Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Travailler en intérim : le bon plan des jeunes ?

Travailler en intérim : le bon plan des jeunes ?

Le travail en intérim possède de nombreux atouts, et peut permettre aux jeunes d'intégrer le monde de l'emploi ans qualifications ou diplômes. Comment postuler ? Comment formuler son CV ? Tour d'horizon.

Publié le 05 Juillet 2017 à 09h00 | | 0 avis

Travailler en intérim : le bon plan des jeunes ?

Qu'est-ce que l'intérim ?

Le travail en intérim est une forme de travail temporaire différente du CDD, car initialement conçu pour les remplacements exceptionnels entreprise, puis étendu au période de surcroît d'activité. En résumé, on a essentiellement besoin d'intérim durant les périodes d'intense activité (par exemple à Noël) ou dans les périodes de trop faible activité (notamment pour remplacer temporairement des personnes parties en vacance). En terme de vocabulaire, on dit "l'intérim" pour parler du travailler en intérim, "l'intérimaire" pour parler de la personne qui travaille en intérim et "d'agence d'intérim" pour désigner les entreprises qui redirigent des intérimaire vers des entreprises. 

Parfois mal considéré à cause de son caractère précaire, l’intérim connait une croissance régulière chez les jeunes ces dernières années. Il permet de se familiariser à plusieurs secteurs d’activité professionnelle, et aide à trouver un emploi temporaire lorsque cela est nécessaire, que ce soit pour des besoins à court terme ou pour soulager une période difficile. Dans certains cas, avec un peu de chance, il peut déboucher sur un emploi à plus longue durée.

Le travail en intérim concerne une moyenne de 600 000 personnes tout au long de l’année, autant de jeunes travailleurs que d’étudiants qui recherchent à allier études et un salaire plus ou moins stable. Les inconvénients sont hélas vite trouvés : la précarité du type d’emploi, les horaires variables, la disponibilité toute la semaine y compris le weekend, l’impossibilité d’un crédit à la consommation... Cependant, s'il faut garder en tête ces défauts, l'intérim qui comporte des avantages non négligeables, surtout pour quelqu'un cherchant une activité sans avoir le bac.

➜ L'autre possibilité : Comment s'inscrire à Pôle emploi ?

 

Quels sont les avantages du travail en intérim ?

  • La rapidité à trouver un emploi : surtout dans les bonnes périodes (vacances, fêtes), les missions en intérim restent nombreuses et variées. Et même si les employeurs jouent sur le fait qu’un intérim est facilement changeable du fait qu’il ne travaille que pour une courte durée déterminée, l’emploi intérim est une des solutions les plus utilisées par les étudiants pour trouver du travail en vitesse.
  • Les disponibilités pour travailler dans les périodes creuses : pour tous ceux qui n’ont pas le BAFA et qui ne peuvent pas être animateur en centre de loisirs, beaucoup d’autres activités saisonnières peuvent faire l’affaire ; comme les inventaires dans des librairies ou des grandes enseignes de vente de CD/DVD/Livres, ces jobs sont souvent de vrais bons plans étudiants car malgré la difficulté du boulot, les horaires sont souvent compatibles avec les études (la nuit, le weekend...).
  • Un ajout apprécié des recruteurs sur le CV : bien plus facile d’accès que le stage, l’intérim permet de travailler dans des structures variées (Usines, Associations, bureaux, chantiers) avec des horaires et des compétences diverses (15h ou 35h/semaine). Cela donne une image de travailleur et de débrouille, que les recruteurs apprécient énormément : l'expérience est toujours un plus sur le CV !
  • Les perspectives d'emploi : il n’est pas si rare que ça de voir qu’une mission en intérim d’un mois, si elle est renouvelée, peut ensuite faire l’objet d’une signature de contrat. En fonction de la situation de l’entreprise, de besoins de remplacement, de démission, de renvoi ou de départ à la retraite, les employeurs vont parfois directement chercher chez les intérimaires qui connaissent déjà leur entreprise et leur fonctionnement. Un emploi se joue parfois à un bon souvenir laissé...
  • L’accessibilité à tout âge : il est possible de travailler dès 16 ans en intérim, avec l’accord des parents. Un bon moyen de se faire une première expérience, et la preuve qu'il n'y a pas d’exigence de diplôme ou d’expérience en intérim.

➜ À voir aussi : Les secteurs qui recrutent sans diplôme

 

Comment postuler en intérim ?

Pour trouver un emploi en intérim, la stratégie est assez simple mais demande de la motivation, en trois étapes :

1. Ciblez les agences

Une dizaine d’agences plus ou moins connues inondent le marché de l’intérim en France. Rappelez-vous que toutes ne correspondent pas forcément à votre profil, mais faîtes l'effort de vous renseigner au moins, et de les contacter au mieux. Elles peuvent être spécialisées dans le bâtiment, dans les métiers de la vente ou autres. C’est le cas notamment de Manpower ou de Randstad. La meilleure chose à faire, c'est de les visiter en étant toujours pourvu de CVs et de lettres de motivation à déposer.

2. Soyez prêt à rappeler autant que possible

L'intérim veut voir que vous êtes motivé pour vous appeler, et sont habitués aux intérimaires qui souhaitent vraiment un emploi et les contactent sans arrêt : elles les font donc passer ces derniers en priorité. Alors, il faut les contacter, les relancer sans cesse : le but est que lorsqu'une offre est disponible, on vous contacte directement ! Car une fois les premières missions obtenues, les autres suivent.

3. Rendez vous disponible

Votre objectif est simple : obtenir les premières missions, car si vous apparaissez comme fiable et disponible, d'autrent tomberont ! Alors vous devez avoir en permanence votre téléphone prêt à sonner, car si vous ne répondez pas au début, les agences d'intérim ne rappeleront pas. Souvenez-vous, c'est le début qui compte !

Très exigeant pour ceux qui commencent seulement dans l’intérim, l’important reste de se montrer disponible pour travailler et une fois sur le lieu de travail. Les intérimaires souffrent parfois d'une mauvaise réputation, de l'image de personnes qui ne cherchent pas forcément à améliorer le rendement de l’entreprise. Vous investir totalement dans votre mission, même si elle est de courte durée, pourrait vous ouvrir les portes d’une embauche, même en CDD.

➜ Revenir au dossier : Que faire sans le Bac ?

 

Comment insérer ses missions intérim dans son CV ?

Inutile de marquer toutes les missions effectuées, surtout si elles se comptent par dizaines et sur une période de plusieurs années. Inscrivez les missions les plus longues et celles qui vous ont demandé le plus d’investissement personnel. Les recruteurs ne feront pas attention aux petites missions d’une à deux semaines. En priorité : mettez des missions en lien avec votre formation ou votre projet professionnel. On y pense peut-être pas assez mais une mission dans le secteur de la livraison ne vous servira à rien si vous vous destinez aux métiers de la communication et de la publicité. Alors qu'une mission de vente pour des personnes qui visent à travailler dans le marketing, ça peut jouer ! Mais si vous n'avez pas énormément de missions, mettez tout : vous montrerez votre bonne volonté au travail !