Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

Révisez sur digiSchool :

Bac Brevet BTS

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

"Avec internet, tous nos projets peuvent se ré...

"Avec internet, tous nos projets peuvent se réaliser"

Nous avons rencontré Quentin Lechémia, fondateur de Mybandmarket, plateforme de booking permettant de mettre en lien les musiciens et les bookers. Le jeune lyonnais, passionné de musique et de web, a su mêler les 2 pour devenir un entrepreneur surbooké, mais heureux.

08 Avril 2014 à 12h36 | | 0 avis


Développeur autodidacte

Après un Bac S, Quentin Lechémia s'est dirigé vers des études d'expertise comptable à l'institution des Chartreux, a priori, pas le meilleur moyen de lancer sa carrière dans le web. Mais sa passion pour internet n'est pas venue sur les bancs de la fac. "Je suis dans le web depuis les premiers modems, j'ai été très tôt passionné par internet", se souvient Quentin.

Alors comment passe-t-on d'un master en expertise comptable à concepteur de site internet ? Par du travail et de la curiosité, tout simplement. "Dès qu'on a une idée, il faut tout faire pour l'exploiter. Je suis développeur autodidacte, j'ai appris à coder en regardant des tonnes de tutoriaux sur internet. C'est dans ces moments-là qu'on se dit qu'on a la capacité de faire ce qu'on veut."

Retrouvez l'interview de Quentin Lechémia au micro d'Etienne Lazzarotto, journaliste pour digiSchool média.


 

Des projets plein la tête

Quentin Lechémia est ce qu'on appelle une touche à tout. Mais s'il a bien un domaine de prédilection, c'est la musique. Guitariste au sein d'un groupe, il s'est servi de ces connaissances en développement web pour faire de ces 2 passions son métier. Ce qui a conduit la création de Mybandmarket : "Mybandmarket est né d'un besoin. Quand j'étais à Londres en tant que musicien, j'ai remarqué que nous avions du mal à trouver des dates et que les bookers avaient eux aussi du mal à trouver des musiciens, j'ai alors créé une plateforme pour relier les 2. Nous avons un peu plus de 5 000 artistes sur Mybandmarket aujourd'hui."

Parallèlement, Quentin a créé Mybandnews, plateforme d'actualités musicales indépendantes pour "rendre visible Mybandmarket auprès des médias", mais également EuroMusic Contest. Cet "Eurovision 2.0" avait été testé en 2011 et abandonné depuis. Quentin, via son autre entreprise basé en Angleterre, a repris le projet, qui l'intéresse tout particulièrement : "L'Eurovision marche très bien en Europe de l'est mais pas du tout en France. Avec EuroMusic Contest, ce sont les internautes, via les réseaux sociaux, qui votent pour leurs artistes préférés. C'est beaucoup plus adapté aux nouvelles générations.

 

Ces écoles forment aux métiers du numérique :

INSEEC Digital Institute

INSEEC Digital Institute

L’Inseec Digital Institute regroupe les programmes digitaux du groupe INSEEC. Ces différents cursus qui permettent de se spécialiser dans plusieurs métiers et d’être rapidement opérationnel en entreprise, vont de Bac+3 à Bac+ 5.

SUP'Internet

SUP'Internet

SUP’Internet donne la dimension « web » à des talents de toujours. C’est l’école du Web Design, du Web Marketing et des Web Technologies. L’objectif de sa formation : la professionnalisation.

IFOCOP

IFOCOP 

L'IFOCOP est un institut de formation spécialisé dans les métiers du tertiaire qui forme plus de 2 000 stagiaires par an. Il propose plusieurs formations en web et digital : développeur, community manager, webmarketeur...

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis