Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Alexandre : Technicien d?exploitation de l?eau ...

Alexandre : Technicien d?exploitation de l?eau (Témoignage)

A 24 ans, Alexandre Gobin est technicien d’exploitation de l’eau. Titulaire d’un BTS Métiers de l’eau, il nous raconte son parcours, de ses études à son poste actuel.

Publié le 16 Novembre 2017 à 17h35 | | 0 avis

Alexandre : Technicien d?exploitation de l?eau (Témoignage)

Le parcours universitaire d’Alexandre avant de devenir technicien d’exploitation de l’eau

Bac STI (Sciences et techniques de l’ingénieur) option Génie énergétique au lycée Galilée à Cergy-Saint-Christophe, Val d’Oise (2010)

"Un bac technique dédié à l’apprentissage des techniques de climatisation et de chauffage et aux énergies renouvelables. "

BTS Fluides, énergies, environnements (même lycée) en 2011

"Un diplôme dans la suite logique de mon bac, mais où je ne me suis pas trouvé à ma place. J’ai quitté la filière au bout d’un an. Souhaitant toutefois rester dans le secteur environnemental, je me suis intéressé au Campus Veolia, dédié aux métiers de l’eau du bac pro au master et situé non loin de chez moi."

BTS Métiers de l’eau (Campus Veolia, à Jouy-le-Moutier, Val d’Oise (2012-2014)

"J’ai intégré le Campus Veolia sur la base de tests et d’entretiens. J’ai suivi ce cursus de deux ans en alternance, au rythme de deux semaines sur le CFA privé Veolia et deux semaines à l’usine de traitement des eaux de Méry-sur-Oise. Au menu des cours théoriques : du génie des procédés à haute dose. J’ai étudié l’ensemble des procédés de traitement de l’eau, ainsi que le fonctionnement des installations, en eau potable comme en assainissement. J’ai appris à calculer le taux de traitement, à rendre potable de l’eau impropre à la consommation en y ajoutant des produits chimiques..."

"Nous avions aussi de la microbiologie, ainsi que de l’électrotechnique, pour pouvoir utiliser les automates. Nos professeurs étaient des professionnels de terrain, détenteurs de nombreux exemples concrets à nous fournir et qui savaient nous intéresser ! Au sein de l’usine de traitement, j’officiais en tant que technicien de laboratoire, en contrat d’apprentissage : il me revenait de déterminer les concentrations en nitrates et phosphates dans l’eau et d’assurer le suivi du traitement. J’officiais principalement en labo, mais j’effectuais aussi une maintenance périodique sur des appareils de mesure de l’eau en continu. Cet apprentissage a constitué une expérience concrète de longue haleine, idéale pour comprendre et assimiler les cours !"

 

Depuis septembre 2014 : technicien d’exploitation de l’eau à l’usine de traitement de Méry-sur-Oise

"Pas de période de chômage pour moi à ce jour : mon contrat d’apprentissage finissait le 31 août et mon CDI a débuté le 1er septembre ! Aujourd’hui, j’effectue à peu près les mêmes tâches que durant mon apprentissage, mais désormais je suis en plus d’astreinte, une fois toutes les 4-5 semaines."

"De la fin d’après-midi jusqu’au lendemain matin, je peux être appelé à intervenir sur les appareils de mesure des stations et usines secondaires de notre territoire (sur une grande partie du département), pour les refaire fonctionner le plus rapidement possible. Mes horaires sont réguliers (7 h 45-16h). J’ai également la possibilité de me former en permanence. En avril, je passerai ainsi une habilitation sur les produits chimiques : l’occasion de continuer à apprendre et d’avoir des perspectives d’évolution."

 

Les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

"Coté compétences techniques, il faut avoir l’esprit un peu scientifique, et en particulier être capable d’utiliser du matériel de laboratoire et faire montre de bonnes connaissances en traitement d’eau. Sur le plan des qualités humaines, il est indispensable de savoir travailler en équipe (nous sommes 4 techniciens en permanence). Par ailleurs, rigueur et vigilance s’imposent, pour assurer tant notre propre sécurité, vu que nous manipulons au quotidien des produits chimiques, que celle des usagers de l’eau que nous traitons."