Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Bientôt un stage d'une journée par an pour le...

Bientôt un stage d'une journée par an pour les collégiens et lycéens

Les collégiens et lycéens auront bientôt l’opportunité de faire un stage en entreprise d’un jour. Une nouvelle mesure qui fait débat.

Publié le 15 Juin 2018 à 17h21 | | 0 avis

Bientôt un stage d'une journée par an pour les collégiens et lycéens

Une initiative en faveur de l’orientation des élèves

Selon Le Parisien, la rapporteure Catherine Fabre, de La République En Marche, a proposé un amendement à ce sujet, dans le cadre de l’examen d’un projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Et ce avec l’avis favorable du ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer !

Ainsi, les collégiens en classes de quatrième et de troisième, mais aussi les lycéens en première et en terminale, pourront effectuer un stage en entreprise, d’une durée d’un jour et pendant le temps scolaire. Une expérience qui pourra compléter l'habituel stage de cinq jours en classe de troisième.

Votée hier soir par les députés, cette mesure vise à permettre aux jeunes de réfléchir très tôt à leur orientation, de découvrir différents métiers ou secteurs et de préciser leur projet professionnel. Du moins, tant que les chefs d’établissements approuvent l’initiative de leurs élèves.

➜ À voir aussi : 8 étapes pour trouver un stage

 

Une mesure qui divise

Beaucoup, de gauche comme de droite, sont sceptiques vis-à-vis de cette nouvelle mesure. D’une part, les élèves effectueront ce stage sur le temps scolaire : en d’autres termes, ce serait l’occasion pour eux de sécher facilement et sans conséquence une journée de cours. Selon Patrick Hetzel, député Les Républicains, le ministre devrait justement prendre des mesures contre l’absentéisme.

Emmanuelle Ménard, élue d’extrême droite, trouve cette initiative absurde, et précise que cela risque de s’avérer être une « prime au piston ». C’est-à-dire que les stages, à ces âges-là, sont souvent difficiles à trouver, et qu’un élève serait favorisé si, par exemple, l’un de ses parents peut le faire entrer, le temps d’une journée, dans une entreprise qui l’intéresse.

Pourtant, l’accent est de plus en plus mis sur l’orientation. De nouvelles missions, encadrées par plusieurs amendements, sont confiées aux régions. Par exemple, celles-ci seront tenues d’informer les étudiants des différentes formations accessibles, aux niveaux régional, national et européen, mais aussi de promouvoir la « mixité des métiers et l’égalité professionnelle ».

➜ Voir le dossier : Stage