Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

«Il faut travailler à l'écrit comme en prati...

«Il faut travailler à l'écrit comme en pratique», témoigne Johan, en STAPS

TEMOIGNAGE - Johan, 20 ans, originaire de Clohars-Carnoët dans le Finistère Sud réalise des études en STAPS. Il est actuellement en Erasmus à Cadiz en Espagne (Andalousie) pour finaliser sa Licence de STAPS.

Publié le 27 Décembre 2016 à 12h53 | | 1 avis

«Il faut travailler à l'écrit comme en pratique», témoigne Johan, en STAPS

Johan, originaire de Bretagne, actuellement en ERASMUS à Cadiz en Espagne pour finaliser sa licence de STAPS qu'il a débuté à l'UBO de Brest. Il nous livre son témoignage sur sa vision du STAPS.

Quel est votre parcours scolaire ?

J'ai obtenu un Bac ES spécialité Mathémathiques, mention assez bien, au lycée de Kerneuzec. Je me suis inscrit directement en 1ère année de STAPS à l'UBO de Brest. Après avoir validé mes deux premières années à Brest, je me suis dit qu'il était temps de connaître quelque chose d'autre. Je suis donc maintenant en troisième année à Cadiz en Erasmus.

Qu'est-ce qui vous attire le plus dans le secteur du sport ?

Beaucoup de choses. Les valeurs qu'il transmet par exemple (solidarité, compétitivité), ou encore le fait que les événements sportifs parviennent à réunir différents types de publics. 

Pourquoi et comment avoir choisi la filière STAPS ?

C'est un choix qui m'a paru plutôt naturel, en effet je pratique plusieurs sports depuis que je suis petit, ainsi cette branche est une sorte de continuité pour moi. De plus, les matières que j’étudiais au lycée ne m’intéressaient pas plus que ça.

➜ À voir aussi : Quelles formations pour travailler dans le sport? 

Quels sont les 3 qualités, selon vous, pour réussir les STAPS ?

C'est un peu comme toutes les filières, il faut travailler que ce soit à l’écrit comme en pratique, car on peut être bon en sport et ne pas valider son année. Ensuite, il faut être motivé, car courir sous la pluie le vendredi matin, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus facile. Enfin, il faut être autonome, que ce soit dans la planification d'une séance destinée à différents types de publics ou aux différents travaux demandés en cours.

Quelles sont les matières qui vous plaisent le plus ?

Même si la Physiologie est une matière assez compliquée, je trouve cela plutôt intéressant de comprendre vraiment comment fonctionne le corps humain, que ce soit au repos ou en activité. Sinon il y a les matières qui se tournent plus vers la pratique, comme la préparation physique. Une matière que je n'ai pas eu, mais que j'aurais aimé avoir est la nutrition. Cela aurait été intéressant d’intégrer celle-ci dès la première année à la place de certaines matières qui n'avait pas forcément leu place dans le cursus.

Racontez-nous votre plus belle expérience professionnelle.

J'ai eu l'occasion de réaliser quelques stages dans mon domaine. L'année dernière, avec un ami de ma classe, on devait réaliser un stage pour notre deuxième année. C'était à Saint-Renan (à coté de Brest), et on devait s'occuper de l’entraînement des jeunes du club de Football. C’était plutôt sympa, car on était vraiment sur le terrain à gérer ces jeunes. De plus, cela m'a appris pas mal de choses surtout sur l'intervention auprès des jeunes sportifs.

➜ Voir le dossier : Faire des études dans le sport

Une fois diplômé, quels sont vos futurs projets ?

C'est encore assez flou pour moi, mais je pense essayer de trouver un boulot concernant mon domaine (animation, éducateur sportif…) et passer quelques diplômes important pour la suite l'année prochaine (BNSSA, Brevet d’Entraîneur Fédérale). Après tout ça, je pense continuer mes études en Master dans le domaine de la préparation physique si tout se passe bien. D'autre part, comme sport en STAPS, nous avions des spécialités. Moi, c'était Handball. Enfin, il y avait des polyvalences : c'est-à-dire des sports que tout le monde a, que ce soit du volley, de la gym, de la musculation ou du rugby.


Ces écoles forment aux métiers du sport :

IONIS Group

Première grande école de commerce spécialisée dans le sport business, AMOS forme des managers, des gestionnaires et entrepreneurs de haut niveau dans toutes les branches des métiers du sport.

EIML

Du Bachelor aux MSc, les cursus sont tournés vers l’international et le Sport Business. Les programmes préparent à tous les métiers du marché du sport : marketing et évènementiel, commerce et distribution des équipements sportifs, organisations sportives et gouvernance du sport.

Les avis sur cet article
ZA

20 / 20

Avec un bac pro terminal peut-o n réussir en filière de staps?
Par

ZA

- le 11 Septembre 14h45