Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Odile, styliste : «Je me suis finalement lanc...

Odile, styliste : «Je me suis finalement lancée et j'ai créé ma propre marque»

Après avoir travaillé pour Erès ou Givenchy, Odile de Changy a créé sa propre marque de lingerie. Elle raconte son parcours.

Publié le 14 Avril 2017 à 17h09 | | 0 avis

Odile, styliste : «Je me suis finalement lancée et j'ai créé ma propre marque»

Qu’est-ce qui vous a orienté vers la mode ?

"C’est un univers qui me passionne depuis que je suis toute petite. Déjà vers 5-6 ans, je savais ce que je voulais faire."

 

Quelle formation avez-vous suivie ?

"Après mon bac, j’ai d’abord suivi des études d’histoire de l’art. J’ai ensuite fait une année préparatoire aux métiers d’art. Puis je suis entrée à l’école Françoise Conte qui fait partie du Collège de Paris. J’y ai suivi une formation de designer textile."

"En deuxième année, je me suis présentée au concours de la Fédération française des dentelles et broderies. Je l’ai gagné, ce qui m’a permis d’avoir un stage de 6 mois chez un fabricant de dentelles à Calais, qui produisait notamment pour la lingerie. J’ai beaucoup aimé le travail sur la finesse et la transparence. J'ai donc orienté, ma collection de textile de 3ème année et de validation de diplôme, sur la lingerie."

➜ Voir aussi : Les métiers et formations de la Mode et du Luxe

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

"Après mes études, j’ai surtout travaillé en freelance, notamment pour Givenchy et un fabricant de dentelles taïwanais. Mais le domaine de la lingerie me passionnait. J’ai donc repris mes études. Je me suis inscrite à Formamod, qui propose justement un cursus de styliste en lingerie-corseterie."

"J’ai ensuite travaillé pour la marque Erès. En 2009, je me suis finalement lancée et j’ai créé ma propre marque, Odile. Aujourd’hui, j’ai ma propre boutique et je m’apprête à en ouvrir une autre aux Etats-Unis."

 

Quelle est votre activité au quotidien en tant que styliste ?

"Je fais un peu de tout. En tant que styliste, je fais les dessins, le patronage. Je choisis les matières, je crée mes prototypes. C’est une étape longue, mais elle est indispensable pour moi, pour être sûre que mon dessin est réalisable et que le produit sera comme je l’imagine. Je valide ensuite le retour des ateliers avant d’en lancer la production."

➜ À lire : Les métiers et formations de la Création de Luxe

 

"Mais en tant que créatrice, je dois aussi assurer le suivi de la production, commander les matériaux et tout ce qui tient de la gestion d’entreprise, même si j’ai un comptable qui m’aide. Je suis également présente à la boutique. Pour l’instant, je suis seule mais l’ouverture d’une deuxième boutique implique que je vais devoir engager d’autres personnes."

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui voudrait se lancer dans le métier de styliste aujourd’hui ?

"Si c’est une envie profonde, qu’il persévère. Mais il faut savoir qu’il est hyper dur de trouver du travail dans ce secteur aujourd’hui. Il y a peu de boulot. Beaucoup de stylistes sont en freelance. Côté formation, je lui conseillerais d’aller à toutes les journées portes ouvertes proposées par les écoles avant de choisir celle qui lui convient le mieux car il y en a beaucoup. En plus, assister à ces journées portes ouvertes permet aussi d’affiner son projet. "

➜ Voir le dossier : Faire carrière dans le Luxe

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis