Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Vidéo : Une étudiante invente une méthode in...

Vidéo : Une étudiante invente une méthode infaillible pour détecter la présence d'alcool dans le sang

L’alcool n’est pas nécessairement un problème mais c’est son abus qui rend la chose dangereuse. On pense en particulier aux étudiants qui prennent la voiture en retour de soirée. On ne le répétera jamais assez, avant de mettre votre vie en danger, pensez aux autres !

06 Juillet 2015 à 16h46 | | 0 avis

étudiante,invention,méthode,infaillible,détection,alcool, sang

Une étudiante inspirée

Chennai Divya Seshadri et son équipe ont conçu un concept très innovant. Cette étudiante de 22 ans a mis en place un concept innovant qui va permettre de limiter les morts sur les routes. Un système ingénieux va définir si vous avez trop bu pour prendre le volant.

Divya et sa coéquipière Meghan O’Neill ont reçu toutes deux une récompense pour leur invention appelée « SafeStamp » : SafeStamp est un puce électronique plate qui, une fois sous la peau, libère des petits courants électroniques. Ceux-ci attirent les ions chargés de sueur. La condensation de sueur sur la puce permet de mesurer le pourcentage d’alcool »

Bien que n’ayant aucunes compétences particulières en sciences, ces étudiantes ont trouvé ce type de technologie  dans un produit destiné originairement aux diabètes. Cette puce servait à mesurer le niveau de sucre dans le sang sans provoquer de douleurs. Ils ont donc appliqué ce concept à leur puce.

Une idée innovante

« L’idée est que chaque personnes entrant dans un bar puisse obtenir un SafeStamp avec une puce sous forme de tatouage temporaire. Celui-ci se met à briller lorsqu’une personne boît plus que la limite permise. » Raconte Divya qui est en licence d’art à la Miami Ad School à San Francisco.

Le prix serait de 1 dollar pour chaque puce. Pourtant à l’origine, leur réflexion était tout autre. Cette puce devait servir à détecter les cancers du sein. Construit pour Victoria Secret, la technologie aurait permis de scanner les femmes en train d’essayer des sous-vêtements. Et en près de 8 secondes, elle aurait permis de détecter des traces de maladie.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis