Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Fiche métier : éducateur sportif

Fiche métier : éducateur sportif

Football, basket, tennis, natation, cyclisme… autant de disciplines dans lesquelles un éducateur sportif peut être spécialisé. Il est chargé d’encadrer et d’animer les activités sportives pour les enfants ou les adultes de tous niveaux. L’éducateur sportif est spécialisé dans une discipline particulière.

Publié le 10 Avril 2012 à 18h07 | | 2 avis

Fiche métier : éducateur sportif

Missions de l’éducateur sportif

L’appellation « éducateur sportif » recouvre plusieurs métiers. Les professeurs de basket, d’équitation, de judo ou les moniteurs de ski, tous ces professionnels sont des éducateurs sportifs.

L’éducateur sportif enseigne les fondements du sport dans lequel il est spécialisé à des publics variés. Il peut enseigner auprès d’enfants, d’adultes, de personnes âgés quel que soit leur niveau.

La variété du public suggère que l’éducateur sportif adapte les exercices mais aussi les explications au public qu’il a en face de lui.

Outre l’expertise qu’il a dans son sport et son rôle pédagogique, il a aussi un rôle d’animation à jouer. Ses tâches sont donc diverses : animation au sein des centres de loisirs et de vacances, entrainement de haut niveau auprès des compétiteurs...

Il doit également veiller à ce que les activités qu’il propose se déroulent en toute sécurité. Pour cela, il doit, entre autres, analyser et corriger les gestes de ses élèves pour les aider à progresser mais aussi pour éviter qu’ils ne se blessent.

Parfois les éducateurs sportifs doivent également remplir un rôle d’organisateur en préparant des plannings, en réservant des hébergements, en mettant au point des sorties…

Pour le reste des tâches, celles-ci dépendant essentiellement des disciplines qu’il enseigne. Enfin il faut savoir que les éducateurs sportifs travaillent bien souvent en dehors des horaires et des périodes scolaires et qu’ils sont souvent spécialisés dans deux domaines (et sont donc titulaires de deux brevets).


 

Compétences

Pour être éducateur sportif, il faut évidemment être en très bonne condition physique et avoir un excellent niveau technique dans les disciplines qu’on exerce. L’éducateur sportif doit également être psychologiquement résistant pour affronter toutes sortes de situations.

La nature de son métier lui demande d’être pédagogue. Le but est bien de transmettre des techniques et un savoir. Il est donc indispensable d’être patient et calme pour que l’enseignement se fasse dans les meilleures conditions.

Aussi l’éducateur sportif doit être diplomate et doit avoir le sens du relationnel pour instaurer une bonne ambiance au sein d’un groupe, régler les conflits…

Dans le cas où il exerce à son propre compte il doit également avoir des compétences de gestionnaire et doit se montrer innovant et créatif pour attirer une clientèle.


 

Formation de l'éducateur sportif

Pour exercer ce métier il est nécessaire d’être titulaire du brevet d’Etat d’éducateur sportif (BEES) 1er degré. Il s’agit d’un diplôme de niveau bac qui est nécessaire pour enseigner dans les 65 disciplines proposées. Pour l’obtenir il faut suivre une formation qui ne requiert aucun autre diplôme, être âgé de 18 ans au moins, réussir les épreuves de sélection et être titulaire de l’U.E « Prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1).

Le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS)  a été mis en place depuis 2001. C’est également un diplôme de niveau bac et il est voué à remplacer le BEES de 1er degré. Il ne propose pas encore l’ensemble des disciplines proposées par le BEES.

Pour ceux qui désirent accéder à des fonctions d’entraîneur, il est possible d’obtenir le BEES 2e degré qui permet de se perfectionner techniquement. Cette formation est accessible aux personnes titulaires d’un BEES 1er degré depuis 2 ans au moins.

Pour les plus ambitieux qui souhaiteraient devenir entraineur d’équipe national, directeur technique national ou chercheur, il est possible de suivre une formation à Voiron pour obtenir le BEES 3e degré (à condition d’être titulaire du BEES 2e degré).


 

Où exercer ?

Les éducateurs sportifs travaillent souvent en tant que salariés pour les communes ou au sein des associations sportives, des clubs sportifs, des centres de vacances… Ils peuvent également travailler en indépendant ou encore cumuler travail indépendant et salarié. Lorsqu’ils sont salariés, ils ont souvent plusieurs employeurs.

Le lieu où ils travaillent dépend de la discipline dans laquelle ils sont spécialisés. Il peuvent ainsi travailler en pleine nature, ou en intérieur.


 

Insertion professionnelle et évolution de carrière

Il est difficile de travailler pendant toute l’année lorsqu’on est titulaire d’un seul BEES qui restreint l’enseignement à une pratique. Il est donc souvent nécessaire d’être titulaire de plusieurs diplômes pour enseigner tout au long de l’année et pour effectuer suffisamment d’heures de travail chaque semaine.

Aussi ce travail étant très physique, il ne faut pas espérer la pratiquer tout au long de sa vie. Il est donc intéressant de penser à se reconvertir dans des secteurs qui entretiennent des liens avec le monde du sport. Il est toutefois possible d’évoluer et de devenir directeur technique de club, entraineur, formateur (avec un BEES 2e degré), dirigeant de fédération, entraineur national (avec le BEES 3e degré)…

L’éducateur sportif peut également devenir professeur de sport en passant le concours. Pour passer ce concours, il faut être titulaire d’un BEES 2e degré.


 

Salaire

Un éducateur sportif débutant gagne 1100 euros net par mois s’il est salarié dans la fonction publique. Cette rémunération évolue ensuite selon le grade et l’échelon pour atteindre 1400 euros. La rémunération est plus importante au sein des salles de sport privées et peut atteindre 1600 euros net par mois.

Lorsqu’il devient formateur il peut gagner de 2000 à plus de 7000 euros net par mois.

Les avis sur cet article
linda

20 / 20

ce métier me plait bien, enseigner ma passion me plairait bien mais il faut être titulaire de 2 brevets ce métier n'est pas complet c'est surtout un + en quelques sortes
Par

linda

- le 04 Décembre 15h11
Tremplinsport

20 / 20

Pour passez votre BPJEPS à voiron : Tremplin Sport Formation Diomaine de la Brunerie 180 Bd de Charavines 38500 Voiron 04 76 67 04 05 www.tremplinsport.fr
Par

Tremplinsport

- le 11 Avril 21h46
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis