Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

53% des jeunes diplômés envisageaient de quit...

53% des jeunes diplômés envisageaient de quitter leur premier poste

Une étude réalisée par Hay Group, une société internationale de conseil en management, met en avant les problèmes des jeunes diplômés qui ont intégré le monde du travail. On pourrait croire qu’une fois embauché tout ce passe comme sur des roulettes, mais vous allez voir qu’il s’agit bien du contraire pour au moins un jeune sur deux.

16 Juin 2015 à 17h22 | | 0 avis

53% des jeunes diplômés envisageaient de quitter leur premier poste

Les jeunes et les recruteurs en totale opposition

1 jeune sur deux aurait envisagé de quitter son premier emploi en entreprise. Ce sont les chiffres présenté dans la nouvelle étude publiée par Hay Group lundi dernier et présenté par le Figaro Etudiant. Une décision qui résulte de l’ambiance de travail en général qui ne mettait pas à l’aise les jeunes diplômés.

Cette tension viendrait pour les 16.212 recruteurs interrogés au cours de l’étude, du fait que les jeunes ne sont pas suffisamment préparés au monde de l’entreprise. Une hypothèse que les sondés du côté des jeunes diplômés réfutent. Pour eux, c’est le processus de recrutement qui est trop long ou encore « le manque de communication et de retour sur leur candidature ».

Un parcours d’intégration indispensable ?

Certains avouent même se venger des entreprises lorsque l’expérience de recrutement avec ces dernières est mauvaise. Selon l’étude, 11% des jeunes diplômés interrogés indiquent cesser d’utiliser les produits et services de l’entreprise avec laquelle ils ont eu une mauvaise expérience, mais aussi dégrader l’image de l’entreprise sur les réseaux sociaux.

Néanmoins, pour régler le problème, selon cette étude, les recruteurs devraient instaurer une sorte de parcours d’intégration qui permettrait ainsi aux jeunes diplômés d’être « plus efficace et productifs dans leur travail ». Une méthode qui semblerait déjà avoir porté ses fruits, puisqu’on compterait moins de départs et de démissions dans les entreprises qui ont mis en place un programme du même genre.

Dernier conseil pour la route : même si les compétences techniques ne sont pas négligeables, les recruteurs recherchent avant tout des profils compatibles avec leur entreprise.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis