Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Fiche métier : orthophoniste

Fiche métier : orthophoniste

L'orthophoniste est chargé de prévenir, d'identifier et de traiter les troubles du langage des enfants mais aussi des adultes. Sa mission principale est de rééduquer les patients en prenant soin d'adapter ses techniques de rééducation aux différents patients. Notre expert a rassemblé en un article toutes les infos utiles sur le métier d'orthophoniste.

Publié le 06 Février 2019 à 10h20 | | 0 avis

Fiche métier : orthophoniste

Les missions de l’orthophoniste

L’orthophoniste est considéré comme un professionnel de la santé à part entière, et ne peut intervenir que sur prescription médicale. Son rôle est de prévenir, évaluer et traiter les troubles de la communication orale et écrite et tous ceux qui lui sont associés. Il procède donc à des actes de dépistage et dresse des bilans, des diagnostics.

Son travail intègre de nombreuses dimensions, puisqu’il prend en compte à la fois la psychologie et la situation socio-économique et culturelle du patient. L’orthophoniste est le spécialiste des troubles de la voix, de la parole, de la respiration et de la déglutition. Il traite une grande variété de troubles et rééduque les défauts de prononciation (que sont le bégaiement, la dyslexie, la dysphasie, le zozotement, les retards du langage) au moyen d’exercices ludiques.

La plupart de ses patients sont des enfants, mais l’orthophoniste peut également traiter des adultes ayant connu un traumatisme accidentel, par exemple.

 

Qualités et compétences requises

- Ecoute, patience, pédagogie

- Des connaissances très variées : grammaire, orthographe, psychologie, logique…

- Implication : les orthophonistes sont régulièrement sollicités pour élaborer et mettre en œuvre des plans gouvernementaux de luttes contre divers problèmes et pathologies (troubles du langage, illettrisme, Alzheimer…), pour participer à des activités de formation et de recherche…

 

Insertion professionnelle

L’insertion professionnelle est bonne à condition d’être mobile, car les besoins sont très inégalement répartis sur le territoire. Les orthophonistes ont donc plutôt intérêt à choisir avec soin le lieu où ils s’installent, afin de s’assurer une clientèle suffisante et donc une activité rentable.

Des possibilités d’évolution existent à l’hôpital, à des postes d’encadrement et/ou de formation des étudiants.

 

Où exercer ?

La plupart des orthophonistes exercent à titre libéral, en cabinet individuel. Ils peuvent toutefois travailler à l’hôpital, dans une grande variété de services : neurologie, pédiatrie, rééducation fonctionnelle ou ORL. Les troubles à traiter y sont généralement plus lourds. Ils peuvent également travailler en service de gériatrie ou en hôpital pédopsychiatrique.

 

Salaire 

Dans la fonction publique hospitalière, un débutant commence avec un salaire de 1600 euros brut par mois. En libéral, les honoraires des orthophonistes sont fixés par convention entre les caisses d'assurance maladie et la profession. Le salaire varie donc en fonction du nombre d’heures effectuées. Autour de 2 465€ euros mensuels en moyenne.

➜ À voir aussi : Devenir orthophoniste avec le réseau national CPES