Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

« On n'est pas assez renseigné sur les mutuel...

« On n'est pas assez renseigné sur les mutuelles »

Les jeunes et la santé, voilà un sujet qui revient beaucoup dans les médias ces derniers temps. Qu’en est-il de leurs rapports avec la sécurité sociale, les mutuelles complémentaires ou les médecins ? Nous sommes parties à leur rencontre.

06 Décembre 2012 à 10h32 | | 2 avis

« On n'est pas assez renseigné sur les mutuelles »

« Les mutuelles, on n’y connait rien ! »

La sécurité sociale (souvent appelée "mutuelle obligatoire", type LMDE ou Smerra) et les complémentaires paraissent être un grand mystère pour de nombreux étudiants. Selon des chiffres récents de l’Observatoire National de la Vie Etudiante, un quart d’entre eux est totalement désinformé que ce soit sur le caractère non-obligatoire de la mutuelle complémentaire ou sur la possibilité de souscrire à un autre organisme. « Les mutuelles complémentaires, je ne sais pas ce que c’est et je ne comprends pas comment ça marche », explique Marjorie. Le système d’assurance santé français reste encore trop opaque pour beaucoup de jeunes et certain laisse ce souci là à d’autres, comme Loris : « Je n’y connais rien mais je crois que je suis sur celle de mes parents ». Sonia, elle, nous explique ne pas avoir de mutuelle complémentaire mais pour une raison plus terre-à-terre : « C’est trop cher ! ».

Pour ce qui est de la santé, les chiffres sont accablants : 33% des étudiants renoncent à aller voir un médecin. Pour 25% d’entre eux, dont Sonia fait partie, c’est pour des raisons financières mais également parce que leur emploi du temps ne le leur permet pas. D’autres encore ont aussi une autre raison, comme Valentin : « Je ne vais chez le médecin que si c’est grave. Le reste du temps, je me soigne seul par souci d’économie mais aussi par flemme ! ».


Une solution : « créer des services adaptés aux étudiants »

Lorsqu’on leurs demande ce que le gouvernement pourrait faire pour remédier à cette situation, les étudiants ont des pistes : « Il faudrait une procédure simplifiée pour la sécurité sociale», nous dit Estelle. Marjorie ajoute « On n’est pas assez renseigné, on est un peu lâché dans la nature sans comprendre ». Et même s’ils tentent de comprendre, les démarches sont compliquées, « Si on va à la LMDE pour demander des renseignements, c’est très long et il y a beaucoup de monde. C’est décourageant ! », témoigne Elvire, « Le grand problème, c’est le manque d’informations ! ».

Une solution est apportée par Valentin et Loris : « Il faudrait créer des services adaptés aux étudiants au sein même des universités et des écoles. Il faudrait être plus présent auprès des étudiants parce qu’aller chez le médecin, ça peut parfois nous paraître une perte de temps », « Avoir un médecin sur place, ça pourrait être bien plus pratique ! », concluent-ils. Sonia, elle, pense qu’il faudrait « un meilleur remboursement des soins et des aides financières dédiées à la santé des étudiants », une idée qui se rapproche de l’initiative de la région Ile-de-France qui offre 100 euros pour la mutuelle des étudiants

Quant aux éventuels problèmes avec les mutuelles ou la sécurité sociale, les étudiants interrogés ne semblent pas avoir trop de soucis... à part Estelle : « Je suis devenue salariée. J’ai donc du changer de régime mais c’est très compliqué ! Pour le moment, je n’ai plus de sécu ».

Suite à notre reportage, le plus frappant est le constat que les étudiants sont très mal renseignés sur les mutuelles. Ils ne parviennent pas à faire la différence entre mutuelle obligatoire et mutuelle complémentaire. De plus, la santé ne paraît pas être une de leur priorité. Il semble donc nécessaire de réfléchir à la manière de sensibiliser les étudiants à leur propre santé, de les informer vraiment.

Vigane Blakaj & Elsa Fachinetti

 

Crédit photo: © Gennadiy Poznyakov 

digiSchool a selectionné pour vous
Les avis sur cet article
Elsa Fachinetti

20 / 20

Nous avons volontairement employé le terme "mutuelle obligatoire" et "mutuelle complémentaire" car ce sont les termes le plus souvent utilisés. Mais effectivement, mutuelle obligatoire = sécurité sociale (LMDE ou organisme régional de sécurité sociale).
Par

Elsa Fachinetti

- le 06 Décembre 11h24
Anita

20 / 20

Dans votre article, vous parlez de différence entre mutuelle obligatoire et mutuelle complémentaire. Mais c'est la sécurité sociale étudiante qui est obligatoire et encore je crois qu’il y a des cas particuliers. La mutuelle elle non, mais c’est un plus pour mieux se faire rembourser. Il est vrai que nous étudiants, nous sommes parfois perdus sur ces démarches et cela nous paraît compliqué. Je suis tombée sur un document qui donne plein d’infos utiles : Mes indispensables sur http://www.smerep.fr/pratique/telechargement) »
Par

Anita

- le 06 Décembre 11h16
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis