Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Apec : Paris, une zone d'emploi "hors norme" po...

Apec : Paris, une zone d'emploi "hors norme" pour les cadres

Une étude menée par l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), révèle la répartition inégale des cadres du privé en France métropolitaine. La répartition territoriale des cadres montre une forte concentration dans quelques bassins d’emploi notamment dans 17 zones principales d’emploi.

25 Mars 2015 à 09h03 | | 1 avis

Apec : Paris, une zone d'emploi

L’Apec dénombre environ 2,9 millions de cadres dans l’enquête annuelle réalisée auprès de 12.000 entreprises, Perspectives de l’emploi cadre. L’enquête L’emploi cadre : une répartition très inégale sur le territoire estime donc le nombre de cadre, c'est-à-dire les salariés qui cotisent à la caisse retraite complémentaire des cadres (Agirc) à 2,9 millions.

Répartition des cadres sur le territoire Français métropolitain

Les zones d'emploi

La France métropolitaine compte 304 zones d’emploi, des « espaces à l’intérieur desquels la plupart des actifs résident et travaillent et dans lesquels les établissements peuvent trouver l’essentiel de la main d’œuvre nécessaire pour occuper les emplois offerts », selon l’INSEE. Parmi ces 304 zones d’emploi, 17 regroupent chacune plus de 25.000 cadres en moyenne.

  • 213 zones d’emploi en France métropolitaine regroupent 14% des cadres.
  • 52 zones d’emploi regroupent 77% des cadres, soit ¾ des cadres présents sur l’hexagone.
  • 39 zones d’emploi regroupent 9% des cadres, avec un effectif entre 5.000 et 10.000.

Sur le plan démographique, les 17 plus grandes zones d’emploi de France (Toulouse, Rennes, Montpellier, Nantes, Bordeaux, Lyon, Orly, Paris, Grenoble, Aix-en-Provence, Cannes-Antibes, Rouen, Roissy-Sud Picardie, Marseille-Aubagne, Strasbourg, Lille et Saclay) présentent une croissance démographique entre 2006 et 2011. Cette évolution représente en moyenne, pour l’ensemble des 17 régions, une croissance de 3,3% en 5 ans, soit plus forte qu’en France métropolitaine avec une croissance de 2,7% et plus forte que dans l’ensemble des 287 autres zones d’emploi, avec une croissance de 2,4% environ.

En revanche, en volume, les zones d’emploi ayant gagné le plus d’habitants ne sont plus les mêmes qu’avec les données démographiques (nombres d’habitants par m²).

On retrouve alors :

  1. Paris en tête avec 172.000 nouveaux habitants
  2. Toulouse avec 88.000 nouveaux habitants
  3. Lyon avec 71.000 nouveaux habitants
  4. Bordeaux avec 56.000 nouveaux habitants
  5. Nantes avec 55.000 nouveaux habitants

Répartition des salariés dans les zones d'emploi principales

 

Les 17 plus grandes zones d’emploi en France métropolitaine regroupent à elles seules près de 44% de l’emploi salarié en France.

La répartition des salariés par secteurs d’activité dans les 17 grandes zones d’emploi cadre en France révèle que 2/3 des salariés travaillent dans le tertiaire avec une « prédominance du tertiaire marchand » (57%). 29% des salariés de ces zones d’emploi travaillent dans l’Industrie, notamment à Paris, Lyon, Toulouse, Saclay, Grenoble et Nantes.

Paris première zone d’emploi pour les cadres du privé

L’étude révèle également que la zone d’emploi de Paris n’est pas seulement la première zone d’emploi en France en termes de volume mais également la première zone d’emploi pour les cadres du privé. Elle détient une « place à part » parmi les 304 zones d’emploi de l’hexagone et compte à elle seule 101 communes.

La zone d’emploi de Paris comprend 750.000 cadres du privé, soit 26% des effectifs nationaux, de nombreux quartiers d’affaires (La Défense), de nombreux sièges sociaux et 20% des étudiants du supérieur parmi la population estudiantine nationale, contre 6% seulement pour Lyon placé en seconde position.

C’est la zone d’emploi la plus peuplée de France avec près de 6 millions d’habitants, soit 9% de la population française totale, enfin elle réuni près de 3 millions de salariés. La zone est également bien « positionnée sur des activités à forte valeur ajoutées et à haute intensité technologique ». Elle compte notamment plus de cadres que les 10 autres grandes zones qui comptent le plus de cadres réunies (Lyon, Saclay, Toulouse, Marseille-Aubagne, Lille, Bordeaux, Nantes, Grenoble, Roissy-Sud Picardie et Strasbourg).

La zone d’emploi de Paris en chiffres :

  • 1ere zone d’emploi la plus importante pour les effectifs cadre
  • 5,5 fois plus de cadres qu’à Lyon (2ème zone d’emploi la plus importante)
  • 750.000 cadres du privé
  • 20% de la population estudiantine de France

La zone d’emploi de Paris est « hors-norme » en comparaison avec les zones qui la suivent dans le classement à savoir Lyon et Saclay, mais le fossé se creuse encore plus avec les zones en 20ème position ou 100ème position du classement, Tours et Macon.

Les 17 zones d’emploi regroupent quand à elles près d’1,4 millions d’étudiants du supérieur soit 60% de la population estudiantine française.

L’impacte de la réforme territoriale sur la répartition de l’emploi cadre en France

La réforme territoriale voté en décembre dernier et qui sera mise en place dès Janvier 2016, aura un impact significatif sur la répartition de l’emploi cadre dans les différentes régions, selon l’enquête de l’Apec.

La nouvelle répartition régionale des cadres

La région Île-de-France comportera le plus de cadre avec environ 35% des cadres du privé de France métropolitaine, soit environ 1 million.

La région Auvergne-Rhône-Alpes, sera placée en seconde position avec 12% de la population cadre française, soit 350.000 cadres dont 89% sont répartis exclusivement sur le territoire Rhônalpin.

La région Nord-pas-de-Calais-Picardie, au troisième rang avec 7,4% de l’effectif cadre de France.

Enfin, la région PACA, au quatrième rang totalise 7,2% de la population cadre de l’hexagone.

La réforme territoriale entrainera donc la modification des équilibres entre les pôles d’attraction de chaque nouvelle région. Pour la plupart, l’enquête, compte 1 zone d’emploi majeure pour l’emploi cadre et 1 ou plusieurs zones secondaires.

Enfin, les zones d’emploi principales pour les cadres du privé en France sont :

1

Paris, 73% des cadres d'Ile de France

2

Toulouse, 49% des cadres du Languedoc-Rousillon/Midi-Pyrenées

3

Nantes, 44% des cadres du Pays-de-la-Loire

4

Rennes, 39% des cadres de Bretagne

5

Lyon, 39% des cadres d'Auvergne/Rhône-Alpes

6

Marseille-Aubagne, 32% des cadres de PACA

7

Bordeaux, 34% des cadres d'Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes

8

Lille, 30% des cadres du Nors-Pas-de-Calais/Picardie

9

Rouen, 31% des cadres de Normandie

10

Strasbourg, 20% des cadres d'Alsace/Champagne-Ardenne/Lorraine

Vous pouvez consulter la totalité de l’étude dans la rubrique Observatoire de l’emploi de l’Apec 

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'hors norme" pour les cadres") AS score , C.slug AS subCategory' at line 1