Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les 5 idées pour réduire le chômage chez les...

Les 5 idées pour réduire le chômage chez les jeunes !

Après l'annonce de François Hollande sur la réduction du chômage en 2016, la 1ère plateforme digitale de travail Qapa a décidé de proposer 5 idées pour favoriser l'emploi des jeunes.

Publié le 27 Janvier 2016 à 11h19 | | 0 avis

Les 5 idées pour réduire le chômage chez les jeunes !

À l’annonce de François Hollande sur ses nouvelles mesures concernant la réduction du chômage en 2016, Qapa a décidé de publier ses 5 mesures efficaces pour favoriser le recrutement de jeunes. Cette plateforme digitale destinée à la recherche d’emploi s’est placée en tête du secteur. Stéphanie Delestre, co-fondatrice de l’entreprise espère montrer, à l’occasion des réformes gouvernementales, qu’il existe « 5 mesures très faciles à mettre en place et capables à elles-seules de minimiser la plupart des problèmes liés au chômage des jeunes ».

Selon Qapa, ses propositions de réforme seraient efficaces en 3 mois et ne couteraient rien aux Français. Principalement axées autour du recrutement de stagiaires ou alternants, elles visent à aider les TPE/PME à embaucher avec un minimum de contraintes. La valorisation du jeunes est également un point qui a été réfléchi par l'entreprise.

 

1. Simplifier la rémunération des apprentis

Réduire le salaire légal des apprentis (stagiaires ou alternants) permettrait aux TPE/PME d’embaucher plus facilement. Le salaire d’un jeune en apprentissage peut coûter jusqu’à 1894,78€ net par mois à l’entreprise. Les salaires ainsi que les charges sociales élevés repoussent les patrons à recruter, et empêchent par là la formation des jeunes.

➜ À Lire : Trouver un premier emploi quand on est jeune diplômé

 

2. Supprimer la limitation de stagiaires en entreprise

En France, les entreprises ont des contraintes de quotas en terme d’embauches de stagiaires. Elles ne peuvent pas dépasser un certain nombre d’apprentis en fonction de leur effectif. Les entreprises de moins de 20 salariés ne peuvent employer plus de 3 stagiaires. Pour celles qui dépassent ce chiffre, elles doivent respecter un quota de 15% (arrondi à l’entier supérieur). Les stages (surtout de fin d’études) sont bien souvent le moyen pour les jeunes de se faire embaucher durablement dans une entreprise. En supprimant les quotas de stagiaires, les TPE/PME pourraient donc embaucher plus facilement.

 

3. Réduire les charges

Aujourd’hui, les entreprises doivent faire face à de lourdes charges. En les allégeant, les entreprises se décideraient plus facilement à recruter, ce qui favoriserait la création d’emplois, notamment dans les TPE/PME. 

➜ Voir aussi : Jeunes : qu'attendent-ils de leur futur emploi ?

 

4. Favoriser l’insertion par secteur géographique

En récompensant les entreprises qui embauchent dans leur secteur géographique, le gouvernement permettrait de désenclaver certaines régions abattues par le chômage. Appliquer cette solution donnerait notamment la possibilité aux jeunes de Zone de Sécurité Prioritaire de se sortir d’un cercle vicieux dans lequel ils sont rejetés par les entreprises environnantes.

 

5. Recommander le stagiaire grâce à un rapport de stage

Donner pour tâche aux entreprises de rédiger un rapport de stage sur un apprenti serait un bon moyen pour le motiver et lui ouvrir les portes de l’emploi. Ce rapport pourrait s’installer en tant que recommandation dans le processus de recrutement des entreprises.

➜ Voir le dossier : Premier emploi : aides et conseils

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis