Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Irène, attachée de presse: "Il faut beaucoup ...

Irène, attachée de presse: "Il faut beaucoup de diplomatie, de relationnel, d?écoute"

A 33 ans, Irène exerce le métier d’attachée de presse. Diplômée de l’Ecole française des attachés de presse, Irène revient sur son parcours scolaire et professionnel jusqu'à la création de son entreprise.

Publié le 21 Aout 2017 à 12h25 | | 0 avis

Irène, attachée de presse:

Le parcours scolaire d’Irène avant de devenir attachée de presse

Bac L, option classe européenne d’anglais au lycée Louise Weiss (Achères, Yvelines) en 2000 puis L1 LEA anglais-italien à La Sorbonne (Paris) en 2001

"A 18 ans, passionnée de langues, je me destinais plutôt vers un métier dans ce secteur. C’est pourquoi j’avais choisi cette filière. Mais je n’ai pas du tout accroché à l’université. J’ai visité plusieurs écoles de communication et ai choisi l’EFAP, pour son réseau en matière de stages et sa réputation."

EFAP (2001 à 2004)

"Dès la première année, j’ai été plongée dans le bain, avec stage le matin et cours l’après-midi. Côté enseignements théoriques, j’ai appris les bases des métiers de la communication : marketing, événementiel, publicité... Pour ce qui est de mon stage, j’ai commencé dans une toute petite structure, Zygomedia, où j’étais chargée de la communication d’un artiste intervenant pour des prestations de team building auprès des entreprises. C’est là que j’ai rédigé mon premier dossier de presse… Ce qui m’a pris trois mois, entre mise au point du contenu et réglage du budget !"

"En 2ème année, nous avions cours le matin et stage l’après-midi. Côté théorie, nous avons commencé à approfondir certaines matières, avec des travaux plus pratiques et en petits groupes. J’ai effectué deux stages, l’un pour une société de produits de beauté africains, l’autre au sein d’une petite agence de relations publiques, Paul Hagnauer : il s’agissait de placer des personnalités sur des évènements. Au moment des grandes vacances, j’ai eu l’opportunité de travailler sur la 2ème édition du festival international du film de Marrakech, en tant qu’assistante de Mélita Toscan du Plantier. Ce qui a fait la différence, c’est que je suis franco-marocaine et que je parle l’arabe. Au menu : tenue de l’agenda, envoi des lettres d’invitation aux participants (réalisateurs, acteurs...), gestion du listing invités et, cerise sur le gâteau, organisation du dîner royal."

"La 3ème année à l’EFAP, c’était immersion en milieu professionnel toute la journée et cours le soir (par petits groupes d’une dizaine d’élèves). J’ai effectué mon stage au siège de Nike, à Saint-Ouen-l’Aumône (Val d’Oise). J’étais l’assistante de la directrice de la communication, ancienne sportive de haut niveau. C’est elle qui m’a appris toutes les ficelles du métier : comment faire un plan de relations presse, le mécénat, la stratégie de marque…"

➜ À voir aussi : Ghislain, régisseur: "J'ai monté mon entreprise de prestations événementielles en partenariat avec un collègue"

 

Les débuts d’Irène dans la vie active en tant qu’attachée de presse.

Responsable des relations presse chez Nike (2004-2009)

"Les choses se sont si bien passées qu’ils ont décidé de me garder, et j’ai signé mon CDI dans la foulée de mon diplôme ! J’occupais le poste de responsable des relations presse Performance (catégories foot, rugby, running)… Un métier passionnant, avec de nombreux événements à organiser et de fréquents déplacements à l’étranger, pour lancer un nouvel équipement par exemple (création du dossier de presse, organisation d’une conférence de presse, mise en relation des journalistes avec l’athlète porteur de ce nouveau modèle…)."

2009-2013. Polyvalente au sein de la société de production audiovisuelle 3L Evénement

"Je suis devenue maman en mai 2009, et en septembre j’ai eu envie de me poser et de profiter de mon fils. J’ai alors décidé d’aller rejoindre la structure que venait de créer mon mari, une société de production audiovisuelle qui réalise des vidéos institutionnelles ou événementielles. J’y touchais à tout (comptabilité, devis, recherche de lieux de tournage, de comédiens, de maquilleurs, de stylistes…)."

Création de son entreprise de relations presse, Irène et Cécile (2014)

"Peu à peu, j’ai eu envie de revenir aux relations presse. J’ai commencé par une remise dans le bain en tant qu’auto entrepreneur. Ma sœur Cécile, diplômée de l’Efap en 2012, me donnait souvent des coups de main. Je me suis rendue compte que notre binôme fonctionnait bien et que nous étions très complémentaires. En décembre 2014, nous avons décidé de nous associer et fondé notre société, à nos deux prénoms (www.ireneetcecile.com). Nous avons des clients très variés : le champion du monde d’apnée Morgan Bourch’is, une structure allemande de produits de minceur, un coach en finance, une entreprise de sports..."

Les qualités nécessaires pour réussir dans le métier d’attaché de presse ?

"Il faut beaucoup de diplomatie, de relationnel, d’écoute. Il faut également une bonne adaptabilité. Une bonne attachée de presse doit être capable de vanter les mérites d’une voiture comme d’une marque de moutarde ! Bien sûr, une communication écrite et orale et une rigueur irréprochables sont aussi de mise."

➜ À voir aussi : Tout savoir sur la Communication événementielle : métiers & formations

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'Il faut beaucoup de diplomatie, de relationnel, d?écoute"") AS score , ' at line 1