Les Dossiers du Mois :

Secteur du numérique : Pari gagnant ?

Plongez-vous dans le monde du digital !

➜ Voir le dossier

 

Tout savoir sur le double-diplôme

Obtenez 1 diplôme français + 1 diplôme international !

➜ Voir le dossier

 

Ingénieur au féminin

Comment devenir une femme scientifique ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

«Pour réussir l'alternance dans le numérique...

«Pour réussir l'alternance dans le numérique, il faut être un warrior»

TEMOIGNAGE - Marina S. est étudiante en Master à l'ECITV. Pour digiSchool, elle revient sur son parcours, son choix d'intégrer une formation numérique et ses ambitions. Elle délivre également de précieux conseils pour les jeunes tentés par le digital !

19 Octobre 2016 à 09h05 | | 0 avis

ECITV

Quel est votre parcours scolaire ?

Selon un article publié le 1er Février dernier par digiSchool, 80% des étudiants se trompent dans leur orientation. Aujourd’hui, je suis en Master E-Business à l’ECITV mais mes études ont commencé en médecine. Même si j’admire beaucoup le travail des médecins, j’avoue avoir très vite arrêté cette formation. Je reste persuadée que les jeunes doivent prendre des décisions sur leur orientation précipitamment. A 17 ans, il me semble évident que ces décisions sont prises en fonction des influences de la société, du manque d’expérience et de l’entourage.

Attirée par la vidéo depuis les TPE au lycée, je me suis engagée dans une formation de cadreur monteur en alternance à Bordeaux. Je ne me sentais pas prête pour décider. C’est pourquoi, dès lors de l’obtention de ce diplôme, je suis entrée dans le monde du travail dans le but d’acquérir suffisamment de maturité pour décider quel serait mon projet professionnel. Quel serait mon avenir, quel type d’études me correspondait et quel serait le secteur qui me conviendrait le mieux ? Je m’étais donnée 6 mois pour prendre la bonne décision et ne plus faire d’erreur.

Mon intérêt pour le marketing et le digital se développait de plus en plus. Comme je suis dynamique, les formations en continu m’ennuyaient. Familièrement, j’avais la flemme. Cela m’énervait de ne pas être dans le vif du sujet. J’étais persuadée (et le suis toujours) que l’alternance était le meilleur moyen de combiner théorie et pratique, efficacement, tout en décrochant des diplômes reconnus par l’état.

Alors, pour assurer la qualité de mes futures études, quoi de mieux que d’apprendre et enrichir mon CV simultanément ? J’ai donc intégré le Pôle Paris Alternance pour étudier le marketing opérationnel. Après deux ans d’alternance à PPA, j’ai intégré l’ECITV pour me former au digital. J’y ai validé mon bachelor avec mention bien et espère valider le mastère en 2017.

 

Pourquoi avez-vous fait le choix de vous former aux métiers du numérique ?

BI, Data, environnements collaboratifs, réseaux sociaux, digitalisation des entreprises, dématérialisation des processus et documents… Inutile de vous énumérer les termes les plus utilisés par les entreprises pour parler de leurs problématiques et des technologies actuelles, de leur transformation numérique et des investissements qui doivent être faits pour assurer des prestations à la hauteur de clients de plus en plus exigeants.

En plus d’évoluer tous les jours et d’assurer une montée en compétence quotidienne, le digital apparaît comme une révolution dans les modes de communication. Il révolutionne notre comportement au quotidien et a le mérite d’être une compétence internationale.

➜ Voir le dossier : Se former aux métiers du numérique, un pari gagnant ?

 

Quels sont à vos yeux les atouts d'ECITV ?

L’alternance

Honnêtement, en tant qu’étudiants souvent capricieux et râleurs, je pense que nous critiquons tous nos écoles. Pourtant, en prenant du recul comme dans toute situation, il est plus facile de tirer les aspects positifs.

Je vais vous raconter une petite anecdote. C’était le jour de la pré-rentrée : Mme Caroline Vlaeminck, directrice de l’ECITV faisait la présentation du programme de l’année quand tout à coup, elle pose une question face aux deux classes de 5ème année : « Qui n’a pas d’alternance dans cette salle ? » Deux personnes ont levé la main. Depuis, elles ont trouvé une alternance. Au cours de notre formation à l’ECITV, l’alternance est une vraie valeur ajoutée car nous intégrons des entreprises renommées, c’est vrai. Cependant, toutes les compétences que vous ne pourriez pas développer dans votre job au quotidien sont abordées lors de projets concrets.

Des projets professionnels

A l’ECITV, lorsque votre emploi du temps affiche « projet piscine », « séminaire », « projet autonomie » ou « Hackathon », c’est que vous allez suer pendant une semaine. Généralement le lundi c’est le brief client et puis, le vendredi à 14h c’est la présentation de votre projet final. Hackathon, concours Google, projet clients… C’est une vraie immersion dans la gestion de projet qui est proposée pour répondre à de vraies problématiques. Grâce à l’ECITV, j’ai pu travailler sur des projets pour Best Western, Priceminister, Interflora, Mauboussin, LovingStone…

Une équipe d’enfer

Depuis ma 1ère année de mastère, j’évolue avec une classe au top. Nous sommes tous en alternance, occupons des postes variés mais nous savons nous unir pour offrir à chacun son expérience, ses compétences et son aide. Je dirais que c’est comme un cocon familial. Il n’y a pas de concurrence entre nous car nous avons des avis d’experts sur différents métiers. A l’instar des solutions collaboratives, notre travail, nos passions et nos relations sont issus d’intérêts communs.

 

Quelles sont vos ambitions ?

Je suis française c’est vrai, mais je suis une amoureuse de l’Afrique. Lorsque mes camarades ou collègues me disent : « Franchement l’Afrique je n’y crois pas trop », je leur réponds : « Tant mieux, laisse moi et tu arriveras trop tard pour me rattraper ». Pourquoi ? Parce que je suis persuadée du potentiel de l’Afrique. En plus de faire partie de l’un des continents les plus réceptifs aux technologies (malgré les moyens), il est le continent où il y a certainement le plus d’étudiants ambitieux et motivés à l’idée d’apprendre de nouveaux métiers.

Quel que soit le pays d’Afrique, il me semble évident que le digital apportera une nouvelle dimension à la formation de ces étudiants et qu’il pourrait même proposer aux pays en développement, l’opportunité de se mettre à niveau. Mon ambition est de faire partie de cet accompagnement au changement, aux développements de nouveaux moyens de communication, d’acquisition et à la formation de nouveaux talents. C’est dans l’intérêt de tous.

 

Quels sont vos conseils pour réussir sa formation dans le web ?

L’alternance c’est génial, mais c’est dur ! Souvent mes collègues (à part ceux qui ont fait de l’alternance) tiennent un discours tel que : « Oh c’est bon, tu es en études, tu fais pas grand chose ! » N’écoutez pas ces personnes là car vous êtes un warrior ! L’alternance est d’autant plus difficile, qu’il vous faudra être curieux, aller plus loin que les cours et geeker !

Rassurez-vous, c’est aussi à ça que sert votre job en entreprise : aller plus loin. Rappelez-vous que si vous êtes persuadé d’affectionner les métiers du digital et que vous décidez de vous former, c’est un peu comme si, le monde vous ouvrait ses portes.


En savoir +

IFOCOP

La Grande Ecole du Web, du Digital et de l'Audiovisuel située à Paris, forme aux métiers de l'internet et de l'audiovisuel en alternance : Bachelor Internet, Mastère Digital Marketing, Mastère Communication audiovisuelle.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis