Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

18% des étudiants ne disposent pas de complém...

18% des étudiants ne disposent pas de complémentaire santé

Une enquête menée par l’Union nationale des mutuelles étudiantes régionales (emeVia, autrefois connue sous l’acronyme USEM) publiée le 8 mars 2012 veut interpeler les politiques et les élus sur les problématiques de la santé des étudiants. Cette enquête indique que 18% des étudiants ne bénéficient pas de complémentaire santé.

12 Mars 2012 à 13h28 | | 4 avis

18% des étudiants ne disposent pas de complémentaire santé

Le livre blanc de l’emeVia

L’emeVia a donc publié un livre blanc qui veut sensibiliser les décideurs politiques sur les différentes problématiques liées à la santé étudiante. Dans ce livre blanc l’emeVia liste 8 propositions qui, selon elle, fixent les priorités des mutuelles étudiantes en matière d’accès aux soins ou d’amélioration de la politique de prévention.

Une des propositions qu’elle formule est de garantir à chaque étudiant une affiliation au régime de la Sécurité sociale qui soit adaptée à sa situation. Elle voudrait donc que les 500 00 étudiants salariés ou apprentis soient rattachés au régime étudiant de la Sécurité sociale.


2 étudiants sur 10 sans complémentaire santé

Quand 93% des Français ont une complémentaire santé, seulement 82% des étudiants en bénéficient. Ce serait le coût des complémentaires santé qui serait en cause, les étudiants voulant réduire leurs dépenses en des temps difficiles. L’autre raison est le manque d’information des étudiants à propos de la complémentaire santé.


Les propositions du livre blanc

Pour pallier ces problèmes l’emeVia propose aux pouvoirs publics de créer un chèque santé qui prendrait en charge la moitié du coût d’une complémentaire santé (jusqu’à 200 euros). Elle indique aussi qu’il serait bon de revoir les critères requis pour accéder à l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS).

Et puisque la prévention est aussi en cause, l’emeVia prévoit également de créer un bilan gynécologique pour les filles entre 16 et 25 ans qui serait entièrement pris en charge par l’Assurance Maladie. Elle voudrait également que l’offre M’T Dents soit étendue aux jeunes de 20 à 25 ans.

Enfin elle voudrait que les établissements d’enseignement supérieur forment les responsables associatifs aux gestes de premiers secours et que l’engagement des étudiants dans la prévention soit favorisé.

Emevia indique ainsi que la santé des étudiants ne peut être sacrifiée pour faire des économies budgétaires… pourtant 15% des étudiants ont déjà renoncé à des soins pour des raisons financières. Emevia prévoit donc d’aller à la rencontre des étudiants dans les semaines qui suivent pour présenter une synthèse des entretiens avant l’élection présidentielle.

En espérant que ces chiffres puissent alerter l’opinion publique, les décideurs politiques et les candidats aux élections présidentielles.

L'ensemble des propositions de l'emeVia sont disponibles en téléchargement.

Les avis sur cet article
NICOLASDU59

20 / 20

La meilleure est pour ceux qui le peuvent de rester sur la mutuelle des parents.
Par

NICOLASDU59

- le 13 Mars 21h48
marine1998

20 / 20

C'st vrai, c'st cher mais il faut au moins avoir une couverture chirurgicale... car là les frais montent vite en cas de besoin.
Par

marine1998

- le 13 Mars 20h57
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis