Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Gérer son budget d'étudiant-entrepreneur : im...

Gérer son budget d'étudiant-entrepreneur : impôts, allocations, charges sociales...

Dans la création d'entreprise, la partie la moins simple et la moins inspirante, pour un bon nombre de jeunes... concerne la fiscalité et la comptabilité ! Déclarations d'impôts, couverture sociale, APL, bourses étudiantes... Suivez le guide pour vous en sortir.

22 Aout 2017 à 10h00 | | 0 avis

Gérer son budget d'étudiant-entrepreneur : impôts, allocations, charges sociales...

Si être étudiant et auto-entrepreneur est une option viable et intéressante pour tout jeune qui désire se lancer dans la création d'entreprise, il est nécessaire de faire le point sur les obligations et avantages fiscaux. Delphine Nouvian, co-fondatrice de trouvetoncommercial, délivre son expertise sur le sujet et propose un guide pour tous ceux qui se sentent perdus avec les chiffres.

 

Première déclaration d’impôt : où et quand ?

L’auto-entrepreneur (maintenant micro-entrepreneur) est soumis à l’impôt sur le revenu : il peut choisir de régler, chaque mois ou chaque trimestre, l'impôt sur le revenu correspondant à son activité, en même temps que ses cotisations sociales.

Les étudiants qui ont perçu, en 1 an, moins de trois fois le montant du SMIC mensuel (soit un total de 4.373 euros en 2016) sont exonérés d'impôts. Les autres pourront déduire cette somme de leurs revenus déclarés car il s'agit d'un abattement.

➜ À voir : Le statut d'étudiant-entrepreneur, quels avantages et conditions d'accès ?

La non imposition des revenus étudiants pourrait leur faire perdre votre droit à la prime pour l'emploi. En effet, seul les revenus déclarés et donc imposables ouvrent droit à la PPE.

 

Êtes-vous rattaché au foyer fiscal de vos parents ?

S’il est rattaché au foyer fiscal de ses parents, et a moins de 25 ans, l’étudiant n’a pas à remplir de déclaration de revenus mais les parents sont dans l'obligation d'inscrire les revenus perçus par leur enfant l'année précédente sur leur déclaration de revenus. S’il n’est pas rattaché au foyer fiscal de ses parents il doit remplir une déclaration de revenus.

L’activité de l’étudiant peut donc avoir un impact direct sur les impôts de ses parents. Il faut donc faire un calcul de la situation la plus avantageuse pour tous (rattachement ou non). En effet, l’auto-entrepreneur, pour bénéficier du prélèvement fiscal libératoire (calcul de l’impôt sur le revenu en pourcentage du CA et payé au trimestre) doit avoir un revenu fiscal par part de quotient familial inférieur à 26 030 euros. Or, dans ce cas, l’administration prend en compte le revenu fiscal de l’ensemble du foyer !

En cas de non rattachement au foyer fiscal des parents : Si l’étudiant déclare des revenus pour la première fois, il sera obligé de régler l'intégralité de ce qu’il doit en un seul versement. L'année suivante, il aura le choix entre cette méthode de paiement "par tiers provisionnel" et le paiement sur 10 mois.

➜ Voir le dossier : Etudier et entreprendre, c'est possible

 

Comment cumuler aides et charges sociales ?

Pour les étudaints entrepreneurs, il est possible de recevoir des aides fiinancières tout en assurant ses charges sociales, mais chaque cas est différent selon vos types de dépenses.

• Couverture sociale

Au titre de l’activité d’auto-entrepreneur, l’étudiant est affilié au Régime Social des Indépendants (RSI). Il lui verse obligatoirement des cotisations sociales, même s’il bénéficie de sa couverture étudiante. En effet, l’étudiant reste couvert par sa sécurité sociale étudiante ou par la couverture maladie de ses parents, qui continue d'assurer ses remboursements.

• Droits à APL

La CAF prend en compte les revenus perçus il y a deux ans. La création de votre activité n'aura donc un impact que deux ans après la création.

• Bourse

La bourse d’étudiant est avant tout une aide à la famille. Elle est donc calculée d’après les revenus des parents. L’activité d’auto-entrepreneur peut remettre en question les droits aux bourses uniquement si l’étudiant est rattaché au foyer fiscal de ses parents. Le calcul des bourses d'étudiants prend en compte les revenus des parents sur la base des déclarations des deux années précédant celle de l'attribution de la bourse. Par exemple, pour la rentrée 2016, l'Etat prend en compte les revenus de 2014. L’activité d'auto-entrepreneur n'aura donc un impact que deux ans plus tard.

➜ À lire : 5 conseils pour créer votre entreprise

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis