Voulez-vous recevoir des notifications pour vous aider dans vos Révisions et votre Orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui

 

Les Dossiers du Mois :

Secteur du numérique : Pari gagnant ?

Plongez-vous dans le monde du digital !

➜ Voir le dossier

 

Tout savoir sur le double-diplôme

Obtenez 1 diplôme français + 1 diplôme international !

➜ Voir le dossier

 

Ingénieur au féminin

Comment devenir une femme scientifique ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

"Les métiers du numérique ne sont pas assez a...

"Les métiers du numérique ne sont pas assez attractifs"

Cap Digital est partenaire du dossier Les métiers du numérique. A cette occasion, digiSchool a interviewé Françoise Colaitis, déléguée générale de Cap Digital afin d'en savoir plus sur les conclusions de leur enquête.

23 Février 2015 à 16h33 | | 2 avis


Cap Digital est un pôle de compétitivité dans le secteur de la transformation économique qui regroupe plus de 900 membres (entreprises, écoles, centres de recherches académiques, investisseurs en capital, etc.) Cap Digital est un des plus gros cluster français dans le domaine des TIC.

 

Pourquoi avoir décidé de mener cette enquête ?

La question de l'emploi nous est venue assez naturellement. Cap Digital travaille en effet sur l'activation de plusieurs leviers afin d'augmenter la compétitivité des entreprises. Le recrutement de bons profils et la gestion du capital humain sont des leviers de croissance clés pour les entreprises.

Or depuis plusieurs années, nos membres nous remontent régulièrement certaines difficultés lors des recrutement de candidats pour des postes pointus du numérique. Il nous a donc semblé important de travailler sur cette question.

 

Rappelez-nous la méthodologie.

Cette étude a été menée avec Multiposting, une plateforme d'offres d'emploi, spécialisée dans le secteur du numérique. Ce baromètre est basé sur l'idée qu'il est nécessaire de disposer d'un outil de mesure qu'avant de pouvoir travailler sur les solutions. Etudier les symptômes pour pouvoir trouver le remède en fait !

Ce baromètre permet en effet, grâce à des chiffres, d'analyser ce que Cap Digital percevait de façon intuitive depuis des mois à travers les discussions avec entrepreneurs : il existe une réelle inadéquation entre l'offre et la demande sur ce marché du travail.

Nous avons défini 6 métiers :

Pour ces 6 métiers, nous avons mesurer le volume d'offres postées par les recruteurs (lors du dernier trimestre 2014) ainsi que le le nombre de candidatures pertinentes reçues pour chacun des postes (indice allant de zero à dix).

La confrontation de ces donnés nous a permis d'établir un indice de d'attractivité (ou de pénurie si l'on voit le verre à moitié vide).

Les métiers du numérique

 

Quelle est votre analyse du secteur ?

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. Bonne nouvelle : le secteur du numérique recrute ! Les offres postées par les recruteurs augmentent au dernier trimestre 2014 par rapport au dernier trimestre 2013.

Ce n'est pas véritablement une surprise car c'est l'ensemble des secteurs économiques qui bascule vers le numérique aujourd'hui.

 

Les CV suivent-ils ?

Hélas, c'est la mauvaise nouvelle  : tous les métiers sont en tension (tous les indices sont inférieurs à 5). Cela signifie que les recruteurs peinent à trouver les bons profils. Les métiers du numérique ne sont pas assez attractifs.

 

Comment expliquer ce décalage entre les besoins des entreprises et les jeunes diplômés ?

Tout d'abord, les métiers du numérique ne sont pas assez attractifs. Ceci s'explique notamment par le fait qu'il n'existe pas de vrais référentiels de métiers. Les jeunes ne comprennent pas toujours très bien et concrètement ce qu'un responsable SEO ou un chef de produit Web fait au quotidien dans une entreprise.

Les métiers techniques souffrent également d'un manque d'attractivité. C'est un phénomène plus culturel.

De plus, les jeunes rêvent souvent d'intégrer des grands groupes. Travailler pour une marque connue et reconnue séduit les jeunes en quête de reconnaissance sociale. Certains jeunes redoutent d'intégrer une start-up peu connue du grand public. Les jeunes ont, à tors, une image peu glamour du monde des start-up.

Enfin, la multiplication de formations spécialisés, publiques et privés, menant aux métiers du numérique, n'a pas encore porté véritablement ses fruits. Les écoles ne produisent pas de bons candidats au même rythme que la demande des entreprises augmente.

 

Quels sont les métiers qui recrutent le plus ? 

Trois types d'emplois sont aujourd'hui très recherchés par les entreprises :

  • Tous les postes orientés data (analyse de l'information) : +30%
  • Administrateur : +28% d'offres d'emplois
  • Développeur (web et mobile) : + 15% d'offres d'emploi

Les spécialistes (gestion de la propriété intellectuelle, protection des données privées, juristes, ressources humaines, direction commerciale, attachés de presse, etc.) sont également très recherchés. La digitalisation de la société est telle que toutes les sphères sont touchées. Tous ces métiers évoluent en lien avec l'explosion du numérique. 

► Découvrez la diversité des métiers au sein d'une start up

 

Comment attirer les jeunes vers les métiers du numérique ?

Chez Cap Digital, nous réalisons diverses initiatives afin d'attirer les jeunes vers les métiers du numérique. Nous organisons notamment la journée How I Met My Start-up (HIMMSU) qui permet aux jeunes de se rendre directement au sein des start-ups parisiennes qui recrutent. Ces journées portes-ouvertes sont un excellent moyen pour les jeunes de rencontrer leurs futurs patrons et de changer d'avis sur la vie en start-up !

Nous organisons également le Festival Futur en Seine. Cette fête du numérique se déroule sur 4 jours.

Mais je pense que pour attirer les jeunes, nous devons leur expliquer que faire carrière dans le numérique c'est avant tout contribuer à un projet de transformation de la société. Se former au web c'est se donner la chance de pouvoir faire 10 métiers dans sa vie et ne pas se cloisonner dans un seul métier. Travailler dans le web c'est acquérir des compétences tout au long de sa vie. Cette idée est essentielle car c'est la nature même du travail salarié qui se voit bouleverser.

Ces écoles forment aux métiers du numérique :

INSEEC Digital Institute

INSEEC Digital Institute

L’Inseec Digital Institute regroupe les programmes digitaux du groupe INSEEC. Ces différents cursus qui permettent de se spécialiser dans plusieurs métiers et d’être rapidement opérationnel en entreprise, vont de Bac+3 à Bac+ 5.

SUP'Internet

SUP'Internet

SUP’Internet donne la dimension « web » à des talents de toujours. C’est l’école du Web Design, du Web Marketing et des Web Technologies. L’objectif de sa formation : la professionnalisation.

IFOCOP

IFOCOP 

L'IFOCOP est un institut de formation spécialisé dans les métiers du tertiaire qui forme plus de 2 000 stagiaires par an. Il propose plusieurs formations en web et digital : développeur, community manager, webmarketeur...

Les avis sur cet article
Raphalol

20 / 20

J'aime beaucoup cet article. Merci pour ces informations.
Par

Raphalol

- le 19 Mars 04h00
anonyme, hein

20 / 20

Bonjour, J'ai quand même un peu de mal à comprendre ce qui est avancé dans l'article : j'ai dix ans d'expérience dans les métiers du web (chef de projet internet, coordinateur, responsable multimédia, enseignant scrum, bloggueur, analyse d'info...enfin bref) et ça fait deux ans que je cherche du travail. J'ai pourtant élargi ma recherche à d'autres métiers tels community manager (ce que je ne ferais plus) et au niveau du territoire...je pense qu'il doit y avoir d'autres freins et que les jeunes ne sont pas les seuls ;-) à pouvoir postuler !
Par

anonyme, hein

- le 25 Novembre 09h39
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis