Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les jeunes Diplômés de l'Enseignement Supéri...

Les jeunes Diplômés de l'Enseignement Supérieur connaissent moins le Chômage

Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a publié vendredi dernier des indicateurs qui ont révélé que les jeunes sans diplômes ou ayant obtenu seulement le Diplôme National du Brevet (DNB) subissent beaucoup plus le chômage que les autres.

Publié le 19 Juillet 2017 à 17h55 | | 0 avis

Les jeunes Diplômés de l'Enseignement Supérieur connaissent moins le Chômage

Des taux de chômage opposés selon les niveaux de qualification

Les chiffres sont édifiants. Les jeunes français entre 15 et 24 ans qui sont sortis du système éducatif sans avoir de qualification particulière ou en ayant simplement obtenu leur brevet des collèges sont 50% à être confrontés au chômage en 2013. En revanche, les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur ne sont que 10,5% à subir ce fléau.

Ces deux cas sont extrêmes, entre eux on retrouve les titulaires de CAP ou BEP qui sont également frappés par le chômage mais à un taux plus raisonnable que les non-diplômés ou détenteurs du DNB puisqu’ils sont 24,7% à être en recherche d’emploi.

Pour les jeunes qui ont quitté leur formation initiale depuis un à quatre ans le taux de chômage s’élève à 19,9% en 2015. Attention, cette moyenne est bien sûr à nuancer puisque le taux de chômage est très différent selon le diplôme obtenu et la durée de scolarisation.

➜ À Lire : Trouver un premier emploi quand on est jeune diplômé

 

Le diplôme, outil de lutte contre le chômage

Face à ce constat alarmant, la directrice de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Catherine Moisan déclare  que « le diplôme de formation initiale est plus que jamais un rempart contre le chômage […] Les variables d’ajustement des crises sont les jeunes sans diplôme ».

Pour elle, notre pays fait partie des plus inégalitaires puisque le poids de l’origine sociale est celui qui pèse le plus dans la balance.

Pour tenter d’échapper à la crise du marché du travail et ne pas faire partie de ces jeunes en difficulté il faudra donc tenter d’obtenir une qualification. Heureusement, les entreprises comme Nestlé se mobilisent pour lutter contre le chômage des jeunes, certains secteurs essayent également de faire leur promotion pour recruter des jeunes, le gouvernement injecte de l'argent dans la garantie pour la jeunesse et Pôle Emploi propose un nouveau dispositif spécialement pour les jeunes.

➜ Voir le dossier : Premier emploi : aides et conseils