Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les jeunes diplômés et l'emploi : jusqu'ici t...

Les jeunes diplômés et l'emploi : jusqu'ici tout va bien

Selon une étude de l’Apec, les jeunes se sont plutôt bien insérés dans le marché du travail en 2011. Une bonne nouvelle, certes, mais l’avenir ne semble pas si rose. Media étudiant vous en dit plus. 

Publié le 03 Octobre 2012 à 11h25 | | 0 avis

Les jeunes diplômés et l'emploi : jusqu'ici tout va bien

Le recrutement devrait diminuer

Pour les étudiants diplômés en 2011, tout va plutôt bien. En effet, selon une étude de l’Association pour l’Emploi des Cadres (Apec), en avril 2012, 71% des jeunes de niveau Bac +4 avaient un emploi. Ils mettent en moyenne deux mois pour trouver un emploi et sont 56% à décrocher un contrat à durée indéterminée. Une situation qui contraste tout de même selon le diplôme obtenu. Ce sont d’abord les diplômés d’écoles d’ingénieurs qui s’en sortent le mieux, 8 ingénieurs sur 10 ont un emploi tandis que ceux qui ont suivi un cursus universitaire ne sont que 69% à avoir décroché un job.


Plus ou moins de difficultés selon les disciplines

Parmi les diplômés, ce sont surtout les jeunes ayant suivi une formation technique qui sont le plus recherchés. Les secteurs les plus porteurs sont les télécoms, les métiers du numérique, l’ingénierie, la mécanique, la métallurgie et l’aéronautique. A l’opposé, les jeunes diplômés de filières économiques et des sciences-humaines sont dans une situation plus difficile : seuls 60% d’entre eux avaient un emploi au printemps dernier.


Des jeunes prévoyants

Face à la crise économique et sociale, de nombreux jeunes diplômés avaient anticipé les éventuelles difficultés à trouver un emploi. 60% d’entre eux s’étaient mis à la recherche d’un emploi avant même la fin de leurs études, lorsqu’ils n’étaient que 55% l’année précédente. Par contre, la durée moyenne de recherche d’un premier emploi est toujours de deux mois. Le salaire moyen annuel est également en hausse : il a augmenté de 3,6% en un an, passant de 27 600 euros à 28 600 euros brut par an. La prudence est également de mise puisque ils sont beaucoup moins nombreux à démissionner d’un poste.


Une situation qui tend à se dégrader

Au vu de la fragilisation du marché de l’emploi et de la faible croissance prévue, le recrutement des jeunes diplômés devrait sensiblement baisser dans les prochains mois. Les embauches dans l’enseignement et les contrats de génération prévus par le gouvernement pourraient tout de même limiter les dégâts.

V.B

Crédit photo: © FotolEdhar - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis