Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Création d'entreprise : la Faculté Libre de D...

Création d'entreprise : la Faculté Libre de Droit s'associe aux Mines Douai

 

Publié le 25 Octobre 2013 à 10h20 | | 0 avis

Création d'entreprise : la Faculté Libre de Droit s'associe aux Mines Douai

Les étudiants de la Faculté Libre de Droit accompagnés du cabinet 
d’avocat SHBKAvocats conseillent 
les porteurs de projets de l’Incubateur de Mines Douai 

Protection intellectuelle, statuts, levées de fonds, réseaux de distribution, conditions générales de vente… Autant de sujets juridiques auxquels les porteurs de projets de l'incubateur « APUI » de Mines Douai sont régulièrement confrontés. Depuis la rentrée 2012, ils ont pu compter sur l’aide active des étudiants de la Faculté Libre de Droit (FLD). 

Répondre aux problématiques juridiques 

Afin d’accompagner ses étudiants dans le développement de leur projet professionnel, la Faculté Libre de Droit s’est associée à l'Incubateur technologique de Mines Douai et au cabinet SHBKAVOCATS. Les étudiants ont ainsi pu appliquer en situation leurs connaissances et répondre aux problématiques juridiques rencontrées par les porteurs de projets. 

L’incubateur a pour mission de favoriser la création et le développement d’entreprises innovantes en région Nord-Pas-de-Calais. Il les forme et les accompagne dans l’élaboration de leur projet d’un point de vue technique, juridique, industriel, commercial et financier. Il les aide également à tisser les réseaux relationnels indispensables au bon développement de leur activité. 


Une cinquantaine d'étudiants en droit impliqués

Sur toutes les questions juridiques liées aux 12 projets présentés par l’incubateur en 2012-2013, la structure s’est ainsi appuyée sur une cinquantaine d’étudiants issus du master 1 Droit des affaires et des masters 2 Pratique du droit des affaires (PDA) et Droit comptable et financier (DCF). Sous la responsabilité du cabinet SHBKAVOCATS, ils ont conseillé et accompagné les porteurs de projets sur l’environnement juridique. 

« Notre volonté est ainsi de développer les compétences et l’autonomie des étudiants en leur permettant de s’investir dans un projet concret dans lequel tous les instruments juridiques de leur spécialité seront sollicités », explique Nathalie Laugier, Responsable du parcours droit des affaires de la Faculté Libre de Droit. 

Ainsi, de part et d’autre, les différents acteurs peuvent prendre conscience des paramètres, juridiques ou non, nécessaires à la création d’une entreprise et s’enrichir par leur culture respective. La notoriété d’APUI et des domaines compétences des étudiants de la FLD sont ainsi développés. 


12 projets ont déjà bénéficié du système

Sur l’année 2012-2013, 12 projets ont bénéficié de l’accompagnement des étudiants, ayant permis de diminuer significativement le coût global du projet tout en bénéficiant de conseils juridiques avertis pour la bonne gestion et le développement de leur structure.  Johann, étudiant en Master 2 Droit des Affaires à la FLD, accompagné de quatre autres étudiants en Master 1 & 2, a eu l’opportunité d’accompagner un projet de l’incubateur. 

« Cette expérience a été l’occasion de mettre en pratique nos connaissances théoriques du Droit des Affaires et de confronter nos travaux à un cas d’application réel. Le projet que nous avons accompagné, de part son domaine d’activité, nous a par ailleurs poussés à dépasser notre champ d’expertise en étant confronté à des problématiques ayant trait notamment au Droit Public ». 

Pour les étudiants de Master 1 & 2 de la FLD, participer à ce dispositif est également un excellent tremplin. « Lors de mes entretiens de stage, mes interlocuteurs ont porté beaucoup d’attention à cette expérience. Je l’ai clairement valorisée dans mon CV, car à mes yeux il s’agit d’une réelle valeur ajoutée pour un futur employeur que d’avoir mis en pratique mes connaissances pour des projets concrets. » explique Johann. 

Communiqué.
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis