Les dossiers du mois :

Rentrée décalée

N'attend pas la prochaine rentrée pour te réorienter !

➜  Voir le dossier

 

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#digiMentor : les conseils d'orientation de Nathalie Hector, directrice du programme Grande Ecole de l'EM Lyon

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

L'U'DEV, la seconde chance des demandeurs d'emploi

L'U'DEV, la seconde chance des demandeurs d'emploi

L'école du développeur. Voilà comment l'U'DEV se présente en premier lieu. Mais c'est surtout l'école qui brise les codes. À mi-chemin entre l'enseignement supérieur et le marché du travail, l'U'DEV propose une formation courte en alternance, avec un CDI à la clé, pour toutes les personnes inscrites à Pôle emploi qui ne parviennent pas à trouver du travail.

Publié le 02 Janvier 2019 à 10h45 | | 0 avis

L'U'DEV, la seconde chance des demandeurs d'emploi

L'U'DEV est le fruit d'un partenariat entre l'entreprise CGI (qui propose des solutions pour aider ses clients à améliorer leurs performances digitales) et les écoles d'informatique IPI et EPSI. Cette nouvelle école, dispersée aux quatre coins de la France - ou plutôt aux six (Paris, Lyon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lille et Toulouse) - est un peu particulière.

En effet, elle offre une seconde chance à tous ceux qui n'ont pas trouvé d'emploi dans leur branche ou qui souhaitent simplement se réorienter. Mais l'initiative ne s'arrête pas là : un CDI à l'issue d'un an d'alternance à CGI est garanti pour tous. Trop beau pour être vrai ? C'est ce que nous allons voir. La rédaction a rencontré Olivier Grah, responsable du campus lyonnais, ainsi que deux étudiants.

 

Les parcours de Lucie et Tarek : tous les chemins mènent à l'U'DEV

Lucie a été diplômée de l'U'DEV en 2018 et vient de commencer son CDI au sein de CGI, comme promis à sa rentrée. Son bagage est simple : une formation orientée design et de l'expérience en tant qu'infographiste. Intégrer l'U'DEV, c'était pour elle l'occasion d'obtenir une double casquette en web design et en développement web.

Elle s'explique : « Je savais comment designer des sites web, mais je ne savais pas comment le mettre en place techniquement parlant. C'est ce que je voulais apprendre ». Et elle est bien consciente de la réalité du marché du travail : « Comme les entreprises cherchent souvent des personnes qui savent un peu tout faire, je me suis dit que j'allais me diversifier ».

Tarek, quant à lui, a un parcours un peu plus riche, dans la mesure où son âge (33 ans) lui a permis d'accumuler plusieurs années d'expérience, notamment en Norvège en tant qu'analyste financier. Mais il a d'abord commencé par une école d'ingénieur puis enchaîné sur des études de mathématiques et de finance. Il explique pourquoi il s'est alors orienté vers l'U'DEV : « J'ai été séduit par l'idée qu'une grande entreprise propose de former maison ses propres employés ».

Pour Lucie comme pour Tarek, c'est l'alternance qui les a attirés. Ni l'un ni l'autre n'avaient envie de retrouver le cadre scolaire classique, après avoir goûté quelques années au monde professionnel.

Dès leurs premiers jours en alternance, on leur a fait confiance à CGI. Grâce aux trois mois de POEI, soit de remise à niveau, que propose l'U'DEV, ils ont pu entrer dans l'entreprise confiants et aptes à monter en compétences. « On a tout de suite été mis sur des projets d'envergure pour des clients prestigieux », se réjouit Tarek.

Grâce à la diversité de leurs parcours, les étudiants de l'U'DEV sont solidaires entre eux. « On n'était pas en compétition, on s'est tous tirés vers le haut », explique Lucie. Elle ajoute : « Quand quelqu'un avait des difficultés, on l'aidait ». Tarek, lui, raconte que dans sa promotion, les élèves se donnent mutuellement des cours de soutien, selon les particularités de chacun.

➜ À voir aussi : Ironhack, l'école qui agit pour l'inclusion des filles dans la tech

 

L'U'DEV : plus qu'une formation, un job

« Il manque plus de 50 000 personnes en France, dans le secteur du numérique », explique Olivier Grah. Un constat presque insensé, puisque le taux de chômage est très important chez les jeunes. L'école est donc née de la volonté de CGI de former ses propres employés, et, par la même occasion, de donner une seconde chance à des personnes en recherche d'emploi.

Cette formation commence par trois mois de remise à niveau, financés par Pôle emploi, puis enchaîne directement sur un an d'alternance (six semaines à CGI et deux semaines à l'école). À l'issue de cette année, un titre de niveau II « Concepteur développeur informatique », reconnu par le RNCP, est délivré. À savoir : le niveau bac+2 est indispensable pour intégrer le campus de Lyon, mais les campus de Toulouse et de Clermont-Ferrand recrutent au niveau bac et proposent donc trois ans d'alternance.

Mais le plus alléchant, c'est bien le CDI proposé par CGI à la fin de la formation. Un contrat qui permet aux diplômés de poursuivre leur formation dans un environnement qu'ils connaissent déjà. D'après Olivier Grah, 90% des élèves de la promotion 2017/2018 ont accepté le CDI.

➜ Voir la rubrique : Numérique