franchement plus cher que mal manger, contrairement à une croyance bien répandue. A noter que les aliments issus de l'industrie agroalimentaire représente environ 85% de la consommation en France et sont évidemment les principaux pourvoyeurs de la malbouffe qui nous tue, ou nous rend malades à petit feu !

Concernant les étudiants, quoi qu'on puisse en penser, le restaurant universitaire serait gage d’un meilleur équilibre alimentaire, choisissant des « plats du jour » différents chaque jour...

Crédit photo : © PhotoSG - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis