Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

5 conseils pour gagner en productivité lors de...

5 conseils pour gagner en productivité lors de la réalisation de ton mémoire

Ton mémoire n’avance pas et tu as du mal à t’atteler à la tâche ? Pour te permettre de réaliser un mémoire de qualité dans les délais, nous avons compilé cinq conseils et outils qui te permettront d’améliorer ta productivité dans les différentes étapes de sa réalisation.

Publié le 02 Aout 2019 à 17h20 | | 0 avis

5 conseils pour gagner en productivité lors de la réalisation de ton mémoire

[Article rédigé en partenariat avec AmberScript]

1. Organiser ta recherche de littérature

Lorsque tu recherches de la littérature relative à ton sujet de mémoire, tu dois parcourir de nombreux textes. Il n’est pas forcément nécessaire de lire tous les articles dans leur intégralité. En effet, en lisant l’abstract, l’introduction et la conclusion il est possible de voir si cet article correspond à ce que tu recherches. Si c’est le cas, il peut être nécessaire de le lire dans son intégralité.

Ensuite, il peut s’avérer compliqué de se repérer à travers toute la littérature étudiée, de s’en souvenir et de l’organiser. Plusieurs outils existent afin de t’aider dans cette étape, EndNote, Zotero, Mendeley ou encore Auratikum. Ces logiciels proposent une version gratuite et permettent d’organiser les références trouvées, de rechercher des documents semblables, de surligner, de faire des recherches à travers les articles. Cela te permettra de gagner du temps et d’être plus efficace. De plus, ils permettent de mettre en forme directement les références sous le format voulu, cela t’évitera de le faire manuellement lors de la mise en page de ton travail.

2. Trouver des répondants pour tes enquêtes

Pour certains projets de recherche, il est nécessaire de mener des enquêtes. Pour ce type de travaux il faut trouver un nombre suffisant de répondants qui correspondent aux caractéristiques que tu souhaites.

La plupart des étudiants demandent à leurs proches ou lancent des appels sur Facebook et créent leur enquête grâce à google form. Il existe également des outils spécialisés dans ce domaine tel que survey circle (gratuit mais seulement en anglais). Sur ce dernier, tu peux enregistrer ton étude et trouver des personnes pour répondre. Cela se fait en échange de ta propre participation à d’autres études publiées : chaque participation te permet de collecter des points et d’avoir ainsi la possibilité de faire avancer son propre projet de recherche et d’en soutenir d’autres .

3. Faire transcrire (automatiquement) tes entretiens

Ton mémoire peut également t’amener à conduire des entretiens. Suite à cela, il te faudra analyser le contenu pour en tirer le plus pertinent Afin de retenir le maximum d’information, il est conseillé d’enregistrer l’entretien, car la prise de notes seule peut parfois s’avérer compliquée due au rythme de l’échange et de la quantité d’informations échangées.

Cette technique permet aussi de rester concentré sur l’échange avec son interlocuteur, et pas sur sa prise de notes. Pour être facilement analysés, tes enregistrements nécessitent d’être convertis sous forme écrite, c’est-à-dire d’être transcrits. En effet, il est beaucoup plus facile d’analyser sur un texte écrit car tu pourras surligner, coder ou bien rechercher des informations.

Il existe 3 différentes manières de transcrire tes entretiens :

  • Manuellement : tu peux par toi-même taper l’entretien en le réécoutant. Cette méthode simple a le mérite d’être peu cher et précise et elle te permet de t’imprégner une première fois de l’entretien, ce qui facilitera l’analyse par la suite. Néanmoins cela te prendra un temps considérable que tu pourrais utiliser à faire autre chose, comme approfondir ta recherche par exemple.
  • Faire transcrire par un professionnel : il existe une multitude de sociétés proposant de transcrire à ta place tes fichiers audio. Cependant, cette solution est onéreuse (entre 1 à 2€ la minute d’audio) et nécessite également un certain délai.
  • La transcription automatique : pour cela, des outils tels que AmberScript te permettent de transcrire automatiquement tes enregistrements.

Il est possible de faire apparaitre la distinction entre les auditeurs ainsi que l’horodatage. Ainsi, tu n’auras plus qu’à corriger la transcription, ce qui peut se faire facilement dans l’éditeur de texte proposé en ligne qui relie ton enregistrement à ta transcription. Cette solution est moins chère que la totale externalisation, rapide, et te permet également comme dans la 1ere solution de t’imprégner du contenu sans forcément y passer des heures.

Tips : Afin que la transcription automatique soit meilleure, assures-toi d’avoir une bonne qualité d’audio, tu peux trouver ici des conseils pour améliorer la qualité de tes enregistrements.

4. T'aider d'outils pour coder tes entretiens

Une fois que ton entretien a été converti en texte écrit, il est nécessaire de l’analyser et de le coder. Cela consiste à assigner une couleur, un signe, ou encore une phrase à une partie de ton texte qui représente un certain thème. Coder tes données te permettra d’identifier les principaux points d’intérêt de ta recherche.

Tu peux faire cela également de 3 manières :

  • Manuellement avec du papier et des ciseaux en coupant les parties de ton texte et en les regroupant, cela est facile, nécessite peu de matériel mais c’est un travail compliqué à conserver et à modifier.
  • Tu peux faire cela dans un tableur, en colorant les parties de ton texte et en mettant par exemple une première page présentant tes différents codes. Cette méthode est efficace seulement pour un petit nombre de données.
  • Enfin, tu peux utiliser des logiciels de codage tel QDA miner qui te permettront de gagner du temps et d’analyser plus facilement ton entretien (fréquences d’utilisation des codes, …)

5. Utiliser un correcteur automatique pour faciliter un premier niveau de relecture

Corriger ton mémoire est une étape primordiale de ton travail. Tu dois relire et faire relire ton mémoire plusieurs fois. Cette étape est souvent faite à la dernière minute ce qui a comme conséquence de laisser des fautes et des mauvaises tournures de phrases.

Afin d’éviter une lourde charge de travail à la dernière minute, tu peux relire petit à petit les parties de ton mémoire ; et également utiliser des correcteurs automatiques pour repérer une première partie des fautes. Il existe une multitude d’outils tels que Cordial, Language tool, Scribens. Attention tout de même, ils ne se substituent pas à une relecture minutieuse.

 

Notre guide pour réussir son mémoire :

Voir le dossier Méthodologie