Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

87% des jeunes prêts à changer de secteur d'a...

87% des jeunes prêts à changer de secteur d'activité pour trouver un emploi

L’édition annuelle du Baromètre Prism’Emploi-OpinionWay « Les jeunes et l’emploi » en mars dernier l’avait déjà montré : oui, les jeunes veulent travailler ! L’enquête menée illustre qu’ils sont prêts à consentir à de nombreux sacrifices pour trouver un emploi. Néanmoins, ils font état de certaines limites, notamment à propos des emplois non-pourvus.

Publié le 15 Juin 2015 à 13h05 | | 0 avis

87% des jeunes prêts à changer de secteur d'activité pour trouver un emploi

Les jeunes ont envie de travailler

Pour faciliter leur insertion sur le marché du travail:

85% des jeunes de 18-24 ans se disent prêts à accepter un poste différent de celui pour lequel ils ont été formés. 87% se disent prêts à travailler dans un secteur d’activité qu’ils n’envisageaient pas au début de leurs recherches et 78% se disent prêts à changer d’orientation au cours de leur parcours professionnel.

Parmi les jeunes interrogés, il faut noter que ce sont les demandeurs d’emploi qui ont été les plus disposés à faire des concessions.

Néanmoins l’intérêt des jeunes pour certains emplois reste mesuré. Dans le cadre des débats sur le marché du travail, la notion d’emplois non pourvus en France revient régulièrement accompagnée d’une question :

Pourquoi existe-t-il des emplois qui ne trouvent pas preneur malgré le nombre croissant de chômeurs en France, notamment chez les jeunes ?

Force est de constater que malgré l’envie des jeunes de travailler, leur appétence pour certains postes reste limitée. Ainsi, en cas de difficultés à trouver un emploi, les jeunes de 18-24 ans seraient plutôt enclins à accepter les postes de vendeur pour 68% d’entre eux, cadre – attaché commercial pour 56% d’entre eux ou encore employé / agent de maîtrise dans le secteur de l’hôtellerie-restauration pour 50% des sondés.

La pénibilité : première raison de non-attractivité des postes

La pénibilité est le facteur le plus fréquemment évoqué par les jeunes pour justifier leur réticence à accepter un poste. En effet, 72% des jeunes considèrent le travail de cuisinier comme pénible, 70% pour le poste d’ouvrier qualifié du second œuvre, 66% pour un poste d’aide à domicile ou d’aide-ménagère et 66% pour un poste d’employé ou d’agent de maîtrise dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.

Deux autres raisons sont invoquées, le manque d’attractivité et le niveau de rémunération.

« Les jeunes nous prouvent à nouveau leur envie de travailler à travers cette nouvelle enquête. Nous devons les encourager ! », déclare François Roux, délégué général de Prism’Emploi.

« L’intérim constitue une réponse pertinente pour les accompagner dans ce sens. La diversité des expériences, la multiplicité des missions, les formations proposées, aident le jeune à construire son parcours professionnel et à développer son employabilité, élément capital pour accéder au marché du travail »