Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

10 grandes écoles s'engagent pour la préventi...

10 grandes écoles s'engagent pour la prévention des addictions et des comportements à risques

Les conduites adductives des jeunes préoccupent de plus en plus. En guise de prévention, en décembre 2014, le Bureau National des Elèves Ingénieurs (BNEI), la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI) et la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), ont organisé le troisième séminaire depuis le lancement de leur démarche de prévention « Cpas1option ».

13 Janvier 2015 à 11h18 | | 0 avis

addictions,comportements à risques,étudiants,grandes écoles, prévention,conduite addictive

Une volonté commune de prévention

Depuis sa création en 2012, la démarche Cpas1option a encouragé les grandes écoles à mettre en place une démarche de prévention des addictions et des comportements à risques.

Le troisième séminaire organisé en décembre dernier a permis de rassembler 17 établissements qui sont déjà sensibilisés à la démarche. L’objectif de cette journée était d’officialiser leur engagement au côté du bureau national des élèves, de la conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs et la conférence des grandes écoles. Cette concrétisation s’est faite à travers la signature d’un engagement qui fait de ses établissements des pilotes de la démarche  « Cpas1option ». Leur rôle étant de diffuser les bonnes pratiques auprès des établissements encore novices en matière de prévention des addictions et des comportements à risque.

Encadrée par des experts en addictologie, en anthropologie, en prévention et en assurances, cette journée de travail a permis d’aborder les grandes problématiques liées à la prévention ;

 

  • « La nécessité morale de diffuser une culture commune de la prévention au sein des grandes écoles », elle apparait comme une évidence pour protéger l’image des établissements et garantir le bien-être des étudiants sur le campus et en dehors
  • « Les messages de prévention ne tiennent pas nécessairement compte des nouvelles pratiques de consommation des jeunes ». La prévention d’une pratique telle que le « binge drinking » nécessite l’élaboration de nouveaux messages de prévention plus adaptés. Toute action de prévention vise un objectif une baisse de l’offre et une baisse de la demande de produit psycho-actifs
  • « La création dune dynamique d’échange dans les administrations d’écoles et les associations d’étudiants, au cœur même de la démarche « Cpas1option », s’avère fondamental pour sécuriser l’ensemble des événements de l’établissement et rappeler les responsabilités (morale et juridique) de chacun des acteurs impliqués »

 

Le fort engagement des grandes écoles en faveur de la démarche « Cpas1option »

Ce troisième séminaire a été marqué par de fortes actions qui finissent de déterminer l’engagement des grandes écoles en matière de prévention et de réduction des risques. En effet, ces grandes écoles ont signé un engagement qui fait d’elles des pilotes de la démarche Cpas1option. Leur rôle étant de montrer l’exemple auprès des établissements encore peu concernés par la prévention. Les établissements présents ont également parlé de leur souhait de faire participer leurs étudiants à une étude sur le « brige drinking », une idée du Dr Amandine Luquiens, psychiatre addictologue à l’Hôpital Paul Brousse à Villejuif.

Enfin, le séminaire a également permis de créer un partenariat entre le BNEI et les élèves sous-officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) qui, pour un projet étudiant, fourniront à tous les BDE des grandes écoles un mémento législatif dans lequel une liste des délits et des peines encourues y est établie, dans le cadre de l’organisation d’événements étudiants. Des fiches réflexes visant à diffuser les bonnes pratiques en cas de difficulté rencontrée (violence, ivresse, inconscience) seront également diffusées à l’ensemble des établissements pour permettre une meilleure action.

Ces actions sont la preuve d’une volonté de la part des grandes écoles et de leurs étudiants de progresser en matière de prévention et de réduire les risques liés à l’organisation de manifestations étudiantes en s’entourant de partenaires solides, comme la MILDECA, avec qui le BNEI, la CDEFI et la CGE ont signé une convention en février 2014.

En avril, le séminaire de sensibilisation Cpas1option avait réuni plus d’une centaine de participants de 30 écoles d’ingénieurs et de commerce différents, ce qui est perçu comme un signe de l’intérêt grandissant des grandes écoles pour des problématiques de société qui sont fondamentales.

A noter que cette initiative accompagne la promotion des consultations jeunes consommateurs

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis