Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L’Unef revendique au Sommet européen sur l...

L’Unef revendique au Sommet européen sur l’emploi

Mercredi 8 octobre 2014 s’est déroulé à Milan le sommet européen pour l’emploi des jeunes. Le syndicat étudiant français Unef a sauté sur l’occasion pour faire entendre sa voix.

Publié le 10 Octobre 2014 à 12h17 | | 0 avis

L’Unef revendique au Sommet européen sur l’emploi

On le sait, le taux de chômage ne va pas en s’arrangeant ces derniers temps et les jeunes sont très touchés par cette crise, y compris lorsqu’ils sont diplômés d’une grande école. Les dirigeants des nations européennes s’étaient donnés rendez-vous à Milan pour un sommet dédié à l’emploi des jeunes pour trouver des solutions.

La garantie pour la jeunesse sur le devant de la scène

L’Unef a souhaité communiquer au moment de ce sommet afin de rappeler certaines promesses au bon souvenir des chefs d’Etat. Le responsable des questions d’emploi des jeunes à l’Unef, Paul Bernardet évoque par exemple la garantie pour la jeunesse qui a été votée en février 2013 et qui n’est toujours pas instaurée : « Il y a des signaux qui ont été envoyés et des promesses qui ont été faites et malheureusement, leur concrétisation tarde à se mettre en place ».

Cette garantie prévoit le déploiement de 6 milliards d’euros de 2014 à 2020 dans les 20 états-membres de l’UE où le taux de chômage de jeunes est au-delà des 25%. Au final cela ne correspond qu’à 1000€ par jeune chômeur, l’Unef regrette que sa mise en œuvre soit quasi ineffective à cause de ce faible montant.

« Si on se base sur les chiffres de l'OIT (NDLR : Organisation internationale du travail), il faudrait 21 milliards d'euros pour que la garantie jeunes soit efficace. Hier, Hollande a proposé 20 milliards entre 2016 et 2020, c'est une annonce positive » s’enthousiasme Paul Bernardet bien qu’il apporte un bémol en réclamant que le versement des fonds soit accéléré.

Un système trop confus pour les jeunes

Même si le gouvernement français affiche une volonté ferme d’agir en faveur de l’emploi des jeunes avec la montée en charge de la garantie jeunes, l’Unef estime que cela reste insuffisant. Pour le syndicat, « en s'ajoutant au millefeuille des dispositifs spécifiques à destination des jeunes, la garantie jeunes ne remet pas en cause l'illisibilité du système actuel ».

Les dispositifs sont nombreux et les jeunes sont perdus. Les jeunes ne savent pas à quelles aides ils peuvent prétendre. C’est pourquoi l’Unef milite pour un portail unique pour tous les jeunes chômeurs où ils pourront « avoir accès à une aide financière, un accompagnement vers l'emploi et, si nécessaire, une formation qualifiante ».

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis