Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

9 erreurs à éviter lors de la rédaction de v...

9 erreurs à éviter lors de la rédaction de votre mémoire

La période estivale peut être synonyme de rédaction de votre mémoire de fin d'études. Nous vous proposons quelques pistes à prendre en compte pour réussir votre travail de rédaction haut la main.

Publié le 10 Aout 2016 à 17h29 | | 0 avis

9 erreurs à éviter lors de la rédaction de votre mémoire

La rédaction du mémoire, étape incontournable dans le cursus universitaire, nécessite rigueur et technique. Certaines erreurs sont souvent commises dans la réalisation de ce travail, et nous allons énumérer les 9 principales erreurs à éviter pour réussir la rédaction de votre mémoire.

 

1. Négliger le thème et la problématique

La première erreur que commet l’étudiant se trouve souvent dans le choix du thème de mémoire qu’il va traiter. En effet, l’étudiant se précipite dans le choix du thème de son mémoire, et c’est une erreur à éviter absolument pour ne pas avoir de problème dans la rédaction du mémoire.

Un thème déjà largement traité ou n’apportant pas de nouveauté dans votre discipline, ou encore un sujet peu documenté compliquera inéluctablement la tâche de l’étudiant mémorialiste. Votre sujet se doit d’être novateur et relativement documenté pour vous éviter d’être en porte-à-faux dès l’entame des recherches.

➜ Découvrir en un clic des Modèles de mémoire gratuits

 

2. Commencer à travailler tardivement

L’étudiant commet souvent l’erreur de penser qu’il dispose encore de beaucoup de temps et a tendance à remettre à plus tard le travail (autrement dit à procrastiner). C’est une erreur qu’il convient à tout prix d’éviter car vous ne disposerez plus de temps suffisant pour mener à bien votre rédaction si vous attendez trop longtemps avant de commencer. Donc, à vos plumes ! Plus vous finirez tôt, plus vous disposerez de marge pour faire valider le mémoire par votre tuteur et donc sécuriser votre rédaction.


3. Avoir un plan incohérent

Evitez d’avoir un plan incohérent qui pourrait conduire à l’incompréhension de votre travail de mémoire. N’optez pas pour un plan trop lourd ou trop vague, il faut qu’il soit compréhensible, cohérent et qu’un équilibre apparaisse clairement entre les parties.

 

4. User d'un style de rédaction lourd

La plupart du temps, nous faisons l’erreur de penser que plus c’est compliqué, mieux c’est. En effet, vous allez rendre difficile la compréhension de votre travail et vous risquez de vous perdre vous-même. Il est donc conseillé d’avoir un style concis, simple et précis. La forme reste indissociable du fond, et la qualité de votre expression transparaitra dans le résultat final.

 

5. Négliger les règles imposées

La rédaction du mémoire comporte plusieurs petits détails que l’étudiant commet souvent l’erreur de négliger. Ils sont souvent indiqués dans le cahier des charges que vous remet votre établlissement. Par exemple, il faut éviter de négliger les numérotations, les références, les notations, la bibliographie,...

 

6. Faire du plagiat

Il est sûrement inutile de le préciser compte tenu de son évidence mais c’est une chose qui mérite tout de même d’être rappelée. En effet, il est absolument proscrit de recopier des éléments d’internet ou dans les ouvrages en prétendant que c’est de vous (sauf les citations dûment référencées).

C’est strictement interdit et cela pourrait vous coûter cher, alors faites attention et ne prenez pas le risque de gâcher vos annés d'études ! Les technologies d’aujourd’hui permettent de déceler ce type de pratique en quelques minutes, il serait hasardeux de vouloir gagner du temps par ce biais.

 

7. Utiliser des sources de second choix

Il est absolument fondamental d’utiliser des sources académiques de premier choix (ouvrages, articles scientifiques ou de recherche…), les sites internet secondaires ou les blogs sont à proscrire et vous pénaliseront.

A l’image d’un plat qui serait cuisiné à partir d’aliments de qualité, un mémoire rédigé sur la base de sources de qualité valorisera votre écrit et lui apportera des fondamentaux solides.

 

9. Ne pas se relire

Comme dans tout travail de rédaction, ne pas se relire est une grosse erreur. Des fautes et des coquilles pourront être corrigées après la relecture du mémoire. Vous devez vous relire plusieurs fois, et il est vivement conseillé de faire relire votre mémoire à des proches voire à des professeurs.

 

Notre guide pour réussir son mémoire :

Voir le dossier Méthodologie