aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

50% des employeurs inspectent les profils sur l...

50% des employeurs inspectent les profils sur les réseaux sociaux des candidats

En temps de crise de l’emploi en France, tous les moyens sont bons pour se faire remarquer des recruteurs. Une étude CareerBuilder vient de révéler l’intérêt que portent les entreprises à la présence des candidats sur les réseaux sociaux.

20 Mai 2015 à 10h38 | | 0 avis

50% des employeurs inspectent les profils sur les réseaux sociaux des candidats

En tant qu’étudiant ou jeune diplômé on vous a sûrement déjà prévenu de faire attention à ce que vous publiez sur les réseaux sociaux et à prendre soin de cette présence pour attirer les recruteurs et rendre vos profils attractifs. Cette nouvelle enquête montre ce que les employeurs apprécient ou non chez les candidats à un poste sur les réseaux sociaux.

Les employeurs n’hésitent pas à effectuer des recherches sur les candidats sur les réseaux sociaux

52% des employeurs admettent désormais avoir déjà procédé à quelques recherches sur des personnes postulant à une de leurs offres d’emploi en passant par les réseaux sociaux et ils sont 15% à déclarer avoir l’intention de pratiquer ce genre de recherches.

Attention, vos profils sur les réseaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo ne sont pas ceux que les recruteurs inspectent en priorité ! En effet, ils sont 55% à jeter un œil aux comptes Facebook, 26% à fouiner sur Twitter, 23% à opter pour une recherche sur Google + et seulement 45% à aller sur LinkedIn. A noter aussi que les plateformes de partage d’images sont aussi traquées avec 14% des employeurs qui observent les comptes Instagram et 9% Pinterest.

Sans oublier que 42% des recruteurs n’hésitent pas à « Googliser » leurs candidats en tapant leurs noms et 17% pensent tester cette technique. Mieux vaut redoubler de vigilance sur sa présence numérique donc pour pouvoir décrocher un job !

Ce qui pousse les recruteurs à éliminer un candidat

En effet, en effectuant quelques recherches certains recruteurs (41%) déclarent être tombés sur des contenus qui les ont convaincus de renoncer à une candidature et 28% ont douté de la crédibilité et du potentiel du candidat. Voici un petit aperçu du genre d’informations qui ont poussé les employeurs à éliminer des candidats :

  • Le candidat a menti sur ses compétences (32 %)
  • Le pseudonyme du candidat manquait de professionnalisme (28 %)
  • Le candidat critiquait sa dernière entreprise ou ses collègues (24 %)
  • Le candidat avait posté des informations sur sa consommation d'alcool ou de drogue (23 %)
  • Le candidat partageait des informations confidentielles sur son précédent employeur (21 %)
  • Le candidat avait mis en ligne des photos ou informations déplacées ou provocantes (20 %)
  • Le candidat avait fait des commentaires discriminatoires sur la race, le sexe, la religion, etc.  (18 %)
  • Le candidat manquait de compétences en communication (18 %)
  • Le candidat postait trop souvent (18 %)
  • Le candidat avait menti à propos d'une absence (18 %)
  • Le candidat avait des liens avec un comportement criminel (13 %)

Ce qui séduit les recruteurs pour offrir un emploi à un candidat

En revanche, il ne fait pas tout voir en noir, les recruteurs ont pu aussi être séduits par des candidats grâce à leur utilisation des réseaux sociaux. Voici les contenus qui ont le plus plu aux entreprises :

  • Le candidat était créatif (33 %)
  • Ils ont pu évaluer la personnalité du candidat et ont pensé qu'il pourrait bien s'intégrer à l'entreprise (33 %)
  • D'autres personnes avaient posté d'excellentes références (28 %)
  • Le candidat avait de très bonnes compétences en communication (28 %)
  • Le site du candidat relayait une image professionnelle (26 %)
  • Les renseignements supplémentaires sur le candidat confirmaient sa qualification pour le poste (23 %)
  • Le candidat avait reçu des prix et récompenses (17 %)
  • Le candidat était équilibré (17 %)
  • Le candidat avait communiqué avec les comptes de l’entreprise sur les réseaux sociaux (16 %)
  • Le candidat avait mis en ligne une vidéo engageante ou un autre type de contenu (14 %)
  • Le candidat avait de nombreux followers ou inscrits (13 %)

« Les CV ne peuvent raconter qu'une partie de l'histoire, les employeurs comptent donc de plus en plus sur les médias soucieux et les recherches en ligne pour compléter leurs connaissances sur un candidat, selon Frédéric Woldanski, directeur général CareerBuilder France. C'est pour cette raison que les candidats doivent plus que jamais être conscients de l’importance de ce qu'ils disent en ligne - et de ce qu'on dit sur eux. »

Vous n’avez plus qu’à faire le tour de vos profils sur les réseaux sociaux, les auditer et décider de ce que vous gardez ou enlevez !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis