Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Jeunes chômeurs, pourquoi choisir l'alternance ?

Jeunes chômeurs, pourquoi choisir l'alternance ?

En France, sur les 3,5 millions de demandeurs d’emplois, 23,7% ont moins de 25 ans selon l’INSEE. Toujours en hausse depuis le mois d’août, la courbe du chômage ne cesse de progresser. Face à cette situation, chacun essaye à son niveau de trouver une solution : l’alternance est une opportunité à saisir !

Publié le 08 Novembre 2016 à 15h18 | | 1 avis

Jeunes chômeurs, pourquoi choisir l'alternance ?

Certains chômeurs n’hésitent pas à reprendre le chemin des études pour une formation en alternance. En effet, l’alternance est souvent la voie royale pour trouver un emploi après ses études. Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas seulement pour les filières dites professionnelles mais aussi pour des métiers de services (ressources humaines, vente, commerce, …).

Aujourd’hui, l’insertion professionnelle est devenue une étape indispensable pour acquérir une expérience solide et favoriser une bonne connaissance du milieu professionnel. Variant en moyenne d’un à deux ans, le contrat en alternance (apprentissage ou professionnalisation), vise, d’une part à permettre au jeune de mettre en pratique ce qu'il a appris à l'école, mais également de s’adapter à l’environnement et à la politique de l’entreprise qui l’accueille.

➜ À voir aussi : 5 questions à se poser quand on veut faire de l'alternance

Nous avons rencontré Patrick Vermay-Musset, directeur du campus lyonnais de Pigier, de l'Iscom et de MBway, pour qu'il réponde à nos questions sur le choix de l'alternance pour faire face au chômage.

 

L’alternance, une valeur ajoutée

Dans la plupart des cas, c’est le manque d’expérience qui, rend les démarches d’accès à l’emploi difficile. En effet, l’insertion professionnelle durant les études, représente aujourd’hui une réelle valeur ajoutée lors de la recherche d’un premier emploi. D’où l’importance d’acquérir une solide formation pratique, afin de ne pas se retrouver complètement en décalage avec le monde professionnel.

➜ À découvrir : 10 clés pour réussir son alternance

L’alternance est alors une occasion unique de mettre le pied dans le monde du travail, de se professionnaliser et par la même occasion, d’augmenter ses chances de trouver un emploi, une fois son diplôme en poche. En moyenne, on estime que plus de 70% des étudiants trouvent un emploi dans les 6 mois après l’obtention de leur diplôme.

Quels sont les profils de ces nouveaux étudiants ?

"Ce sont des étudiants qui appartiennent à deux catégories : des jeunes de plus de 26 ans qui n’ont pas (avec leur formation de base) trouvé un emploi et se tournent vers une formation complémentaire en alternance ; les personnes plus âgées qui sont en voie de reconversion et nous sont adressées par Pôle emploi pour faire une formation. Les premiers sont souvent déjà formés et diplômés mais ne trouvent pas d’emploi dans leur secteur ; les seconds sont en difficulté et contraints à une reconversion pour sortir de l’impasse du non emploi."

 

L’alternance, un gage de confiance pour les employeurs

Du côté des employeurs, embaucher un alternant c’est avant tout la garantie de s’entourer d’un collaborateur ayant les compétences requises, mais cela représente également un gain de temps non négligeable, le futur collaborateur ayant déjà une connaissance parfaite du secteur dans lequel il va évoluer.

L’alternance est-elle vraiment une alternative au chômage ?

"L’alternance est bien plus qu’une alternative au chômage ! C’est un tremplin vers l’emploi. Dans le cas des personnes évoquées ci-dessus, il s’agit de compléter ses connaissances par une formation visant à développer des compétences professionnelles précises, en accord avec les besoins des recruteurs. Dans les deux cas de figure, les postes en alternance (qui peuvent par ailleurs être des CDI) débouchent très souvent sur un poste dans l’entreprise d’accueil ou permettent de rebondir avec un CV bien plus tonic."

 

L’alternance, une source de rémunération

Au-delà de toute l’expérience professionnelle qu’elle offre, l’alternance représente également une source de rémunération pour les jeunes chômeurs. Ces derniers se retrouvant la plupart du temps dans des situations précaires financièrement parlant, peuvent compter sur les formations en alternance afin de pouvoir gagner en compétences tout en percevant un salaire.

➜ À lire : Alternance : comment trouver une entreprise ?

En somme, opter pour une formation en alternance, représente une réelle chance pour les jeunes chômeurs qui, sur un marché du travail toujours plus concurrentiel, doivent à tout prix se démarquer et faire valoir leurs compétences.

Vers quelles filières se tournent-ils ?

"Ils se tournent légitimement vers des filières de formation qui débouchent sur des Titres certifiés. Ces Titres garantissent l’acquisition de compétences claires et précises qui permettent d’accéder à des métiers. De plus ces formations sont le plus souvent courtes (une année voire deux au maximum) et le taux d’emploi à l’issue est fort : pour Pigier, dans le cas le plus tendu sur le marché, le pourcentage d’insertion est de 78% à 6 mois. A ce jour, Pigier accueille des étudiants de ce profil principalement en Secrétaire médical(e), en Responsable du développement commercial et en Gestionnaire des ressources humaines."

Les avis sur cet article
TGGG

4 / 20

Comme d''habitude, article de bas niveau. L'alternance est surtout devenue, malheureusement, un cache-misère de la diminution massive du stock d'emplois en France. Les entreprises recrutent énormément d'alternants et de césures, non pas pour leurs beaux yeux, mais parce qu'ils leur coutent 3 à 4 fois moins cher qu'un jeune diplômé (charges sociales payées l'Etat). Résultat: plus de postes de jeunes diplômés. Les alternants d'aujourd'hui consument leur prochain job de demain....
Par

TGGG

- le 09 Novembre 17h09
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis