Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Pas de préservatif, pas de sexe, le mot d'ordr...

Pas de préservatif, pas de sexe, le mot d'ordre d'AIDES

Pas de préservatif, pas de sexe. L’association AIDES et le groupe TBWA martèlent le message dans une nouvelle campagne et espère ainsi sensibiliser et prévenir les jeunes de comportements à risques.

20 Octobre 2014 à 15h47 | | 0 avis

Pas de préservatif, pas de sexe, le mot d'ordre d'AIDES

AIDES est une importante association de lutte contre le sida en France et en Europe. Depuis 30 ans maintenant elle combat les injustices sociales liées à l’épidémie mais elle aide aussi pour que tout le monde puisse accéder aux soins et aux outils de prévention.

"No Sex" : une campagne qui s'adresse à tous

En 1987, AIDES réussit à pousser les pouvoirs publics à lever le tabou interdisant toute publicité pour le préservatif. En 2006, AIDES réinvente le préservatif à 20 centimes d’euros afin que la prévention soit accessible à tout un chacun. Depuis, même si les outils de prévention se sont diversifiés, le préservatif reste un levier majeur de réduction des contaminations.

Pour que les jeunes n’oublient pas de se protéger, AIDES relance une campagne de prévention.

Les 15-24 ans représentent 10% des nouvelles contaminations soit une proportion de 2 jeunes touchés par jour. 37% des nouvelles contaminations touchent la communauté homosexuelle. L’âge moyen de découverte de séropositivité est 37 ans.

Face à ces chiffres qui montrent bien que le virus n’est pas en recul et qu’il faut donc rester vigilants, AIDES a décidé de réagir en imaginant des petits films de sensibilisation. « Pas de préservatif, pas de sexe » le ton n’est pas moralisateur mais entend bien prévenir les jeunes. 

Une mobilisation importante pour que les jeunes ne cessent de se protéger. Solidarité Sida elle aussi sensibilise les jeunes avec ses après-midi du Zapping.

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis