Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Typologie des entretiens

Typologie des entretiens

Il existe différents types d’entretiens :

Publié le 26 Décembre 2011 à 15h15 | | 0 avis

Typologie des entretiens

L’entretien de sélection

Le premier entretien est un entretien dit de « sélection ». Le recruteur a retenu une dizaine de CV parmi ceux qu’il a reçus et va rencontrer ces candidats. A vous alors de donner le meilleur de vous-même lors de ce premier entretien pour faire partie de ce qu’on appelle « la short-liste » : une fois les dix candidats reçus, le recruteur va retenir deux ou trois d’entre eux à rencontrer lors d’une seconde phase.

 


 

L’entretien de « short-list »

Lorsque vous êtes sélectionné pour un entretien de short liste c’est que vous avez déjà passé un voire deux entretiens au préalables. Dans une « short-liste », restent les deux ou trois candidats parmi lesquels l’entreprise n’arrive pas à faire son choix. A vous de marquer suffisamment les esprits pour faire la différence.

La plupart du temps, vous ne rencontrerez pas les mêmes personnes à tous les entretiens, le premier peut être assuré par une personne des RH, le deuxième par votre potentiel responsable opérationnel et le dernier par la direction par exemple.

Quoiqu’il en soit cet entretien-là ne ressemblera pas au premier. En effet, vous êtes déjà en possession de toutes les informations à savoir sur l’entreprise et sur le poste. L’entreprise, elle, dispose d’un certain nombre d’éléments récoltés lors de votre premier entretien.

Il ne s’agit donc pas là de répéter ce qui a été dit, mais plutôt d’aller plus loin dans l’examen de votre profil, de valider certains points en suspends et de vérifier ce que vous avez retenu de l’entretien précédent (voilà pourquoi il est nécessaire de prendre des notes pendant un entretien et d’en faire une synthèse a posteriori).

Comme vous savez quelles sont les attentes de l’entreprise, profitez-en pour mettre en avant les points forts de votre candidature qui y correspondent.

C’est aussi dans cet entretien que vous pouvez poser les questions qui vous sont venues à l’esprit, depuis votre premier entretien. Montrez que vous avez réfléchi à ce qui a été dit, que vous avez pensé à des solutions pour des problématiques évoquées, etc.

Comme vous ne connaissez pas le profil de l’autre personne sélectionnée, ne cherchez pas à être plus fort, restez naturel, soyez percutant et donner une réelle valeur ajoutée à cet entretien.

 


 

L’entretien final

Entre les deux ou trois candidats restants, c’est finalement vous qui avez été retenu. Il est possible que vous deviez encore passer un dernier entretien, un entretien de validation en quelque sorte, souvent avec la direction. Même si la partie est quasiment gagnée, ne prenez rien pour acquis cependant car la direction aura toujours le dernier mot. Comme pour le précédent, montrez que vous avez bien cerné les attentes de l’entreprise. Restez clair, précis et convaincant.

 


 

L’entretien suite à une candidature spontanée

La principale différence avec les entretiens précédents tient au contexte : il n’y a pas de besoin de poste identifié.

Après avoir adressé une candidature spontanée à une entreprise, vous pouvez tout à fait être reçu en entretien par une personne des ressources humaines que votre CV a interpelée.

Lors de cet entretien, l’attention se focalisera essentiellement sur votre parcours, puisqu’il n’y a pas de poste derrière. Vos compétences, vos connaissances, vos attentes, votre projet professionnel, seront abordés de façon précise et approfondie.

Même s’il n’y a pas de poste derrière, ces entretiens sont très importants parce que tout d’abord, un besoin arrive plus vite qu’on ne le croit (un congé maternité, congé maladie, démission, appel d’offres, etc.), mais le besoin peut se créer aussi. Si votre profil intéresse le recruteur, il peut être amené à créer une fonction ou un poste auquel il n’avait pas pensé jusqu’à présent.

Même si ces cas sont rares, il est toujours primordial de laisser une bonne impression lors de ces entretiens, de marquer les esprits, pour que l’on pense à vous dès qu’un poste se libère.

 


 

L’entretien réseau

Comme pour l’entretien suite à une candidature spontanée, il n’y a pas de besoin de poste identifié.

Grâce à votre réseau d’amis, de parents, d’anciens maîtres de stage, etc, vous avez obtenu un entretien avec une personne qui travaille dans le même domaine que vous.

L’important pour ce type d’entretien est que vous arriviez avec une demande précise : obtenir des informations sur son entreprise, en savoir plus sur son métier, connaître l’actualité du secteur d’activité ou présenter et pouvoir discuter de votre CV.

Un entretien réseau, c’est du temps que la personne rencontrée veut bien vous accorder, il appréciera par conséquent que votre demande soit préparée et réfléchie. Accordez beaucoup d’importance à ces entretiens, qui même s’ils vous paraissent formels, sont la meilleure façon aujourd’hui de trouver un emploi (voir la fiche consacrée au réseau).

Il existe donc de multiples contextes d’entretiens auxquels vous devez être préparé afin de paraître le plus convaincant possible face à votre ou vos interlocuteur(s).