Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

10 points pour réussir un entretien

10 points pour réussir un entretien

Que ce soit pour un stage, un job étudiant ou un premier emploi, on ne va pas à un entretien d'embauche les mains dans les poches si on veut convaincre le recruteur. Voici 10 petites choses auxquelles ils faut penser avant un entretien pour mettre toutes les chances de son côté

Publié le 20 Février 2019 à 16h20 | | 0 avis

10 points pour réussir un entretien

Renseignez-vous sur l'entreprise

Avant un entretien d'embauche, prenez le temps de vous renseigner sur l'entreprise : quelles sont ses activités, ses clients, son esprit ? On ne vous demande pas d'apprendre toute l'histoire de la société depuis sa création, mais de savoir à qui vous avez affaire. Le recruteur sentira que vous savez de quoi il parle et que vous n'êtes pas là en touriste, ce qui le mettra en confiance. 

Préparez quelques questions

Préparer quelques questions avant l'entretien : sur l'entreprise, l'équipe, vos futures missions... Cela montrera à l'employeur que vous vous intéressez à la société et au poste, ce qui est forcément appréciable. 

Prévoyez une tenue adéquate

S'habiller pour un entretien n'est pas simple. Il ne s'agit pas de sortir le costume-cravate ou le tailleur pour impressionner le recruteur. Votre tenue doit être en adéquation avec l'esprit de l'entreprise : ne débarquez pas en costume dans une start-up de jeunes développeurs web, ni en jean-baskets dans une banque. 

N'oubliez pas votre CV

Evitez d'arriver les mains vides. Pensez à amener avec vous au moins un ou deux exemplaires de votre CV au cas où le recruteur n'en ait pas avec lui. Prenez aussi de quoi écrire, cela peut toujours servir. 

;

Arrivez en avance...

...mais pas trop. Être ponctuel ne signifie pas "être sur place une heure en avance", il s'agit d'être à l'heure. Si vous avez rendez-vous à 14h, soyez sur place à 13h45. Il est inutile d'arriver à 13h, vous ne feriez que mettre mal à l'aise les personnes censées vous recevoir. 

Répétez vos arguments

Quoi de mieux qu'une petite répétition pour ne pas être pris au dépourvu ? Entraînez-vous à répondre aux potentielles questions du recruteur, cela vous permettra de garder votre calme et de répondre sans stresser (ou presque). 

Ne mentez pas

Lors d'un entretien d'embauche, on a toujours envie d'impressionner le recruteur. Ce n'est pas une raison pour lui raconter n'importe quoi ! Vous inventer une maîtrise parfaite de l'anglais, un diplôme que vous n'avez pas ou des hobbies que vous connaissez à peine ne vous mènera à rien. Soyez honnête. 

Ayez confiance en vous

Oui, c'est plus facile à dire qu'à faire, mais cela vous apportera beaucoup ! Sachez que la communication verbale ne représente qu'une toute petite part de ce que vous "direz" à l'entretien. Le reste, vous le transmettrez au recruteur par votre attitude. Montrez-vous donc ouvert, avenant et sûr de vous. Prenez une voix assurée lorsque vous répondez aux questions du recruteur et ne regardez pas vos pieds.

Abordez la question du salaire à la fin

Aborder la question du salaire est toujours gênant. Pourtant, le recruteur n'est pas dupe : il sait pertinemment que vous ne cherchez pas un emploi pour la beauté du geste. Pour autant, n'en parlez pas dès le début de l'entretien. Le recruteur vous en parlera sûrement plus tard dans l'entrevue, puisqu'il a besoin de connaître vos prétentions salariales. Si, arrivé à la fin de l'entretien, le sujet n'a pas été abordé, lancez-vous et posez-lui la question. 

N'ayez pas peur des silences

Pendant votre entretien, il se peut qu'il y ait quelques blancs. Vous avez dit ce que vous aviez à dire mais le recruteur n'ajoute rien ? Vous vous sentez donc obligé de continuer à parler de tout et de rien pour rompre le silence. Autre cas de figure : il vous a posé une question et aucune réponse ne vous vient dans la seconde. Vous paniquez. 

C'est une erreur. Rappelez-vous qu'il ne faut pas avoir peur des silences en entretien. Si vous avez dit ce que vous aviez à dire, taisez-vous. Ce que vous ajouterez sera superflu, voire inopportun. Si vous trouvez que vous mettez du temps à répondre, gagnez du temps en expliquant clairement que la question vous semble difficile et que vous réfléchissez. Mieux vaut cela que dire la première chose qui vous passera par la tête pour être débarrassé.