Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Etudes et travail salarié : un cocktail danger...

Etudes et travail salarié : un cocktail dangereux pour la réussite?

 

21 Avril 2010 à 17h42 | | 0 avis

Etudes et travail salarié : un cocktail dangereux pour la réussite?

 

"L'occupation d'un emploi régulier réduit significativement la probabilité de réussite à l'examen de fin d'année". Telle est la conclusion d'un rapport de l'Insee. Certes plus motivés, l'enquête souligne qu'un travail salarié trop omniprésent chez les étudiants peut entâcher leurs cursus.

 

Nombreux sont les étudiants qui manquent cruellement d'argent et qui cumulent petit boulot et études. L'organisme d'études statistiques Insee, s'est penché sur ce phénomène. Il en ressort que les étudiants salariés "ne sont pas les moins capables, et travailler constitue pour eux, le moyen de poursuivre des études qui leur apparaissent comme profitables". Ainsi, les compétences demeurent.

De même que la motivation puisque l'étude constate que "les étudiants qui cumulent emploi et études sont en moyenne, toutes choses égales par ailleurs, plus motivés que les autres par leurs études".

 

L'enquête constate que les étudiants cumulant travail et études sont motivés et compétents

 

Seule véritable ombre au tableau : les examens. "L'occupation d'un emploi régulier réduit significativement la probabilité de réussite à l'examen de fin d'année universitaire". Le document préconise de ne pas dépasser 16 heures par semaine de travail salarié car il apparaît qu'au-delà de ce seuil, la conciliation études-travail est néfaste. En revanche, "l'effet du travail salarié est réduit de moitié (...) lorsque l'étudiant travaille moins de 16 heures par semaine".

 

En plus des critères de temps, les facteurs sociaux sont déterminants. En effet, les étudiants issus de famille aux revenus corrects ont moins besoin de trouver un emploi. Résultat, il devient accessoire et prend rarement le pas sur les études.

 

S.P avec agence

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis