Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les différents styles d'entretiens

Les différents styles d'entretiens

En fonction du type d’entretien, du besoin de l’entreprise, de l’exigence du poste, du timing du recrutement, vous serez amené à rencontrer une personne, ou plusieurs, dans le cadre de l’entretien individuel, voire à vous retrouver confronter à d’autres candidats lors d’un recrutement collectif.

Publié le 26 Décembre 2011 à 15h20 | | 4 avis

Les différents styles d'entretiens

Le face à face

C’est la forme d’entretien la plus classique. Vous êtes convoqué en entretien et vous rencontrer une personne des ressources humaines, de l’opérationnel ou bien de la direction. C’est aussi l’entretien « le plus facile », votre échange s’établit autour d’un jeu de questions/réponses. Le tout étant de rester concentré, de bien écouter le discours de votre interlocuteur afin de pouvoir répondre à ses interrogations de manière cohérente.


Le jury

Il s’agit d’un entretien où vous rencontrez simultanément deux ou trois personnes, voire davantage de façon plus rare. C’est un exercice difficile car votre attention doit se partager, tout en restant concentrée. Les questions viennent plus vite et sont plus nombreuses.

Très souvent, parmi les interlocuteurs, une personne se positionne en observateur et vous posera peu de question, ne la négligez pas pour autant. Lorsque vous parlez, pensez à regarder l’ensemble du « jury ».

Si vous n’avez pas été prévenu qu’ils seraient plusieurs à vous recevoir, ne paniquez pas ! Même si l’exercice est moins évident qu’en face à face, il n’y a pas de raison que vous soyez moins bon. Ne vous laissez pas décontenancé, si votre entretien est bien préparé, vous saurez convaincre.


L’entretien collectif

C’est une forme de recrutement particulière que l’on peut rencontrer notamment lors des campagnes de recrutement de jeunes diplômés. Le principe est le suivant : une entreprise recrute pour un ou plusieurs postes à pourvoir. Plutôt que de recevoir 10 candidats individuellement, d’expliquer dix fois la description du poste et la présentation de l’entreprise, ils font le choix de recevoir les dix candidats en même temps et de pouvoir les confronter les uns aux autres.

Les candidats sont tous convoqués à la même heure, réunis autour d’une table, le recruteur commence par leur présenter l’entreprise, puis le poste. S’en suit, en général, un exercice collectif : un sujet est lancé, une problématique est posée et les candidats doivent en débattre, observés minutieusement par deux ou trois recruteurs. Suite à cet exercice, une sélection est opérée et seuls 3 à 5 candidats passeront les entretiens individuels.

Le but dans ce type d’entretien est de prendre la parole de façon mesurée et pertinente. Ne monopolisez pas l’attention, mais surtout ne restez pas sans vous exprimer.

C’est un exercice difficile mais extrêmement formateur, qui permet à l’entreprise de gagner du temps et de pouvoir voir comment vous évoluer dans une équipe.

La différence de style d’entretien se joue aussi dans la manière de mener les entretiens.


L’entretien directif

L’entretien est dit « directif » lorsque votre interlocuteur vous pose beaucoup de questions précises. Il laisse peu de place aux divagations et attend des réponses rapides et cohérentes.

Le piège de ces questions qui peuvent appeler une simple réponse « oui » ou « non », est de se retrouver coincé dans cette alternative, sans prendre le temps d’argumenter un minimum vos réponses. Soyez donc brefs et pertinents dans votre retour en prenant soin d’étayer vos réponses par des faits tirés de vos expériences.


L’entretien non directif

C’est lorsque le recruteur ne pose pas réellement de questions, ou alors amène une question ouverte en début d’entretien et c’est à vous par la suite de structurer votre discours. « Je vous écoute… », « Je vous laisse vous présenter… », « Dites-moi ce qui vous amène ici, … », sont le type de phrases que vous pouvez vous entendre dire en introduction. Par où commencer ? Que dire ? Ne pas dire ?

Voilà pourquoi il est important d’avoir préparé votre entretien et de savoir quoi présenter face à ce type de formulation, sans vous décontenancer. Lorsque vous passez un entretien non directif, n’hésitez pas à reformulez auprès de l’interlocuteur, par exemple : « Vous souhaitez que je vous présente mon parcours depuis mon bac… ? ».

Structurez votre réponse, en partant de votre expérience la plus ancienne pour finir sur la plus récente. Insistez sur les points qui ont de l’intérêt pour le poste auquel vous postulez. Ne soyez pas trop long, si le recruteur veut en savoir plus, il vous demandera lui-même de préciser.


L’entretien mixte

Les deux styles d’entretien sont mélangés, c’est le style d’entretien que vous rencontrerez le plus souvent. Au début, le recruteur commence en général par une question ouverte : « Je vous laisse vous présenter… », puis au fur et à mesure, des questions plus fermées et plus précises, lui permettront d’affiner cette présentation.

digiSchool a sélectionné pour vous
Les avis sur cet article
sabined

20 / 20

En général c'est un face à face ou avec plusieurs membres de l'entreprise
Par

sabined

- le 28 Décembre 20h54
sandrine8586

20 / 20

Ce que je n'aime pas trop c'est quand les employeurs ne posent pas directement des questions et disent "parlez moi de vous ou de vos motivations". On ne sait jamais trop quoi dire si l'on n'est pas bien préparé.
Par

sandrine8586

- le 28 Décembre 20h45
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis