Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

[ Portraits ] Anaïs et Émeline partagent leur...

[ Portraits ] Anaïs et Émeline partagent leur expérience de la prépa apprentissage

La prépa apprentissage est un dispositif destiné aux jeunes de 15 à 29 ans, sans formation et ayant un niveau de diplôme inférieur au bac. L’objectif final de ce dispositif étant de leur donner toutes les chances pour intégrer une formation en apprentissage et s’insérer durablement dans le monde professionnel. Rencontre avec Anaïs (20 ans) et Émeline (19 ans) qui ont toutes les deux décidé de suivre une prépa apprentissage proposée par la CCI Charente Formation. Elles partagent leur parcours et leur expérience.

Publié le 14 Octobre 2019 à 12h22 | | 0 avis

[ Portraits ] Anaïs et Émeline partagent leur expérience de la prépa apprentissage

Anaïs, 20 ans « J’ai apprécié être encadrée et ne plus être toute seule »

Anaïs était en deuxième année de bac professionnel cuisine quand elle a décidé d’arrêter sa formation pour trouver un apprentissage en pâtisserie pour commencer à travailler. Elle déménage, recherche un employeur par ses propres moyens, mais seule, l’expérience s’avère difficile. Après deux mois de stage en vente, trouvé avec l’aide de l’EPIDE (Établissement pour l’insertion dans l’emploi), elle retourne chez elle et se questionne durant quelques mois.

C’est par l’intermédiaire de la mission locale qu’elle entend parler de la prépa apprentissage proposée par la CCI Nouvelle Aquitaine. Après un rendez-vous avec une formatrice, elle intègre le dispositif en mai 2019. "On verra bien" se dit-elle alors sans grande conviction après la première semaine.

Anaïs s’accroche et s’implique dans l'atteinte de son objectif : trouver un apprentissage en vente en boulangerie ou pâtisserie, car si elle était sûre d’une chose, c’est que c’est bien ce domaine qui l’intéresse.

Durant 5 mois et en groupe, elle participe à différents d’ateliers de bureautique pour retravailler son CV et ses lettres de motivation, mais aussi à des ateliers de mise en situations professionnelles pour se remettre à niveau de manière plus ludique en maths et en français. Au programme également, des exercices pour se préparer aux entretiens d’embauche ou pour gérer son stress, ou encore des ateliers pratiques pour l’accompagner dans sa recherche d’employeur. « On avait aussi le mercredi en autonomie pour faire nos démarches et nos recherches personnelles ». Son travail a payé, puisque début octobre 2019, elle décroche son contrat en apprentissage pour préparer en 2 ans un CAP de vendeuse en boulangerie.

Quel bilan Anaïs tire-t-elle de cette expérience ? « J’ai apprécié être encadrée et ne plus être toute seule. Si on a des questions ou si on ressent du stress, on est écouté ». Remotivée et plus confiante en ses capacités, elle nous a même confié « après mon CAP, j’aimerai poursuivre en bac pro et après même faire un BTS en management, pour ouvrir ma propre boulangerie ».

➜ À lire aussi : Sans diplôme ni formation, pourquoi ne pas te tourner vers une prépa apprentissage ?

 

Émeline, 19 ans « Il fallait que je me bouge »

Après un brevet pro, Émeline voulait entrer en lycée professionnel pour faire de la mécanique auto, sa vraie passion. « On m’a dit que j’avais de trop bonnes notes pour aller en mécanique auto, alors on m’a conseillé d’aller en logistique ». Seulement, en cours d'année de première, elle arrête le lycée, cette spécialité ne lui plaisant pas. Très grosse déception pour Emeline qui ne s’est pas sentie écoutée et poussée à aller vers la voie qui lui plaisait. « J’étais dégoutée » confie-t-elle.

A 17 ans, elle décide de chercher seule un apprentissage pour travailler dans un garage auto, mais comme pour Anaïs, ses recherches ont été difficiles ; à la fois parce que dans sa région il y a beaucoup plus de candidats que de places disponibles dans ce domaine, mais aussi parce qu’elle est une fille. Elle finit par trouver un employeur, avec qui l'expérience s'avère compliquée. Émeline décroche durant plusieurs mois.

C’est une de ses amies qui lui parle de la prépa apprentissage. « Il fallait que je me bouge » concède-t-elle. Par le biais de la mission locale, avec laquelle elle est en contact, elle suis depuis deux semaines le dispositif piloté par la CCI Charente Formation. Son attente est principalement d’être accompagnée dans sa recherche d’un contrat apprentissage et de se faire épauler dans sa démarche, afin de dépasser les obstacles auxquels elle a déjà été confrontée seule.

Dans le cas d’Émeline par exemple, où le bassin de l’emploi dans la mécanique est saturé, ses formateurs lui proposent des ateliers pour élargir son champ de recherche à d’autres types de structures telles que des casses automobiles ou des magasins de pièces détachées. Une manière de rester dans le secteur d’activité qui l’attire sans se fermer de portes.

Motivée par ses premières semaines au sein du dispositif, Émeline avoue "se voit poursuivre une formation en bac pro vente pour ne pas s'arrêter là."

➜ À savoir : Contrat de professionnalisation, contrat d'apprentissage : quelles différences ?