Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les formulaires de demande de l’ARPE sont dis...

Les formulaires de demande de l’ARPE sont disponibles

Ce 22 août, l’aide financière à la recherche d’un premier emploi (ARPE) entre officiellement en vigueur. Officiellement, elle est destinée aux jeunes diplômés à la recherche d’un premier emploi. Sous certaines conditions.

22 Aout 2016 à 18h02 | | 0 avis

Les formulaires de demande de l’ARPE sont disponibles

C’est une des conséquences de la loi Travail, et elle prend effet aujourd’hui : l’ARPE. Dès aujourd’hui, l’aide financière à la recherche d’un premier emploi peut être versée par le CROUS aux étudiants qui la demandent, et pendant quatre mois consécutifs. Pour l’obtenir, il faut être diplômé de l’année étudiante 2015-2016, et avoir moins de 28 ans. Attention, elle n’est pas accessible à tous : elle ne concerne qu’une partie des diplômés.

Une aide pour les anciens boursiers ou apprentis

L’ARPE ne concerne, en effet, que ceux qui ont été boursiers ou apprentis avec peu de ressources pendant l’année 2015-2016. Elle concerne les diplômés de CAP, bac pro ou technologique, ainsi que les diplômés du brevet professionnel. Pour eux, l’ARPE s’élève à 200 euros par mois. Les apprentis possédant de très faibles moyens financiers disposeront, quant à eux, d’une aide de 300 euros mensuels. Cependant, cette aide est également attribuée aux 13 000 diplômés boursiers de l’enseignement supérieur. Pour eux, l’aide pourra varier de 150 à 550 euros par mois : c’est un prolongement de la bourse qu’ils touchaient déjà.

Dans tous les cas, cette aide est spécifiquement destinée aux diplômés qui ne sont plus en formation, et se consacrent donc exclusivement à la recherche d’un premier emploi. Cette allocation ne peut pas non plus être cumulée avec le RSA, la garantie jeune ou un contrat d’apprentissage.

Cependant, cette initiative gouvernementale, pourtant décidée avec les organisations étudiantes il y a quelques mois, semble ne pas être du goût de tout le monde. La fédération Solidaire étudiant-e-s a ainsi qualifié l’ARPE de « mesurette ». Selon elle, l’ARPE oublie notamment les doctorants et les élèves victimes de décrochage scolaire. Elle reproche également au gouvernement de ne plus attribuer l’ARPE dès lors que le jeune diplômé décroche un emploi qui est rémunéré à 78 % du SMIC, soit l’équivalent de 891 euros.

➜ À voir aussi : 4 conseils pour trouver votre premier emploi

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis