Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

De plus en plus de docteurs trouvent un emploi ...

De plus en plus de docteurs trouvent un emploi dans les PME

En France, seulement 12 % des docteurs travaillent pour des entreprises. Parmi ce pourcentage, un nombre croissant intègre des petites et moyennes entreprises (PME). Pour développer ce phénomène, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a lancé une étude sur la reconnaissance professionnelle des docteurs.

13 Janvier 2015 à 17h14 | | 0 avis

De plus en plus de docteurs trouvent un emploi dans les PME

Les docteurs ont tendance à se diriger vers le secteur public

12% des 12.000 docteurs diplômés chaque année en France, travaillent en entreprise. Un chiffre trop bas. De plus en plus d’entre eux intègrent des PME. En effet, ces dernières peuvent offrir de réels débouchés aux jeunes docteurs qui ont des difficultés à s’insérer dans la vie professionnelle. Le taux de chômage des docteurs en France est trois fois plus élevé que les chiffres annoncés pour le taux de chômage des jeunes de 15 à 24 ans par l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE).

En Octobre, l’Apec a publié une étude sur « Le devenir professionnel des jeunes docteurs », d’après cette étude ils sont 96% à déjà avoir occupés un premier emploi mais seulement 43% d’entre eux occupent un emploi pérenne un an après l’obtention de leur diplôme. Du fait de leur orientation vers le secteur public, plus que les autres diplômés, ils sont victimes de l’épuisement des postes de recherche et d’enseignement.

Pour y remédier, Geneviève Fioraso, secrétaire d'État chargée de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a confié à Patrick Fridenson, directeur d’études à l’EHESS, une mission sur la reconnaissance professionnelle du Doctorat en janvier 2014. Depuis, la Convention Industrielle de Formation par la Recherche (CIFRE), qui permet aux entreprises de bénéficier d’une aide financière pour recruter de jeunes doctorants, et le crédit impôt recherche, qui permet un soutien aux activités de recherche et développement des entreprises encouragent l’augmentation continue de docteurs et doctorants qui travaillent en PME.

L’image des docteurs ne les aide pas

En 2013, 38% des contrats CIFRE ont été signés par des PME, selon l’Association Nationale de Recherche et Technologie (ANRT). L’économie française depuis 2009, n’encouragerait pas les PME à lancer des recrutements. Pour les y inciter, des initiatives ont été créées. A Lyon, par exemple, avec une plateforme de recrutement dans le modèle « Job Board » qui met en relation les universités et leurs laboratoires avec des entreprises. Ce dispositif permet chaque année à une centaine de docteurs d’entrer en contact avec des entreprises.

L’intérêt des PME pour les docteurs devrait évoluer dans les prochaines années. Le principal frein reste leur image, l’APEC a questionné des entreprises quant à leur perception d’un docteur et le « manque d’opérationnalité », l’« hyperspécialisation » et l’incapacité à travailler en équipe se sont révélés être les défauts que les questionnés ont soulignés.

Un profil de compétences des docteurs devrait cependant être publié prochainement par le ministère de l’Enseignement supérieur. Patrick Fridenson compte lui, sur une prise de conscience collective, et souhaite une reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives avec un niveau de rémunération égal à celui des ingénieurs.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis