Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Dan Price : le jeune patron fixe à 70 000 doll...

Dan Price : le jeune patron fixe à 70 000 dollars le salaire minimum annuel dans sa start-up

A 30 ans, Dan Price, fondateur de Gravity Payments, une société de services de paiements, a annoncé à ses 120 employés la meilleure des nouvelles. Le jeune patron a ainsi décidé de fixer un salaire minimum de 70.000 dollars pour tous les salariés de son entreprise. Une nouvelle qui comme vous vous en doutez a accueilli un tonnerre d’applaudissements et des cris de joie.

17 Avril 2015 à 11h17 | | 0 avis

Dan Price : le jeune patron fixe à 70 000 dollars le salaire minimum annuel dans sa start-up

Dan Price : meilleur patron du siècle pour ses employés

Alors qui est le patron du mois, enfin de l’année ou du millénaire ? Surement Dan Price, le fondateur d’une société de services de paiements qui embauche 120 employés et qui a annoncé lundi qu’il fixerait à 70.000 dollars minimum le salaire annuel dans son entreprise.

« Ce que je veux annoncer aujourd’hui c’est que nous allons mettre en place, avec effet immédiat, une politique salariale, instituant un salaire minimum de 70.000 dollars pour toute personne travaillant ici », avait-il alors déclaré.

Augmentation salariale, baisse de la rémunération du patron

Une augmentation salariale qui a un coût, mais que M.Price compte financer en se serrant la ceinture. En effet, ce jeune chef d’entreprise, compte diviser son propre salaire par 14 pour ne toucher que 70.000 dollars par an contre les 1 million qu’il touchait précédemment.

De plus, Dan Price devrait également piocher dans les 2 millions de dollars de bénéfices dégagés en 2014 par l’entreprise.

Coup de pub ou réelle prise de conscience des inégalités salariales ?

« Ma rémunération était vraiment très élevée, j’ai décidé de la réduire au niveau du salaire minimum et elle le restera jusqu’à ce que nous retrouvions les niveaux de bénéfices que nous avions avant ce changement de politique salariale », expliquait-il.

Une initiative qui pourrait être une prise de conscience des inégalités salariales, mais aussi un coup de pub hors du commun. Qu’en pensez-vous ?

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis