Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Solène, directrice artistique témoigne, "Dans...

Solène, directrice artistique témoigne, "Dans mon métier, on ne compte pas les heures"

Solène, 27 ans, s’est toujours sentie « artiste dans l’âme ». Cette sensibilité l’a conduite à exercer un métier qu’elle qualifie de vocation : « directrice artistique conception et création graphique». Parcours d’une jeune femme pressée en ébullition créative.

Publié le 09 Avril 2017 à 14h00 | | 0 avis

Solène, directrice artistique témoigne,

Le parcours scolaire de Solène pour devenir directrice artistique

"Collégienne puis lycéenne, j’ai passé mes samedis après-midi à suivre des cours de dessin et à m’exercer à l’art de la photographie. J’ai toujours ressenti le besoin de m’exprimer via un support visuel. J’aime l’équilibre des formes, des couleurs. Et tout naturellement j’ai conjugué mes études et mes passions en m’orientant vers l’infographie."

BTS Design Graphique

Après mon Bac STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués) je suis entrée au lycée Bréquigny à Rennes pour obtenir un BTS Design graphique. Pendant ces deux années d’études, j’ai fait un stage de 15 semaines à l’association le Criporteur où je travaillais avec la directrice artistique. C’était génial !"

On devait créer des animations de rue, inventer des supports visuels pour répondre aux besoins de communication des entreprises. Moi je m’occupais principalement des aspects graphiques mais j’ai pu, grâce à cette expérience, côtoyer des comédiens, des artistes de tous les milieux. Je n’aurais jamais imaginé travailler dans le marketing et en même temps pour les arts de la rue."

DSAA (Diplôme Supérieur des Arts Appliqués) mention graphisme

"Après mon BTS, j’ai pensé chercher immédiatement du travail en tant qu’infographiste mais la perspective de devenir à mon tour directrice artistique était trop forte. Je suis donc restée au Lycée Bréquigny pour me lancer dans un DSAA mention graphisme (Diplôme Supérieur des Arts Appliqués) sur deux ans. Cette formation est hyper ambitieuse car on balaie vraiment toute l’histoire de l’art et ses applications aujourd’hui. Pour moi les études, à tous les niveaux, m’ont amenée à élargir mon prisme de réflexion et donc de création. Il faut se spécialiser à un moment donné, certes, mais c’est vraiment jouissif d’aborder, même succinctement, toutes les formes d’expression artistique."

"C’est pour ça que je n’ai pas consacré mes seize semaines de stage à une seule entreprise (en fait pour un DSAA, 12 semaines de stage sont une obligation minimale). J’ai fait un stage de deux mois dans une agence publicitaire à Rennes (Studio Kerozen) pour approfondir mes connaissances en marketing direct et indirect et un autre, toujours de deux mois, dans la société Yam, pour travailler sur le webdesign. Lorsque j’ai obtenu mon DSAA, j’ai pensé pouvoir trouver un poste de directrice artistique immédiatement mais les choses ne se sont pas déroulées comme je l’espérais…"

➜ Voir aussi : Les métiers et formations de l'art et du design

 

L’expérience professionnelle de Solène

Infographiste / Designer

"En fait mon premier poste a été celui d’infographiste/designer au sein de Mondial Tourisme Concept, à Saint-Grégoire, en Ile et vilaine. Mon boulot consistait à intervenir sur des projets print, vidéo, web et multimédia en créant des supports de communication visuelle. Pour être franche, j’avais pris ce boulot à défaut de, mais avec le recul, c’était important de passer par ce poste."

"J’ai découvert le travail en équipe, mieux cerner les subtilités des cahiers des charges, les attentes de la clientèle, l’aspect commercial, le travail en urgence, les impondérables. Bref, mieux compris ce qu’il incombait de faire à une directrice artistique que je n’y étais pas encore. Et puis avoir un CV présentant une expérience de graphiste rassure les entreprises. J’y suis resté trois ans."

Directrice artistique

"Et pendant trois ans j’ai regardé les offres d’emploi de DA (directeur artistique) et ai postulé. Ce n’est que l’année dernière que ma candidature a été sélectionnée pour un poste à Lyon ! J’allais enfin pouvoir devenir Directrice artistique mais quitter ma Bretagne natale. J’ai été embauchée en septembre 2014. Ma boite se nomme Ultramédia, une agence conseil en communication éditoriale. Et je me régale !"

➜ Voir aussi : Les métiers et formations du design et de la création

 

Les missions au quotidien de Solène, directrice artistique

"Je débute toujours ma journée par…un café ! Je plaisante. Plus sérieusement, avec mon équipe d’infographistes, de rédacteurs et de web designers, on gère la conception et la création graphique de supports d’information print, web et mobile. Mon boulot à moi, au quotidien, consiste à créer l’identité visuelle du support et de donner des consignes pour atteindre ce projet. C’est quand on manage des gens qu’on se félicite d’avoir au préalable été managée… Ca c’est pour le travail d’équipe."

"Mais avant cette phase je suis en contact avec les commanditaires. J’écoute leurs besoins, leurs attentes et conçois une charte graphique qu’ils doivent valider. C’est ce travail qui demande beaucoup d’énergie au quotidien. Le client doute, s’interroge et il faut réajuster, s’adapter, réexpliquer avant d’avoir le feu vert pour nous lancer dans la phase de concrétisation. Je conçois moi-même une maquette pour que le client puisse juger sur un support visuel. Et comme vous l’imaginez, il y a souvent des revirements de dernières minutes qui nous amènent à devoir travailler dans l’urgence."

"Je vois aussi tous les jours le directeur de l’agence. On fait le point sur les projets à venir, sur l’avancement des projets en cours. Dans mon métier, on ne compte pas les heures. D’ailleurs ça me va très bien ce rythme de travail, cette effervescence créative. J’aime ça.

"Pour le moment je me plais ici mais il n’est pas exclu quand dans l’avenir je me lance en freelance. Pour l’indépendance et pour retrouver ma chère Bretagne."

➜ Voir aussi : Les métiers et formations du graphisme

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'Dans mon métier, on ne compte pas les heures"") AS score , C.' at line 1